Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

7 mai 2018 1 07 /05 /mai /2018 08:28
THOMAS LAURENT ET SON ORECA NOUVEAU MODÈLE "EN RODAGE" DEUXIÈME  VOITURE DE L'ÉQUIPE REBELLION THOMAS LAURENT ET SON ORECA NOUVEAU MODÈLE "EN RODAGE" DEUXIÈME  VOITURE DE L'ÉQUIPE REBELLION

THOMAS LAURENT ET SON ORECA NOUVEAU MODÈLE "EN RODAGE" DEUXIÈME VOITURE DE L'ÉQUIPE REBELLION

SAMEDI SOIR, NOS APPRÉCIONS LES PLACES DE TROISIÈME ET QUATRIÈME DE L'ÉCURIE REBELLION DERRIÈRE LES INTOUCHABLES TOYOTA

ALONSO et ses coéquipiers vainqueurs mais...derrière les deux TOYOTA...les deux équipages de RÉBELLION, team privée que THOMAS LAURENT a rejoint dans la catégorie reine LMP1.

THOMAS LAURENT et son équipe terminait quatrième ...jusqu'à la fin de cette journée où le verdict est tombé le deuxième équipage avec Thomas LAURENT (1 voiture, 3 pilotes) prenait place sur le podium...

"La Rebellion R13 #1 n’aura pas gardé longtemps sa troisième place des 6 Heures de Spa puisque la monture d’André Lotterer, Neel Jani et Bruno Senna a été déclassée à l’issue de la course. Les commissaires techniques ont constaté une différence d’1,2 mm en dessous de la tolérance au niveau du patin.

Une Rebellion R13 peut en cacher une autre car c’est la #3 de Thomas Laurent, Mathias Beche et Gustavo Menezes qui récupère la 3e place "

 

THOMAS LAURENT A AINSI COMMENTÉ CE COUP DE THÉÂTRE SUR SON COMPTE FACEBOOK : FAIR PLAY THOMAS !

« Un premier podium pour l’équipe !
Nous terminons 3ème des 6 Heures de Spa-Francorchamps. Toute l’équipe a fait du bon travail, la voiture est performante... de bon augure pour la suite de la super saison !

Une pensée pour mes coéquipiers de la voiture #1 qui ont eux aussi réalisé une très belle course et méritaient ce podium !

Merci à tous pour votre soutien"

 

UN PODIUM AVANT LE GRAND RENDEZ-VOUS

Félicitions à Thomas LAURENT qui voit son club de fans grandir et souhaitons lui une belle poursuite pour sa saison et beaucoup de courage pour la préparation de l'épreuve suivante ...

Car, maintenant le deuxième grand rendez-vous de la saison aura lieu aux 24 heures du Mans où l'an dernier Thomas LAURENT s'est illustré de si belle manière.

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 21:23
LE OU LES OPPOSITIONS...COMPLIQUÉ...DERRIÈRE LA SÉNATRICE ANNICK BILLON LES MEMBRES DE L'OPPOSITION DE DROITE

LE OU LES OPPOSITIONS...COMPLIQUÉ...DERRIÈRE LA SÉNATRICE ANNICK BILLON LES MEMBRES DE L'OPPOSITION DE DROITE

LE DÉBAT TRUQUÉ, DÉCEVANT, SANS CONCLUSION ...

L'OPPOSITION VOUDRAIT UN REPORT DE TOUTE DÉCISION SUR LE DÉTOURNEMENT DE LA ROUTE LITTORALE

Suite de

http://www.olonnes.com/2018/04/fermeture-de-la-route-littorale-au-conseil-municipal-de-chateau-d-olonne-de-ce-lundi
-23-avril-2018.html
 

 

LE DÉBAT TRUQUÉ, DÉCEVANT, SANS CONCLUSION ...

La question posée par l'opposition a le mérite d'être simple : reporter toute décision après la création de la VILLE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE"

Le débat ne débouchera pas même pas sur une esquisse de réponse à la question posée !

Laurent AKRICHE, élu Europe Écologie-Les Verts EELV sur une liste dite d'opposition socialiste, réitère sa "volonté" d'apporter son soutien au projet du maire et profite de l'occasion pour revenir sur les attaques personnelles

(voir : http://www.olonnes.com/2018/04/des-opportunistes-qui-deshonorent.html) dont il serait victime.

Laurent AKRICHE nous fait l'honneur, sans nous citer, et sous forme d'allégations qu'il qualifie de "méthodes plus que douteuses" d'attaques personnelles. Rappelons que ce sont les positions de l'élu l'homme public que nous analysons sans viser l'homme. Or, nous avons le droit de juger ses positions changeantes et difficilement compatibles avec l'idée généreuse que nous nous faisons de l'écologie et du vrai militantisme écologique. De plus, Laurent AKRICHE sait que ce blog lui est ouvert pour tout droit de réponse. 

