Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

17 octobre 2018 3 17 /10 /octobre /2018 15:11
LE TANCHET, 17 OCTOBRE 2018

LE TANCHET, 17 OCTOBRE 2018

L'ÉTAT DU COURS D'EAU, LE TANCHET, EN CE MERCREDI 17 OCTOBRE 2018

 

Ce n'est pas un raz de marée polluant mais c'est significatif.

Les villes de Château d'Olonne et des Sables d'Olonne ont dépensé 120 000 euros en 2018 pour curer le lac de TANCHET.

Ce ne fut pas une réussite puisque la pollution rituelle estivale par invasion de cyanobactéries a encore eu lieu (voir photo ci-dessous)

L'opération de nettoyage curage du petit lac de TANCHET aura été en grande partie  inutile tant que le diagnostic sur les origines des pollutions dues au cours d'eau ne sera pas établie.

160 000 euros pour le curage et une prévision de 45 000 euros d'études sont les engagements des 2 collectivités.

http://www.olonnes.com/2018/01/pollutions-puis-curage-histoire-mouvementee-du-las-de-tanchet-aux-sables-d-olonnen-lac.html

Le résultat sera-t-il décevant ? Tout porte à ce jour à le craindre. Cela ne peut empêcher une nouvelle fois de mettre en cause l'incivisme (surtout après avoir vu ce qui a été sorti des deux lacs lors de leur entretien). Or, combattre l'incivisme nécessite une volonté affichée de tous et des décisions politiques qui dépendent là aussi de nos élus.

 

UN EFFET DÉSASTREUX

Cette situation est incompatible avec la vocation touristique du Pays des Olonnes et avec l'utilisation du lac pour la formation des apprentis voileux qui font leurs premières armes sur le lac aux bons soins de l'INSTITUT SPORTS OCÉAN ISO dont la devise affichée est " À l'INSTITUT SPORTS OCÉAN,  le bonheur est sur l'eau "...mais il n'est pas dans l'eau !

POLLUTION COURS D'EAU CÔTIER LE TANCHET
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 12:49
CE JOUR 24 SEPTEMBRE 2018 10 H 30 AUX SABLES D'OLONNE

CE JOUR 24 SEPTEMBRE 2018 10 H 30 AUX SABLES D'OLONNE

LES SABLES D'OLONNE INSOLITE : LA PLAGE, LE SOLEIL, AUTOMNE, IL FAIT BEAU
Partager cet article
Repost0
5 août 2018 7 05 /08 /août /2018 21:50
2016 : TRISTE ET MALODORANT  : LA  POLLUTION DU LAC DE TANCHET EN VENDÉE

2016 : TRISTE ET MALODORANT : LA POLLUTION DU LAC DE TANCHET EN VENDÉE

FÉVRIER 2018 : OPÉRATION CURAGE

FÉVRIER 2018 : OPÉRATION CURAGE

JUILLET AOUT 2018 : LE LAC REVERDIT.  LA POLLUTION FRAPPE À NOUVEAU PAR CYANOBACTÉRIES INTERPOSÉES

JUILLET AOUT 2018 : LE LAC REVERDIT. LA POLLUTION FRAPPE À NOUVEAU PAR CYANOBACTÉRIES INTERPOSÉES

LES COLLECTIVITÉS DE CHÂTEAU D'OLONNE ET LES SABLES D'OLONNE ONT ENGAGÉ 160 000 EUROS DE TRAVAUX ET DES FRAIS D'ÉTUDES

Nous rappelons notre interrogation : curer le lac de TANCHET sans supprimer la source des pollutions, est-raisonnable ?

http://www.olonnes.com/2018/01/pollutions-puis-curage-histoire-mouvementee-du-las-de-tanchet-aux-sables-d-olonnen-lac.html

 

Il faudra expliquer aux élus et aux citoyens ce qui se passe au niveau de ce cours d'eau côtier.

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2018 6 14 /07 /juillet /2018 15:43
MINUTE DU RECUEILLEMENT

MINUTE DU RECUEILLEMENT

UN 14 JUILLET, DANS LA TRADITION AUX SABLES D'OLONNE

Après une remise de décoration par le maire à un autre "Béret Rouge" et le rituel au Monument de la Victoire, place de la Liberté, le cortège fend la foule des vacanciers et autres habitants du Pays pour se diriger Place de la Mairie et écouter le discours du maire, ancien magistrat qui se souvient de son passé d'historien.

