Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 20:00
CORONAVIRUS : RESTONS PRUDENTS POUR NOUS ET POUR LES AUTRES

 

RAPPELONS : COVID-19 EST TOUJOURS PRÉSENT

 

C'est en respectant ces consignes que l'on passe de la pandémie à l'épidémie et enfin au retour à une "vie normale".

C'est la voie de la raison.

Il n'y a pas 36 solutions.

CORONAVIRUS : RESTONS PRUDENTS POUR NOUS ET POUR LES AUTRES

Partager cet article

Repost0
5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 22:35
L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

UN DERNIER CONSEIL MUNICIPAL SANS PUBLIC ADMIS MAIS IMPORTANT ...l'INFORMATION SUR LE LIEU DE LA TENUE DE CE CONSEIL, CONTRAIREMENT À L'HABITUDE, N'EST PAS PRÉCISÉE...CE SERAIT...À OLONNE SUR MER ?

 

Ce 8 juin 2020 à 18h30, se tiendra le dernier conseil municipal de la ville des Sables d'Olonne de cette mandature 2014/2020 chamboulée par les événements :

- d'une part, la fusion des communes le 1er janvier 2019 a remodelé complétement le conseil municipal devenu conseil municipal de la Ville nouvelle des Sables d'Olonne avec un nouveau maire Yannick MOREAU et la défection (démissions) du clan du maire de Château d'Olonne.

Résultats :

    - une municipalité avec des conseillers  municipaux  qui auront eu une durée  active prévue pour une durée limitée à  15 mois mais prorogée suite à la crise sanitaire,

    - une nouvelle équipe avec de nombreux conseillers entrants pour remplacer les élus défaillants de janvier 2019.

 

- d'autre part, la crise sanitaire Covid-19 qui a imposé la "suspension" des conseils municipaux dont le dernier date du 2 mars 2020 et impose des conditions particulières pour ce conseil municipal du 8 juin sous forme de huis-clos dans l'enceinte où se déroulera le conseil municipal !

 

L'ordre du jour est reproduit ci-dessous avec des points importants comme ce qui sera la clôture "financière" dit "Débat d'Orientation Budgétaire DOB " ...comme si le maire actuel Yannick MOREAU allait présenter les projets des années à venir alors que les élections (deuxième tour des municipales ) n'auront lieu que le 28 juin ? On aboutit à un formalisme débile qui a certainement dû être une obligation !

Idem : ce conseil municipal fixera aussi les taux d'imposition pour cette année 2019.

Pourtant une élection n'est jamais gagnée d'avance même pour les maires et autres élus sortants ...et heureusement pour le respect de la démocratie locale !

 

Comme indiqué les "débats "seront accessibles en direct  sur internet avec les liens suivants figurant sur le site de la mairie :

www.lessablesdolonne.fr

https://www.youtube.com/channel/UCSquoylfdDYzsoHN7WcB AA

 

ORDRE DU JOUR COMPLET

 

LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal quasiment à huis clos LE LUNDI 8 JUIN 2020
LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal quasiment à huis clos LE LUNDI 8 JUIN 2020
LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal quasiment à huis clos LE LUNDI 8 JUIN 2020

Partager cet article

Repost0
28 mai 2020 4 28 /05 /mai /2020 23:10
1,3 MILLION DE PERSONNES DÉPENDANTES

1,3 MILLION DE PERSONNES DÉPENDANTES

 

LA PERTE D'AUTONOMIE ABORDÉE À LA VA-VITE : ENCORE UNE DÉMARCHE GOUVERNEMENTALE QUI NE POURRA ABOUTIR

Décidément la machine à faire des projets sous forme  d'ordonnances, de lois organiques...ne s'arrête pas. Légiférer ainsi n'est pas crédible comme vous pourrez le lire ci-dessous.

Lors de ce Conseil des Ministres de ce mercredi il y a eu un volet "social" qui aborde deux points dont on peut difficilement déceler le lien :

- celui celui de la "dette sociale"

136 milliards d'euros de dette sociale présente et à venir suite à Covid-19 se promènent : une technique comptable va occulter la situation estimée catastrophique mais cette proposition devrait assurer la pérennité du système (sans qu'il soit dit comment !).

- et celui de la perte d'autonomie

C'est peut-être une réponse improvisée aux drames qui se sont vécus et se poursuivent encore dans les EHPAD et autres établissements recevant des personnes en perte d'autonomie.