Mais justement lors du débat Laurent AKRICHE confirme d'ailleurs dans son propos un de ses reniements volte-face en lançant "la fusion, vous avez voulu la fusion..." Amnésie politique : en 2008, Laurent AKRICHE était sur une liste fusionniste qui avait à son programme le référendum sur la fusion et fut un militant fusionniste.

http://chateaudolonne.capvrai.over-blog.com/article-17680237.html

C'est vrai : "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis"...l'élu Laurent AKRICHE a le droit de changer d'avis...en politique, cela s'appelle "retourner sa veste". En 2018, l'élu d'opposition Écologique a rejoint la majorité du maire (divers droite)  sur le projet de dévoiement qui est tout sauf écologique. À défaut d'électeurs, les derniers militants EELV, après leurs déboires locaux et nationaux cherchent-ils des alliances pour survivre quitte à perdre leur âme ?

Nous l'avons dit et redit l'écologie est le devoir et l’affaire de tous et ne doit pas être l'apanage de professionnels ou d'amateurs dits éclairés de la politique.

 

L'OPPOSITION DE DROITE LISTE "ENSEMBLE AGIR POUR LE CHANGEMENT "VEUT UNE RÉPONSE À SA QUESTION

OUI OU NON y aura-t-il report de toute décision concernant le projet du maire ? Le débat n'est pas POUR OU CONTRE le projet comme semble le vouloir l'allié du maire dans ce débat Laurent AKRICHE. 

Mauricette MAUREL voudrait recadrer le débat...il ne faut pas se tromper de débat...ce n'est pas celui du POUR ou du CONTRE le dévoiement comme semble le vouloir l'allié du maire sur ce projet.

Sur certaines de ses supputations, Laurent AKRICHE qui mélange un peu tout se fait aussi remettre en place par l'auteur de la question... l'opposition de droite précise bien qu'elle est composée de " 5 personnes indépendantes et non subordonnées".

Citons aussi sa manière de fustiger les signataires de la pétition. Ce n'est pas "quelques centaines de signatures"...étrange conception de la démocratie directe ...surtout que la pétition avance vers les 4 000 signatures...OUI, le bon peuple dit NON au dévoiement malgré le mépris qu'affiche Laurent AKRICHE à leur égard.

Rappelons à Laurent AKRICHE que le présent blog peut se vanter de son indépendance et de son apolitisme.

 

RÉPONSES ET NON RÉPONSE DU MAIRE ET DE SON ADJOINTE

En guise de réponse à la question posée, les deux édiles sont repartis sur la défense de leur projet avec toujours les mêmes arguments...dont ils paraissent moins assurés. Ce fut vraiment confus parfois.

Au passage, le maire égratigne son collègue Yannick MOREAU qui a pris position pour le report de toute décision à la création de la Ville Nouvelle.

voir :

http://www.olonnes.com/2018/04/vox-populi-non-a-la-fermeture-de-la-route-littorale.html

Annick BILLON sobrement rappelle que le projet de renaturation fait l'unanimité alors que, sur le problème du dévoiement de la route littorale, "chacun à un avis". Elle attend que la "Grande Ville LES SABLES D'OLONNE" se saisisse de la question de la programmation et reprenant la parole elle tranche sur l'argument d'Isabelle DOAT sur les supposées subventions ; il ne faut pas ramener le dossier au problème du financement ..."le financement ne doit pas être l'argument "

Le débat s'enlise...le maire ne veut rien céder sur l'information aux élus, le report, l'état d’avancement des études, pas de date précise sur le document d'Autorisation Environnementale Unique et d'Étude d'Impact  essentiel pour la constitution du projet, la ligne budgétaire sur le études maîtrise d’œuvre existe toujours laissant penser que le maire peut être tenté un passage en force ...

Seule confirmation : l'enquête publique devrait avoir lieu en fin d'année à quelques jours de la naissance de la Ville Nouvelle LES SABLES D'OLONNE

PLANNING IRRÉALISTE, CONTRE-VÉRITÉS

Ce planning est-il réaliste ? Nous pouvons en douter tant les obstacles administratifs seront importants ...alors où nous mènent Isabelle DOAT et son maire Joël MERCIER ? Et pourquoi cette stratégie du désespoir qui conduit le maire a énoncé des contre-vérités comme celle de la décision du Conseil municipal de juillet  2013 et celle de l'érosion sur cette partie du littoral

voir :

http://www.olonnes.com/2017/12/littoral-non-a-la-campagnbe-de-desinformation.html

Monsieur le maire, vous savez bien, si vous relisez la délibération que le Conseil Municipal de l'époque (30 juillet 2013) que celui-ci a statué sur la poursuite des études et non sur le projet...À ce jour aucun Conseil Municipal n'a donné son accord sur le projet et pas même sur le pré-projet.

voir : la délibération du 30 juillet 2013 !

http://www.lechateaudolonne.fr/media/conseil_municipal_du_30_juillet_2013__040660700_1558_26092013.pdf

 

 

 

À SUIVRE : UN COMPTE ADMINISTRATIF BILAN D'UNE GESTION FORTEMENT CONTESTÉE

 

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 10:54
UNE NOUVELLE FOIS CETTE PHOTO QUI EXPLICITE BIEN LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE

UNE NOUVELLE FOIS CETTE PHOTO QUI EXPLICITE BIEN LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE

PRIORITÉ AU "DÉVOIEMENT FERMETURE DE LA ROUTE LITTORALE" LE GRAND DÉBAT A ÉTÉ PETIT

LE MAIRE JOËL MERCIER DROIT DANS SES BOTTES, SON ADJOINTE ISABELLE DOAT EN DÉFENSE FAIBLE ET SANS CONVICTION

 

Pourtant la question est simple : qui veut d'un projet que la population rejette dans sa forme actuelle imposée par le Maire ?