Ce fut l'occasion pour le maire Didier GALLOT de célébrer le centenaire d'un fait d'armes : celui du 14 juillet 1918.

Le maire nous rappela que ce jour-là  fut marqué par le fait d'armes du Général GOURAUD à la tête de la 4 ième Armée qui a remporté un succès défensif qui fut pour cette guerre le commencement de la fin avant la capitulation allemande du 11 novembre 1918. Cette opération a permis aux combattants français de s’emparer de documents secrets de l’armée allemande, qui permettront aux Français de déjouer une offensive décisive de l’Empereur Guillaume II et de retourner à leur avantage l’issue de la Grande Guerre.

Hommage à une "France souffrante, admirable".

 

.

LE MAIRE DANS SON ALLOCUTION : HOMMAGE AUX COMBATTANTS DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

LE MAIRE DANS SON ALLOCUTION : HOMMAGE AUX COMBATTANTS DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 22:33
SITUATION DE LA MÉDIATHÈQUE : ENTRE UN MONUMENT HISTORIQUE ET LE COMMISSARIAT DE POLICE BÂTIMENT ADMINISTRATIF

SITUATION DE LA MÉDIATHÈQUE : ENTRE UN MONUMENT HISTORIQUE ET LE COMMISSARIAT DE POLICE BÂTIMENT ADMINISTRATIF

PLAN DE SITUATION : LA MÉDIATHÈQUE MITOYENNE DU MUSÉE

PLAN DE SITUATION : LA MÉDIATHÈQUE MITOYENNE DU MUSÉE

LA FUSION SUJET DE CONCORDE, LA MÉDIATHÈQUE SUJET DE DISCORDE

suite de

http://www.olonnes.com/2018/07/la-fusion-des-communes-adoptee-par-le-conseil-municipal-des-sables-d-olonne.html

 

LE PROJET MÉDIATHÈQUE PRÉSENTÉ EN CONSEIL MUNICIPAL

La médiathèque sera donc implantée à quelques mètres du Musée de l'Abbaye Sainte Croix (monument classé) près du commissariat de police (voir plan de situation ci-dessus ).

La présentation qui a été faite par un Cabinet extérieur aux élus et au nombreux public présent à ce Conseil Municipal a pu effacer une partie de la gêne ressentie quand il a été dit, précédemment, que le bâtiment envisagé sera de type modulaire "ALGECO" ! Une caricature, une erreur de communication ? Un projet amendé ?

Selon l'avant projet, il s'agira d'un bâtiment de 1627 m² utile sur 3 niveaux comprenant notamment :

au rez de chaussée : un atrium, un espace multi média, un espace cinéma (53 m²) et un espace polyvalent exposition et animation,

au 1er étage trois espaces : BD, jeunesse et adulte,

au 2 ième étage : une ludothèque , des bureaux et locaux de travail.

Le coût prévisionnel : 2 976 000 euros HT

La présentation correspond à la phase administrative de l'Avant Projet Définitif APD. Cette phase précède la consultation des entreprises avant le lancement des travaux.

 

UN DÉBAT ÂPRE

Que ce soit pour  l'opposition de droite par la voix de Loïc PERON , pour les nouveaux opposants transfuges de la majorité du maire GALLOT par les voix d'Armel PÉCHEUL et Catherine BROSSARD ..l'insertion de ce batiment dans le site du Musée n'est pas admissible. "Ne faisions pas n'importe quoi sur ce site."a dit Armel PÉCHEUL

On a un OUI à une médiathèque sur la commune des Sables d'Olonne et un NON d'élus (douze, si l'on se fit au résultat du vote final)  pour le site choisi et pour le style de construction.

De plus, l'avis donné par DRAC ( Direction Régionale des Affaires Culturelles) ne remet pas en cause le projet mais demande des compléments sur l'aspect extérieur du bâtiment, sur les études des aménagements extérieurs ...L'inconvénient de cet avis c'est qu'il a été donné sur la base de l'avant projet et que, par exemple, l'insertion du bâtiment dans le site n'est pas finalisé.

La réponse du Cabinet c'est que ce qui a été présenté aux élus a bien été discuté avec la DRAC.