 

UN TEXTE DE CIRCONSTANCE QUI NE RÉPOND PAS AU BESOIN

Laissons de côté l'histoire de cette dette (estimée comment ?) et revenons au sujet important des conséquences du vieillissement de la population qui engendre la perte d'autonomie

voir notre dernier article:

http://www.olonnes.com/2020/05/le-cinquieme-risque-la-dependance-liee-au-vieillissement-drame-qui-resurgit-sous-la-pression-de-covid-19-9.html

Nous avions un espoir de prise en charge sérieuse de cet énorme dossier social.

Mais la solution miracle annoncée mais irréalisable dans le contexte actuel est la création au niveau de la Sécurité Sociale d'un "cinquième risque" sans qu'il soit dit comment il sera financé. 

Ce projet de loi est donc adopté en conseil des ministres avant toute concertation mais cela n'empêche pas de proposer la solution de création d'une nouvelle branche de la Sécurité Sociale ! Le gouvernement propose sa solution dans un projet de loi...la logique et la pratique sont pourtant : concertation d'abord puis projet de loi ! Or la concertation n'a pas débuté !

En fait, l'annonce est faite avant toute concertation pour faire semblant de répondre à un grave problème de gestion et plus particulièrement celui des  EHPAD. Celle-ci a abouti à l'abandon de nos "anciens", de leurs soignants, de leurs proches face à Covid-19...et on voit le résultat plus de 10 000 morts pour 1 million de personnes concernées.

Le projet gouvernemental fixe même une date butoir pour la mise en place de la gestion de ce cinquième risque : 2024...c'est une une autre spécialité de ce gouvernement ...renvoyer les vraies solutions aux calendes grecques...quand on ne parlera peut-être plus des dirigeants actuels !

Décidément nos gouvernants continuent  à prendre le citoyen pour un débile !

Mais surtout n'oublions pas que le problème demeure et s'amplifiera puisqu'il concerne aujourd’hui 1,3 million de personnes et qu'il en est prévu 4 millions en 2050.

Les solutions ne seront pas trouvées par la création d'une nouvelle usine à gaz au niveau de la Sécurité Sociale.

C'est un problème de société qui concerne dans un proche avenir des millions de familles et d'aidants, notre mode de vie, la famille, la solidarité nationale...

Donc, nous posons la question : ce texte approuvé en conseil des ministres...pour quoi faire ?

Nous attendons un vrai débat et une issue consensuelle après  plusieurs décennies d'hésitations.

 

 

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 27 MAI 2020 

"Le ministre des solidarités et de la santé et le ministre de l’action et des comptes publics ont présenté un projet de loi organique et un projet de loi relatifs à la dette sociale et à l’autonomie.

Le projet de loi organique et le projet de loi permettent d’une part une reprise de dette de 136 milliards d’euros par la caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES) et d’autre part l'ouverture des travaux pour la création d'une nouvelle branche de la sécurité sociale relative à l’autonomie.

Ce transfert de dette sociale constituera un facteur primordial de sécurisation de la situation financière de la sécurité sociale, qui joue un rôle essentiel dans la protection des Français depuis le début de la crise du covid-19. Le remboursement de cette dette dans un horizon défini au moyen d’une ressource dédiée constitue un gage de pérennité de notre système social.

Cette reprise couvre plus de 30 milliards d'euros de déficits passés, un versement de 13 milliards d’euros en appui de l’assurance maladie pour la couverture du service de la dette des hôpitaux, annoncé en novembre, et une provision au titre des déficits prévisionnels de la sécurité sociale pour les exercices 2020 à 2023, qui apparaissent inéluctables au regard de l’ampleur de l’actuel choc économique et de la nécessité d’inclure également les effets des dépenses d'investissement dans les secteurs hospitalier et médico-social qui seront décidées dans le cadre du « Ségur de la santé ». La date d’amortissement de la dette portée par la CADES est ainsi repoussée de 2024 à 2033.

En outre, le texte qui est présenté comporte, d’une part, un article prévoyant d’ici à la discussion du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 la remise au Parlement d’un rapport sur la création d’une nouvelle branche de la sécurité sociale couvrant le risque de perte d’autonomie et, d’autre part, la réaffectation d’une fraction de contribution sociale généralisée vers le financement de l’accompagnement du grand âge. Un montant de 2 milliards d’euros aujourd’hui consacré à l’amortissement de la dette sera ainsi réorienté après la date d’apurement prévue des dettes actuelles portées par la CADES.