C'est clair :

Oui, à la mise en valeur de cette partie du littoral, NON à la fermeture de la route et à son détournement et aux conséquences néfastes que cela va entraîner.

La partie aménagée du Lac de TANCHET au Parking du PUITS D'ENFER est plébiscitée par les promeneurs même si le projet initial a fait grincer quelques dents.

Il y avait donc 37 questions à l'ordre du jour de ce long conseil municipal de Château d'Olonne...et nombreux étaient ceux qui attendaient les réponses aux deux questions (dernière et avant dernière de l'ordre du jour) posées par l'opposition de droite de la liste "Ensemble, Agir pour le Changement".

 

LA QUESTION DE L'OPPOSITION

Résumons la question simple de l'opposition :

"Nous avons demandé en question diverse que ce projet soit différé. Nous sommes d'accord que les études naturalistes, indispensables, soient menées pour gagner du temps.

Nous demandons par contre que les études de maitrise d’œuvre ne soient pas engagées de façon à ce que le projet d'aménagement de cette part remarquable du littoral soit établi par la Ville Nouvelle dès 2019."

L’opposition voudrait que "les élus soient saisis et se prononcent individuellement." et donc que, lors d'un prochain Conseil Municipal, soit inscrite la "question portant décision d'engager ou de différer la maîtrise d’œuvre de l'aménagement du littoral."

Vu le trouble au niveau de la population, ne vaut-il pas mieux attendre la création de la Ville Nouvelle, le 1er Janvier 2019 ? Ne faut-il différer ce qui est décisionnel  et engagerait celle-ci sans que tous les élus concernés aient leur mot à dire ?

Nous sommes en fin avril 2018 et, dans seulement 8 mois, la nouvelle structure administrative la Commune Nouvelle LES SABLES D'OLONNE et ses 99 élus sera mise en place. Une faible partie de ces élus (la petite majorité fluctuante du maire de Château d'Olonne renforcée par 2 ou 3 opposants ralliés) soit moins de 20 élus peuvent-ils imposer aux 73 autres élus un projet aussi important ? Est-ce cela l'expression de la démocratie locale ?

Le Maire de Château d'Olonne veut donc imposer son projet aux deux communes sœurs et à la Communauté d'Agglomération...mais alors que devient le vrai débat attendu ? 

 

À SUIVRE : LE DÉBAT TRUQUÉ DÉCEVANT SANS CONCLUSION ...et les autres points importants de l'ordre du jour.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 10:19
LE PROJET : EN JAUNE COUPURE DE LA ROUTE ACTUELLE,  EN BLANC LE TRACÉ DE LA NOUVELLE ROUTE

LE PROJET : EN JAUNE COUPURE DE LA ROUTE ACTUELLE, EN BLANC LE TRACÉ DE LA NOUVELLE ROUTE

AVEC DE PETITS MOYENS, DE LA BONNE VOLONTÉ 3000 SIGNATURES CONTRE LE PROJET

AVEC DE PETITS MOYENS, DE LA BONNE VOLONTÉ 3000 SIGNATURES CONTRE LE PROJET

PLUS DE 3 000 SIGNATURES CONTRE LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE..."VOX POPULI VOX DEI " DICTON LATIN QUI TRADUIT L'IMPORTANCE DE L'AVIS DU PEUPLE DANS LE RÉGIME DÉMOCRATIQUE

 

LE PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE" YANNICK MOREAU EST POUR LE REPORT DE TOUTE DÉCISION AVANT LA FUSION (1er JANVIER 2019) ET POUR UN PROJET COMMUN ÉLABORÉ AVEC LES POPULATIONS ET LES  COLLECTIVITÉS CONCERNÉES

 

Voir ci-dessous le texte intégral du Communiqué de Yannick MOREAU

MON POINT DE VUE sur la suppression de la route littorale entre le Puits d’enfer et St Jean d’Orbestier ?

LE CONTEXTE - LE PROJET

La ville du Château d’Olonne porte le projet de réaménager le littoral entre le Puits d’enfer et St Jean d’Orbestier dans le cadre d’une opération d’ensemble dénommée « Littoral 3 ». Ce projet comprend entre autres la « renaturation » de l’ancien circuit automobile du Puits d’enfer et la suppression de la route littorale pour y aménager à la place un espace de promenade et des liaisons douces piétonnes et cyclables. La nouvelle route serait quant à elle aménagée au départ de la résidence de l’Estran, au nord-est de l’ex circuit à travers un paysage littoral boisé, et déboucherait au pieds de l’abbaye St Jean d’Orbestier.