La maire et son équipe ont reçu un renfort presque inattendu : celui de Didier Planson qui fut de 1990 à 1998 sous le règne de Louis GUEDON directeur du développement sportif et culturel de la Ville des Sables d'Olonne. Il fut missionné pour "impulser un souffle nouveau sur le site de l'Abbaye Sainte Croix avec comme cap : donner à terme au Musée tous les espaces." Il juge ce projet cohérent, s'intégrant dans le site, et économe . "Ce projet conforte l'unité culturelle du site " .

Il revenait au maire Didier GALLOT de défendre son enfant ou même ses enfants que sont l'agrandissement du Musée, donc la délocalisation de la bibliothèque et de la médiathèque et l'implantation de celle-ci rapide avec en prime son engagement tenu de ne pas faire sauter le blockhaus hôpital allemand comme l’envisageait son prédécesseur. De plus, les finances de la Ville ne permettent pas la construction d'un bâtiment qui aurait nécessité le recours à l'emprunt, option bannie par les gestionnaires de la commune.

Les deux élus socialistes "voteront des deux mains " pour le projet du maire.

Le vote est sans appel 21 voix POUR, 1 abstention et 12 voix CONTRE.

Il appartiendra désormais aux élus de la Ville Nouvelle de financer ce projet et de juger si leur ancien et dernier maire de la ville des Sables d'Olonne avant fusion avait eu raison de faire de ce projet une réalisation à marche forcée.

Avant ce 1er janvier 2019 tant espéré,  avec la création de la Ville Nouvelle unique des Sables d'Olonne, nous vivons des moments difficiles, pas très clairs où  vitesse et précipitation se confondent. On peut aussi oser espérer que la sagesse reviendra et que le 1er maire de la Ville Nouvelle aura les moyens de pouvoir bien gérer cette année 2019 dite de transition.

 

ON A VOTÉ ET REVOTÉ LORS DE CE CONSEIL MUNICIPAL

ON A VOTÉ ET REVOTÉ LORS DE CE CONSEIL MUNICIPAL

Partager cet article
Repost0
27 juin 2018 3 27 /06 /juin /2018 14:22
L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

LE PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL DES SABLES D'OLONNE

SE RÉUNIRA LE MERCREDI 4 JUILLET  2018

  Á 19 H 00

HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

 

Il est rappelé que les séances de conseil municipal sont publiques et qu'il est bon pour la démocratie locale que les citoyens viennent y assister pour y juger du bon fonctionnement de leur commune, suivre ses projets ...

Voter, c'est donner un mandat pour 6 ans à ceux qui géreront votre ville mais qui dit "mandat" dit contrôle citoyen de l'exécution du mandat.

Le vote aux élections municipales n'est pas un blanc-seing. L'assistance citoyenne au conseil municipal de sa ville est pleine d'enseignements.

Pour ce conseil municipal, un ordre du jour particulièrement important puisque le point N°1 acte la FUSION

 

LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal du mercredi 4 juillet  2018
LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal du mercredi 4 juillet  2018
LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal du mercredi 4 juillet  2018
Partager cet article
Repost0
1 avril 2018 7 01 /04 /avril /2018 18:11
LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal, du mardi 27 mars 2018... SUITE

SIMENON : SON FESTIVAL AUX SABLES D'OLONNE PEUT-IL ÊTRE MENACÉ ?

 

Suite de

http://www.olonnes.com/2018/03/les-sables-d-olonne-conseil-municipal-du-mardi-27-mars-2017.html

Lors ce ce conseil municipal des Sables d'Olonne il y eut moult délibérations sur les subventions : Nouch; , Confrérie de la Sole Sablaise;, Olonne Jazz Danse, Orchestre d'harmonie...et Association Sablaise Pour la Promotion de la Culture.

Cette Association est l'organisatrice du fameux Festival SIMENON déjà victime de joutes politiques lors de la précédente mandature.

La demande de l'Association est une subvention de 15 000 euros par an pendant 3 ans et le soutien de la commune pour la communication, la logistique...

En savoir plus sur le Festival

Programme complet à venir sur

http://www.festival-simenon-sablesolonne.com/

16 au 24 juin 2018


SIMENON CHAHUTÉ

Chacun sait que la paternité de cette animation importante aux SABLES D'OLONNE revient à Didier GALLOT actuel maire des Sables d'Olonne et que lors de la brouille entre l'ancien maire des SABLES D'OLONNE et son successeur le Festival s'est même délocalisé !

L’opposition de droite campe sur son champ de l'hostilité à ce pauvre MAIGRET et à son père SIMENON qui ne sont plus là pour se défendre.