Une concertation sera lancée dans les prochains jours avec les partenaires sociaux, les collectivités territoriales et les acteurs impliqués dans la prise en charge de la perte d’autonomie pour que puissent être définis, d’une part les contours des mesures en faveur du grand âge dont la traduction législative interviendra dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 et d’autre part les solutions de financement à mettre en place pour la prise en charge de ce nouveau risque, d’ici 2024 mais aussi de manière pérenne."

Partager cet article

Repost0
25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 21:39
UN LEVER DE SOLEIL : UN ESPOIR D'UN RETOUR À DES JOURS NORMALISÉS DANS NOS VIES, DANS LA VIE PUBLIQUE ?

UN LEVER DE SOLEIL : UN ESPOIR D'UN RETOUR À DES JOURS NORMALISÉS DANS NOS VIES, DANS LA VIE PUBLIQUE ?

ENFIN UN CONSEIL MUNICIPAL ? LE DÉCONFINEMENT PROGRESSIF ENTROUVE UN DÉBUT DE RETOUR DE LA VIE DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

 

UN CONSEIL MUNICIPAL EN DÉBUT JUIN AUX SABLES D'OLONNE

Après le calamiteux premier tour des élections municipales du 15 mars 2020,

Après le dernier conseil municipal qui a eu lieu du 5 mars...donc, après 3 mois de silence de l’Assemblée communale locale dite conseil municipal, se programme un ultime conseil municipal de cette mandature 2014 2020 que CORONAVIRUS et son agent Covid-19 ont prorogé d'au moins 3 mois.

Les maires des communes élus au premier tour sont intronisés.

Est-ce le retour par étapes à une vie publique normale ?

 

Il faut espérer que la sagesse citoyenne qui continuera à suivre les règles de protection permettra que l'espace de liberté que nous retrouvons par petits morceaux soit sans cesse conforté avec le recul des méfaits de Covid-19.

Restons prudents, chacun doit veiller au respects des règles des gestes barrières et de la distanciation.

Il faut donc espérer ainsi que les élections (deuxième tour) municipales annoncées pour le 28 juin soit aussi une nouvelle étape vers un mieux général pour nous tous.

 

 

Affaire à suivre...

Partager cet article

Repost0
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 22:42
QUI A CACHÉ LES STOCKS DE MASQUES QUI ONT FAIT DÉFAUT ? ET OÙ ?

QUI A CACHÉ LES STOCKS DE MASQUES QUI ONT FAIT DÉFAUT ? ET OÙ ?

 

 

CONTRE-VÉRITÉS OU MENSONGES D’ÉTAT POUR OCCULTER D’AUTRES TRISTES ERREURS ?

 

 

CITOYENS POUR QUI LE PRÉSIDENT MACRON VOUS PREND-Il ?

 

 

Celui-ci a pris la responsabilité de gérer lui-même la crise sanitaire. Il a demandé et obtenu du Parlement sur ce domaine les pleins pouvoirs. Il est donc responsable et présumé coupable s'il y a eu de graves manquements qui ont pu mettre en danger la vie de ses concitoyens.

 

Les déclarations présidentielles sur les masques sont claires mais attristantes pour nous tous citoyens :

 

« Nous n’avons jamais été en rupture», «Des manques, des tensions, mais jamais de rupture. »,

 

« Les choses ont été dites, gérées, déclare-t-il. Il y a eu une doctrine restrictive pour ne jamais être en rupture que le gouvernement a prise et qui, je pense, était la bonne. Il y a eu ensuite un approvisionnement renforcé et une production renforcée. »

 

On croît avoir rêvé.

 

En effet, pourquoi personnel soignant, personnes en danger, pharmacies…manquaient totalement de masques. Pourquoi des médecins battaient la campagne pour demander à des donateurs entreprises ou particuliers de leur fournir d’urgence masques et autres protections ?

 

Un tweet parmi tant d’autres résume le désappointement de certains qui osent s’exprimer « Les familles de soignants morts notamment à cause du manque de masques vont être ravies de l'apprendre quand tu leur diras en face ».

 

Pourquoi toute une population de petites mains s’est mise en route pour fabriquer des masques…si l’État en avait des stocks ?