Lors d’une récente réunion d’information et d’échanges , ce projet piloté par la ville a été présenté aux maires des Sables et d’Olonne, ainsi qu’à leur première adjointe et à Alain Blanchard, adjoint à l’environnement de la commune d’Olonne sur Mer.

Il s’agit d’un projet de grande envergure mobilisant différents partenaires dont le conservatoire du littoral, la région et le département de la Vendée. Le budget total, sans être définitif, tournerait autour de 5 500 000 euros.

Merci au maire du Château d’Olonne d’avoir initié cette récente concertation avec ses voisins. La ville d’Olonne aussi, de son côté, a invité la ville du Château d’Olonne et la ville des Sables d’Olonne à être représentées et à participer au comité de pilotage qui sera chargé de piloter les études de conception de la future place de coeur de ville d’Olonne.
A quelques mois de la fusion et de la création de notre nouvelle commune, cette approche collective est évidemment nécessaire et bienvenue.


MON POINT DE VUE

Pour ne pas être trop long mais pour être clair, mon avis sur ce projet majeur d’aménagement du littoral de la ville nouvelle et de l’agglomération peut se résumer en 3 points.

1 - OUI, 1000 fois OUI, à la « renaturation » de l’ancien circuit du puits d’enfer.
Voilà un nouvel espace remarquable littoral et un nouvel atout pour la ville et l’agglomération de demain. Bravo.

2 - NON je n’ai pas été convaincu par l’utilité et l’urgence de supprimer la route littorale et d’en réaménager une totalement neuve quelques centaines de mètres en rétro-littoral.
Entre la plage de Tanchet et le Puits d’enfer les aménagements littoraux réalisés par la ville du Château d’Olonne sont particulièrement réussis.
Dans la continuité, les mêmes principes d’aménagement pourraient prévaloir sur la partie entre le Puits d’enfer et Orbestier. Mais ce n’est pas le parti pris par la municipalité du Château d’Olonne qui met en avant des arguments liés à l’érosion du littoral, particulièrement au niveau de l’Anse de la Parée

3 - OUI à une concertation élargie et approfondie explorant d’éventuelles alternatives permettant À LA FOIS la renaturation de l’ancien circuit du puits d’enfer et la conservation d’une route littorale qui demeure à mes yeux un atout économique et touristique.


EN CONCLUSION

En conclusion, il apparaît que ce sujet est évidemment stratégique pour une portion significative du littoral de la ville nouvelle des Sables d’Olonne et de l’agglomération.
La ville du Château d’Olonne peut être félicitée pour son ambition à valoriser ce magnifique littoral. Est-ce la seule solution et une véritable urgence à faire aboutir avant la naissance de la commune nouvelle ? L’abbaye Saint Jean d’Orbestier a mille ans, on n’est peut-être plus à quelques mois près pour décider de l’aménagement de ses abords.

Yannick Moreau

 

 

SIGNEZ, FAITES SIGNER LA PÉTITION ET RETOURNEZ-LÀ À L'ADRESSE INDIQUÉE


 

VOX POPULI : NON À LA FERMETURE DE LA ROUTE LITTORALE
Partager cet article
Repost0
21 avril 2018 6 21 /04 /avril /2018 21:22
DES ABSENTS MAIS IL Y AVAIT LE QUORUM POUR ASSISTER À UN CONSEIL PLUTÔT TECHNIQUE

DES ABSENTS MAIS IL Y AVAIT LE QUORUM POUR ASSISTER À UN CONSEIL PLUTÔT TECHNIQUE

25 QUESTIONS À L'ORDRE DU JOUR : ON EXPÉDIAIT LES AFFAIRES COURANTES...

 

L'Animation revenait encore une fois à Nicole LANDRIEAU élue d'opposition de gauche (front de gauche) d'Olonne sur Mer qui intervient pratiquement sur toutes les questions soit pour éclairer le débat soit pour rappeler ses positions politiques voire parfois un peu dogmatiques mais parfois aussi éclairant un peu le débat...sans vraiment l'animer.

ZAC DE LA VANNERIE...les m² achetés à l’amiable s'ajoutent les uns aux autres, le puzzle se constitue pour la création d'une grande zone économique, culturelle...les élus auraient pu parler des projets d'implantations. On voit NUMERIMER monter, monter...nous en reparlerons. Les élus ne sont pas très curieux, le public reste souvent sur sa faim.

Lors de ce Conseil Communautaire nous avons surtout remarqué deux informations importantes et significatives :

 

MARCHÉS DE TRAVAUX POUR L'ENTRETIEN DES CHEMINS DE VOIRIES COMMUNAUTAIRES ET COMMUNALES...MAIS GROUPEMENT DE COMMANDES LIMITÉ À L'AGGLO ET AUX 4 COMMUNES RÉTRO LITTORALES

Dans un double objectif de solidarité et d'économie d'échelle il est proposé que les communes de VAIRÉ, L'ILE D'OLONNE, SAINTE FOY, SAINT MATHURIN ET LA LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DES SABLES D'OLONNE constituent une groupement de commendes pour la passation d'un marché de travaux à bons de commande pour l'entretien et l'investissement des chemins et voiries pour une durée de 3 ans.