Elle estime avec une certaine virulence la demande de subvention dérogatoire aux règles habituelles.

En effet, demander une subvention pour 3 ans c'est contraire au principe général d'attribution de subvention annuelle.

De plus, c'est imposer à partir de l'an prochain une charge à la commune nouvelle.

Le maire a la réponse facile : il invoque le passé, la tradition.

 

ET LE FESTIVAL ?

Les élus n'ont pas parlé de lui. C'est dommage.

C'est maintenant une manifestation qui ouvre la saison, qui fait parler des SABLES D'OLONNE et qui mobilise le monde associatif.

Il est largement repris par les média.

La vraie question était donc : faut-il maintenir le festival, est-il utile pour la collectivité ?

Est-il OUI ou NON est-il nécessaire pour soutenir les animations qui font vivre LES SABLES D'OLONNE juste avant l'ouverture de la saison ?

Cette vraie et bonne  bonne question n'étant pas posée, la subvention étant acquise pour 3 ans il faut souhaiter bonne route au Festival SIMENON : ce débat ne fut qu'une tempête dans un verre d'eau.

 

A SUIVRE : AUTRES DÉLIBÉRATIONS...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 23:39
LE MONDE ASSOCIATIF A BESOIN D'UNE MEILLEURE GESTION DES SUBVENTIONS ACCORDÉES PAR LES COLLECTIVITÉS

DES SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS UN MAL NÉCESSAIRE (?) MAL GÉRÉ, INADAPTÉ.

 

VOTE DU BUDGET : SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS

Il est étonnant d'assister dans les conseils municipaux aux débats concernant les subventions dans les conseils municipaux.

D'un côté, les élus ne veulent pas déplaire au monde associatif qui constitue une "clientèle" importante lors des élections. Nombre d'élus sont d'ailleurs des bénévoles très actifs.

De l'autre, les subventions versées sont des fonds publics et leur utilisation doit être contrôlée et contrôlable.

Régulièrement, lors des débats, les élus rappellent timidement ces principes.

Il faut rappeler les scandales qui secouent le monde associatif régulièrement,

- scandale national avec la SPA mise sous tutelle des années durant et qui rebondit avec le salaire de son nouveau Directeur, de la Croix Rouge, de la Ligue Contre le Cancer, des subventions de la Région PACA...

- récemment, affaire de l'association les Bois Flottants au Pays des Olonnes.

Il ne faut pas que ces déviances ternissent l'image du bénévolat qui peut soulever des montagnes pour les bonnes causes.

 

SUBVENTION : EST-CE UN DÛ AUX ASSOCIATIONS ?

L'association subventionnée abdique une part de sa liberté dés que la subvention accordée atteint un seuil tel que sa survie tient au renouvellement des subventions.

Les responsables des associations considèrent trop souvent que les subventions accordées par leurs municipalités, par les intercommunalités sont un dû de la part de ces collectivités. C'est pour eux le retour dû par la collectivité pour le service rendu par les bénévoles.

En fait la subvention doit être un contrat de confiance entre l'association et les collectivités. Ce n'est pas un dû.

 

PARFOIS TROP D'OPACITÉ, PAS ASSEZ DE DÉONTOLOGIE

La majorité des associations ont une bonne tenue de leur comptabilité dont elles peuvent justifier l'exactitude au centime près.

.
D'autres sont négligentes mais honnêtes.

Restent les autres associations dont les dirigeants ne sont ni bons gestionnaires ni honnêtes, confondant leurs  intérêts personnels et ceux de "leurs" associations.

Nous pensons :

- aux associations(souvent sportives) qui "gratifient " dirigeants et bénévoles, sans déclaration de salaires, sans acquitter des charges sociales en faisant des faux ( faux frais de déplacement, par exemple) ....

- aux associations qui font la course aux subventions auprès de plusieurs collectivités et les cumulent avec des subterfuges.

Ces associations trompent les élus, trompent les bénévoles, portent atteinte à la notion de bénévolat.

 

LES ÉLUS DOIVENT DONC VEILLER AU GRAIN

Ils doivent établir :

des règles d'attribution des subventions,

des règles de contrôle de l'utilisation des subventions qui sont des fonds publics.

 

Les 1,3 million d' associations en France, les 15 millions de bénévoles et les 2 millions de salariés ont besoin d'une gestion plus sérieuse des subventions accordées à leur institution et aussi des dons reçus.

 

 

Partager cet article
Repost0