 

Est-ce un mensonge pour occulter la bévue, le mensonge ou l' incompétence que fut le mépris du même Président pour le port du masque inutile…qu’il promulgue aujourd’hui comme obligatoire dans de nombreuses circonstances de la vie courante ?

 

UNE FRANCE CHOQUÉE

 

La France est très choquée par cette annonce du Président de la République. Le bon peuple français s’aperçoit-il cette fois qu’on le prend pour un ramassis de débiles méprisés par ses dirigeants. Le peuple va-t-il encore  toujours tout gober ?

 

Que cache donc ce mensonge présidentiel, que cache aussi le départ de la Ministre de la Santé Agnès BUZYN ?

 

Association citoyenne, sur un tel sujet, pour nous il n'est pas question de politique, nous exprimons simplement le mal ressenti par les citoyens sidérés. Mal fait à nos institutions, fait à la  fonction de Président de la République, et à ses dirigeants…qui « masquent » même une vérité aussi criante et annoncée : les masquent manquaient, un point c'est tout !

Partager cet article

Repost0
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 21:40
LES FORTS COEFFICIENTS DE MARÉE C'EST BEAU MAIS CELA "MANGE" LES PLAGES

LES FORTS COEFFICIENTS DE MARÉE C'EST BEAU MAIS CELA "MANGE" LES PLAGES

 

DU JEUDI DE L'ASCENSION AU DIMANCHE 24 MAI FERMETURE NÉCESSAIRE DE LA PLAGE

En effet, la marée a décidé de rendre impossible et ingérable l'exigence de distanciation, règle que nous impose encore CORONAVIRUS.

En effet, avec un horaire de haute mer entre 17 et 18h30 durant ce pont de l'Ascension et un coefficient de marée d'environ 80 et compte tenu de l'affluence envisagée il ne sera pas possible de respecter et faire respecter les normes de distanciation donc...

La mairie des Sables d'Olonne s'est vue contrainte d'interdire  l’accès des plages urbaines (Grande plage, Présidents et Tanchet) les après-midis de ce Pont.

Voir ci-dessous

...

ACCÈS À LA PLAGE AUX SABLES D'OLONNE POUR LE PONT DE L'ASCENSION : LE COEFFICIENT DE MARÉE DICTE AUSSI SA LOI
ACCÈS À LA PLAGE AUX SABLES D'OLONNE POUR LE PONT DE L'ASCENSION : LE COEFFICIENT DE MARÉE DICTE AUSSI SA LOI

Partager cet article

Repost0
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 22:05
LE COQ GAULOIS, NOTRE EMBLÈME... POUR SE SORTIR DES MOMENTS DIFFICILES

LE COQ GAULOIS, NOTRE EMBLÈME... POUR SE SORTIR DES MOMENTS DIFFICILES

 

 

NE CÉDONS AUX ÉLUCUBRATIONS DES PROPHÈTES DE MAUVAISE AUGURE

 

La pandémie est toujours là. On constate cependant une amélioration de la situation. L’Italie rouvre ses frontières. L’Europe va participer à la relance de l’économie…

 

Nous avons noté que le Ministre des Finances et de l’Économie intervient souvent, très souvent, trop souvent. Il souffle le chaud et le froid. Il nous a annoncé que la crise économique engendrée par l'épidémie de Covid-19 va durer des années !

 

Le super diplômé du Gouvernement a ce type de phrase d’encouragement à l’adresse des français « Le plus dur est devant nous ! ». Il lui manque un diplôme de psychologue de base…on ne motive pas les foules en les assommant !

 

Il sait souffler le chaud : des aides à tout va…l’État va vous sauver ; en clair le déficit budgétaire va battre des records, la dette va s’envoler, le chômage va atteindre des sommets…ces conséquences aujourd’hui ne touchent pas les foules mais fragilisent l’essentiel : la confiance des français qui n’existe plus.

 

ON N’EST PAS AU CŒUR D’UNE CRISE ÉCONOMIQUE DONT ON NE CONNAIT RIEN…LES CAISSES DE L’ÉTAT ÉTAIENT VIDES AVANT CORONAVIRUS !

 

On ne connait de cette crise annoncée que ce qu’en disent en termes pessimistes, par exemple, les dernières informations sur l’évolution du chômage en France. Elles vont de l’annonce de quelques centaines de milliers d’emplois déjà fragiles à 10,7 millions de demandes de chômage partiel !