Nous notons dans cette initiative que les 3 villes OLONNE SUR MER, CHÂTEAU D'OLONNE ET LES SABLES D'OLONNE ne participent pas à ce groupement.

Nous aurions voulu savoir pourquoi  : proximité de la fusion, marchés en cours...et à quand l'extension de GROUPEMENTS DE COMMANDE ?

S'il y a matière à économies pourquoi pour certains et pas pour toutes les 7 communes ?

Nous espérons que 2019 nous apportera une réponse concrète.

UNE BASE LOGISTIQUE POUR L'ORGANISATION DE LA COLLECTE DES DÉCHETS SUR LE SITE DU TAFFENEAU

À coté de la fameuse et fumeuse usine TMB va s'installer "une base logistique de la collecte des déchets" .

Ce projet est budgété pour un montant de 1,7million d'euros sous l'intitulé "Dépôt Déchets Ménagers."

Nous aurons à revenir sur ce sujet en espérant que les élus auront à cœur de prendre en considération la gestion globale du Service Public de la collecte et du traitement des déchets qui, pour nous de l'extérieur, reste un mystère entretenu et donc malsain. On aimerait donc une vraie transparence dans l'intérêt des élus eux-m^mes et des citoyens.

Face à la nébuleuse et incontrôlable TRIVALIS Syndicat départemental et intervenant sur le traitement des déchets la mise en place de cet outil qui devrait faciliter et améliorer la collecte devrait devenir une source d'économies,

Face à un budget aussi important que celui du traitement de nos "chers" déchets et au poids de la lourde taxe mal nommée TOEM "Taxe dite d’Enlèvement des Ordures Ménagères,

La vigilance est de mise.

LES NOMBREUSES AUTRES QUESTIONS

TOUT EST COMPLIQUÉ...L'EAU  moins il y en a, plus mauvaise est sa qualité, plus important est le nombre d'organismes qui s'en occupent donc mal. RUISSEAUX, COURS D'EAU VENDÉENS, MARAIS... tout part A VAU-L'EAU ! Il faudra un traitement de choc pour sortir la VENDÉE de son rang de très mauvais élève en la matière

LES TRANSPORTS SCOLAIRES ET PUBLICS : complexes, coûteux...on verra lors de la prochaine délégation de service public au-delà des incantations optimistes de rigueur...si les objectifs de la précédente délégation de Service Public ont été atteints et surtout si L’AGGLOMÉRATION va réussir à créer le Service Public TRANSPORTS qui répondra aux exigences d'une autre conception que celle du tout voiture, un peu deux roues et liaisons douces et des bus vides !

Partager cet article
Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 20:15
UN SOIR DE NOVEMBRE 2014 GILBERT GROSS S'EST UN PEU CONFIÉ

UN SOIR DE NOVEMBRE 2014 GILBERT GROSS S'EST UN PEU CONFIÉ

LE PAYS DES OLONNES SE DOIT D'HONORER SON SERVITEUR GILBERT GROSS QUI NOUS A QUITTÉS CE 21 MARS 2018

 

Nous avons eu le privilège d'avoir été un peu son ami, son successeur au Conseil de Prud'hommes des Sables d'Olonne...

 

Voici ce qu'il a accepté de nous confier afin qu'on le diffuse ...un beau roman d'amour des hommes, de sa patrie, de la vie et des siens.

 

http://www.olonnes.com/2014/11/gross-gilbert-un-homme-discret-au-pays-d-olonne-qui-a-beaucoup-donne.html

 

http://www.olonnes.com/2014/11/gross-gilbert-un-homme-discret-au-pays-d-olonne-qui-a-beaucoup-donne-suite.html

 

 

1) L’HOMME

 

Gilbert GROSS est né le 30 juillet 1925 à NANCY,

...il avait donc 14 ans lors de la déclaration de guerre en 1939…voir la suite...comment le jeune homme a vécu cette période et une vie à rebondissements.

Marié, père de 3 enfants, grand-père de 7 petits enfants, arrière-grand-père de 4 arrière-petits-enfants : un long chemin avec son épouse qui les mène doucement mais sûrement vers leurs 70 ans de mariage.

 

- Vous  faites partie des gens qui ont eu à choisir après 1940. Comment avez-vous vécu ce choix, résistant actif à 17 ans ?

« Effectivement, à 17 ans et demi j’ai décidé de m’engager, de suivre la voie de ceux qui résistaient. Mon appartenance officielle à la Résistance a été reconnue pour la période du 1er juillet 1943 au 13 septembre 1944, date à laquelle je me suis engagé pour 3 ans portés à 5 ans.

J’ai été rayé des cadres d’active en août 1949 et versé dans la réserve que j’ai servie fidèlement…jusqu’au grade de commandant en 1977. »

 

- Vous êtes un homme de cœur et de fidélité comme vous venez de le dire pour votre relation avec l'armée et la résistance. Quels sont vos mots préférés ? L’humaniste décideur nous répond :

« L’homme d’abord » et « j’assume : je suis réaliste, cartésien et je prends les situations telles qu’elles se présentent …j’assume »

 

- Vous avez été un grand voyageur parti de l’Est de la France votre terre natale, quelles sont vos grandes étapes professionnelles Il y a eu la guerre…mais professionnellement ?

« Effectivement j’ai quitté l’Est, l’armée m’a fait connaître le Maroc, la Tunisie, la Bourgogne, le Centre de la France. Après l’épisode militaire, j’ai mené une carrière de cadre administratif, contrôleur de gestion, directeur administratif et financier…jusqu’en 1982…Cela m’a permis de prendre pied en Pays de Loire avec quelques détours par le Maroc encore puis la Cote d’Ivoire avant mon arrimage à Olonne sur Mer où j’ai pu y prendre ma retraite après y avoir commencé à poser mes premières valises dès 1980."

 

- Quel est l’homme que vous admirez le plus ?

« De Gaulle : il a ramassé l’épée brisée, s’est levé et a dit nous vaincrons. La flamme de la Résistance ne s’éteindra pas et nous suivions. »

 

- Un hobby, une passion ?

« L’Opéra d’abord WAGNER, je suis de l’est, puis Mozart et enfin VERDI... je ne suis pas un latin !»

 

- Nous serions incomplet si nous ne parlions pas de votre attachement à la franc-maçonnerie à laquelle vous avez aussi beaucoup donné.

« Effectivement, j’ai été initié en 1972…et j’ai servi diverses loges jusqu’en 2007. J’ai eu l’honneur de me voir confier des responsabilités au niveau national au Grand Orient de France. Je suis un fidèle en amitiés et en pensées ».

 

 2) L'HOMME PUBLIC

 

 Comment êtes-vous arrivé à la vie publique ?

« Je pense que j’ai eu un gène qui me prédisposait à servir mes concitoyens, ma cité. En effet, j’ai fait mes premiers pas militants très jeune, dès ma première expérience comme militaire, en créant une section Agadir « Confins du RPF » en 1949 avant ma démobilisation. Puis j’ai été délégué cantonal RPF (parti gaulliste) puis responsable des jeunes RPF pour la Haute Marne et délégué cantonal en 1950. « C’est donc naturellement que j’ai été élu pour mon premier mandat comme conseiller municipal dans l’Est à MOUTIER EN DER ».

 

- Avec la retraite vous replongez dans la vie locale ?

« J’ai été à nouveau élu en 1983 conseiller municipal d’Olonne sur Mer où j’ai fait 3 mandats. Ceci m’a conduit à participer au SIVOM et puis à la Communauté de Communes des Olonnes CCO lors de sa création en 1994.

J’en ai été le vice-président donc de 1994 à 2001.

Ce fut une belle aventure avec des réalisations intéressantes comme la mise en place de la zone ACTILONNE et la création de la Pépinière d’entreprises.

C’était quasiment un travail à plein temps car j’assumai les responsabilités avec une large délégation du Président Louis GUEDON. »

 

- Vous avez quand même eu le temps de faire un détour par le Conseil des Prud’hommes des Sables d’Olonne ?

" Oui, j’ai bien aimé. J’ai même un souvenir gratifiant : celui des félicitations du président de la Cour d’Appel sur la qualité de mes rédactions des jugements."

 

- Votre « vie publique » est intimement liée à vote vie militante et associative.

« Oui je pense que j’ai donné pour la vie associative mais elle me l’a bien rendu.

J'ai eu des responsabilités dans nombre d'associations d’anciens combattants et résistants comme l’Association des Anciens Combattants de la Résistance ANACR que je préside encore et dont les effectifs malheureusement se réduisent d’année en année. »

 

- Vous suivez de très près la vie locale, le combat pour la fusion continue à vous faire vibrer.

" J’y suis favorable à 100 %. Depuis le début de mon engagement local, je me suis battu pour cela comme fondateur et trésorier de l’APRO (Association pour le regroupent des Olonnes), fondateur et secrétaire de l’OPO (Observatoire du Pays des Olonnes) et maintenant comme observateur attentif. J'espère voir enfin la commune unique dont le Pays d'Olonne a grand besoin"

 

MERCI, Gilbert GROSS pour tout ce que vous avez donné à votre pays la France et votre terre d'adoption le Pays d'Olonne.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 22:49
LE VOTE DU BUDGET NE PASSIONNE PAS LES ÉLUS...IL Y A DES PLACES VIDES À PRENDRE ?

LE VOTE DU BUDGET NE PASSIONNE PAS LES ÉLUS...IL Y A DES PLACES VIDES À PRENDRE ?

AUTRES SUJETS DE CE CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE L'AGGLO : DONT LE COMPLEXE SPORTIF ET ÉVÉNEMENTIEL

Suite de

http://www.olonnes.com/2018/03/communaute-d-agglomeration-les-sables-d-olonne-conseil-communautaire-du-vendredi-23-mars-2018.html

 

LE PROJET DE COMPLEXE SPORTIF ET ÉVÉNEMENTIEL À LA VANNERIE PREND TOURNURE : 10 000 m² ET UNE CAPACITÉ D'ACCUEIL DE 2 000 PERSONNES, UN INVESTISSEMENT DE 17 MILLIONS D'EUROS EN PREMIÈRE ESTIMATION

Ce débat a enfin trouvé sérénité et début de consensus.

D'abord la situation financière de l'Agglomération permet  d’envisager l'avenir avec plus d'optimisme donc permet d'investir plus.

Il est utile de rappeler que ce projet et ce besoin ne date pas d'hier...lors de la grande parade d'Olonnes 2020 il a été évoqué et priorisé. C'était en 2006 !

Après les consultations avec le monde sportif et culturel les contours de cet ensemble sont ainsi dessinés (mais rien n'est figé) dans un schéma de démarche participative :

- Salle de sports de 3000 m²

- Salle annexe de 1320 m²

- Salle réservée à la gymnastique avec une zone baby et gradins : 1650 m²

- Autres salles : 737 m²

- Vestiaires : 546 m²

- Locaux d'accompagnement : bureaux , salles de réception...1440 m²

- Divers, services...: 671 m²

Soit un ensemble estimé à 9364 m².

Cette première présentation avait pour objet de décider les règles de la sélection d'un architecte et de valider la composition d'un jury très ouvert et  de créer sur le plan financier l'autorisation de programme échelonnant les engagements de 2018 à 2021.

VERRA-T-ON CE COMPLEXE EN 2022 ?

 

UN DÉBAT PLUS SEREIN

Madame Nicole LANDRIEAU (front de gauche élue d'Olonne) trouve le projet "surdimenssionné"et "versant dans la démagogie". Pire, il rentre en concurrence avec des équipements comme le Vendespace.

Cette intervention permet au nouvel adjoint responsable élu de Château d'Olonne Gérard HECHT de reprendre l'historique avec comme exemple la salle BEAUSÉJOUR pensée dans les années 60 et qui fait encore les beaux jours de compétitions sportives de haut niveau mais à flux tendu !

Une occasion pour l'adjointe des Sables d'Olonne Brigitte TESSON d'annoncer que la salle sablaise ne disparaitra pas mais aura droit à son coup de jeune.

Le Président Yannick MOREAU fait la synthèse du débat en mettant l'accent sur le plus qui sera donné au Pays avec cet équipement à la grande satisfaction des milieux sportifs et culturels.

Même Gérard MERCIER (opposition de gauche sablaise) qui avait découvert le projet de manière fortuite et déjà voté CONTRE fait marche arrière...à condition " que ce projet n'empêche pas d’autres projets à l'avenir."

Il n'y a eu que 2 voix contre !

À SUIVRE... AUTRES DÉLIBÉRATIONS

 

 

 

                                                                                                   

Partager cet article
Repost0
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 20:16
AGGLOMÉRATION : LE SIÈGE AU CENTRE VILLE DES SABLES D'OLONNE

AGGLOMÉRATION : LE SIÈGE AU CENTRE VILLE DES SABLES D'OLONNE

LE VOTE DU BUDGET PRINCIPAL DE L'AGGLOMÉRATION 2018 SOUS FORME CONSENSUELLE : LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU VOGUE SUR UNE MER PLATE, SEULE UN PEU D'ÉCUME L'ÉCLABOUSSE

Ce Conseil Communautaire "budgétaire" fut calme.

Nous notons que les élus ne sont pas des élèves très assidus.

Petit problème qu'on voit surgir de temps à autre à droite comme à gauche : des  propos d'élus oubliant parfois que s'ils sont là (presque) tous rassemblés c'est parce qu'ils ont adopté une charte d'union pour le meilleur et pour le pire et que dans cette assemblée ils ne sont plus les élus d'une commune mais des élus d'une agglomération de 53 000 habitants.

 

UN BUDGET IMPORTANT : 46,7 MILLIONS D'EUROS EN FONCTIONNEMENT ET 20,7 MILLIONS D'EUROS EN INVESTISSEMENT

Les grandes lignes du budget un gros effort sur L'INVESTISSEMENT

- POUR LE FONCTIONNEMENT

En recettes :

une stabilité des taux d'imposition,

de nouvelles compétences : transport scolaire interurbain, GEMAPI(gestion des

 milieux aquatique et prévention des inondations ), 

En dépenses :

- conséquences financières des nouvelles compétences transport scolaire, GEMAPI, Service Départemental Incendie (SDIS)

- dotation supplémentaire "coup de pouce" à la SPI Tourisme "Destination Les Sables d'Olonne"

- réduction des charges variables.

Les charges de personnel atteignent 6,4 millions d'euros.

Les impôts et taxes sont estimées pour 2018 à 33,8 millions d'euros soit un + 1.3 million d'euros par rapport à 2017 suite à l’augmentation des bases et à la dynamique de la fiscalité professionnelle (particulièrement la CFE).

- POUR L'INVESTISSEMENT

5,8 millions d'euros en réalisé 2017 et 20,7 millions d'euros prévus en 2018

Citons les gros projets :

- dépôts déchets ménagers,

- Numérimer,

-Aérodrome,

-conteneurisation pour les déchets emballages,

- mise aux normes du stade des Chirons,

- chemin du Noroit,

- voirie,

- lycée sainte Marie...

Le remboursement 2018 en capital de la dette est prévu pour un montant de 3,1 millions d'euros.

Monsieur Albert BOUARD avait la charge pesante de la présentation de cette kyrielle de budgets qui, par principe, ne passionnent pas les foules. Et pourtant !

 

UN DÉBAT ?

Madame Nicole LANDRIEAU a animé ce qui aurait pu être un non-débat. Comme l'a fait remarquer Gérard MERCIER ...80 millions d'euros cela mérite qu'on en débatte, ne serait-ce que pour mettre au courant les collègues élus qui ne participent pas à la commission Finances...et les citoyens, monsieur MERCIER ?

LE "RÉQUISITOIRE" DE MADAME NICOLE LANDRIEAU

Pour Madame Nicole LANDRIEAU, ce fut une charge de cavalerie sur les choix faits pour ce budget par le Président Yannick MOREAU : 

- la fiscalité ne fait qu'augmenter,

- c'est un budget "tout tourisme",

- explosion du budget de fonctionnement,

Comme il y avait dans ce budget toutes et larges explications sur le financement de la Golden Globe Race GGR 2018 Madame Nicole LANDRIEAU a remis le couvert sur la table des paradis fiscaux qui abritent la société propriétaire de la GGR qui pourrait par courtoisie et patriotisme transférer son siège en France ?

Partie sur ce ton de la critique Madame Nicole LANDRIEAU émet des doutes sur le projet NUMERIMER, critique l'absence de soutien au monde de la pêche"rien pour la pêche" ? et rien pour soutenir le logement et particulièrement le logement social  : les jeunes doivent s'exiler à l'intérieur des terres et pourtant "ce droit au logement est reconnu dans la constitution".

Pour l'opposition socialiste qui brille par ses absences, Gérard MERCIER, de garde ce soir-là, à l'Agglomération, s'est presque fait le chantre du budget qui lui est présenté. Il apprécie cependant l'intervention de madame Nicole LANDRIEAU qui évite qu'un budget de 80 millions d'euros ne soit voté en "deux minutes"...mais il s'abstiendra satisfait mais pas totalement content !

RÉPONSES DU PRÉSIDENT YANNICK MOREAU AU "RÉQUISITOIRE" DU PROCUREUR LANDRIEAU

Répondre à Madame Nicole LANDRIEAU est pour le Président de l'Agglomération Yannick MOREAU un plaisir dont il ne pourrait peut-être se passer. En effet, cela lui permet d'allier l'humour parfois un peu acide à l'apport de précisions intéressantes en y ajoutant une note à l'adresse d'élus de sa majorité qui peuvent ne pas toujours partager totalement ses convictions et initiatives.

Sur la fiscalité, réponse facile : les taux sont inchangés. Si les recette croissent c'est simplement parce que l'État se charge d'augmenter les "bases" et celles-ci déjà augmentent aussi mécaniquement avec l'amélioration de la situation économique de l'Agglomération. Celle-ci peut être félicitée pour ne pas créer de nouvelles taxes en compensation des frais occasionnées par les nouvelles compétences...d'autres Intercommunalités ne se permettent pas ce luxe a fait remarquer le Président.

Sur le "tout tourisme" là aussi la réponse du président et sa mise au point est aisée  : le tourisme pour l'Agglomération c'est le secteur économique N° 1 avec 360 millions d'euros de chiffre d'affaires et le tourisme sans l'événementiel et les infrastructures c'est mission impossible...d'où la GGR est la bienvenue.

La pêche ..."la pêche va bien" et sa difficulté actuelle est de recruter des marins réplique le Président et en plus il est envisagé d'augmenter la capacité des chaix..."on est loin des caricatures !" ajoute le Président.

Quant aux logements sociaux le Président rappelle que c'est de la compétence des communes et non de l'Agglomération...par contre celle-ci est "responsable de la politique de l'habitat" sur laquelle l'Agglomération va plancher...

Petite réflexion personnelle de la rédaction...politique du logement social c'est la compétence de la commune et politique de l'habitat, dont on entend parler depuis quelques années avec le PLH, c'est la compétence de l'Agglomération...le logement social n'est peut-être pas de l'habitat...c'est beau la France et ses ENA !

Pour conclure, le Président rappelle que le budget investissement 2018 de l'Agglomération sera de 20 millions d'euros !

À SUIVRE : D'AUTRES SUJETS IMPORTANTS DONT LE "COMPLEXE SPORTIF ET ÉVÉNEMENTIEL" ET LA DIZAINE DE BUDGETS ANNEXES....

MADAME NICOLE LANDRIEAU (opposition olonnaise front de gauche) ANIMATRICE DU DÉBAT BUDGÉTAIRE

MADAME NICOLE LANDRIEAU (opposition olonnaise front de gauche) ANIMATRICE DU DÉBAT BUDGÉTAIRE

Partager cet article
Repost0