 

Entreprises et indépendants menacés : certes, la fermeture des restaurants, hôtels…feront souffrir énormément ce secteur, comme les surcoûts dans le bâtiment…

 

L’Économie va souffrir et la France réagira ! Avec l’Europe…

 

 

CAR,  N’OUBLIONS PAS LA CAPACITÉ DU SURSAUT NATIONAL.

DEHORS LE SCEPTICISME ET LE PESSIMISME, VIVE L’OPTIMISME !

 

D’un côté, le sursaut a déjà été notable. Il a montré sa vigueur ; combien d’entreprises, d’indépendants se sont mobilisés pour faire autrement, pour livrer leur production, pour utiliser le télétravail…

 

De l’autre : un État empêtré dans sa bureaucratie et dans ses négligences dont même le Chef de l’État se plaint, lui qui, en la matière, est un expert. Il n’a rien fait pour la diminuer sauf des promesses. Pire, il a lui-même accentué celle-ci dont on mesure enfin la malfaisance, par exemple, dans le domaine crucial de la santé.

 

Les français et les élus de base, les soignants ont répondu : laissez- nous faire ! On le fera plus vite, mieux et pour moins cher que vous ! Exemple : les masques et autres protections.

 

C’est cela l’illustration du sursaut français : « Le coq gaulois ne chante jamais si bien que quand il a les pattes dans la merde ! ».

 

L’histoire de France déborde d’illustrations de ces sursauts. Le peuple et ses dirigeants unis pour relancer un pays « à la ramasse ». Restons dans l’histoire contemporaine :

 

  • La période post révolutionnaire après la Terreur et l’aventure Napoléonienne,

 

  • La Restauration, 1848 à 1870, ce fut le retour à la prospérité française et aux progrès,

 

  • Cette période est marquée par une triste fin qui a réussi à unir les français dans un sursaut salvateur pour payer les dettes d’une guerre perdue mais aussi pour relancer le pays,

 

  • La période qui a suivi la fin de la Première et si dure guerre mondiale, l’œuvre de Clemenceau,

 

  • Plus proche et plus extraordinaire l’après-guerre : 1945 et le plan de reconstruction et de réindustrialisation avec le coup de pouce des États-Unis,

 

  • 1958 : la France à nouveau ruinée financièrement et socialement (ajoutons politiquement) suit ses gouvernants. Le couple incroyable PINAY de GAULLE est suivi avec un appel réussi à l’emprunt public.

 

 

CORONAVIRUS a scotché l’économie française déjà malade et mal soignée par sa technocratie dirigeante dont il faudra bien un jour se séparer justement pour laisser s’exprimer le sursaut post-CORONAVIRUS.

 

Alors, faisons taire les pessimistes professionnels et préparons-nous au sursaut du peuple français. La France est pays riche en hommes, en moyens financiers : conscient de cette richesse, le peuple français devra montrer son génie et sa mobilisation pour maintenir son rang dans le monde.

Partager cet article

Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 22:19
SAMEDI 17 MAI 2020 : UN AIR DE DÉCONFINEMENT PROGRESSIF ...POSITION STATIQUE ?

SAMEDI 17 MAI 2020 : UN AIR DE DÉCONFINEMENT PROGRESSIF ...POSITION STATIQUE ?

 

 

UN TEST À PASSER : RESPECTONS LES RÈGLES MÊME SI NOUS EN JUGEONS PARFOIS CERTAINES COMME EXCESSIVES VOIRE INUTILES

 

On ne veut pas être des rabat-joies ni faire de l’anti parisianisme de base (même si Paris est à plus de 100 kilomètres des Sables d’Olonne) mais nous devons tous faire part de nos craintes fondées et tout faire pour éviter le retour en arrière… ou un lendemain de week-end qui pourrait déchanter.

 

La météo est favorable, les confinés voudront s’oxygéner. Il se profile donc le premier vrai week-end de déconfinement ce pont de l’Ascension et nous devons tous éviter des débordements qui feraient trop plaisir au virus.

 

Car lui le virus continue à tuer.

 

Il est donc naturel que les confinés veuillent profiter de l’espace et libertés dont CORONAVIRUS et nos gouvernants les ont privés. Mais il faut être prudents.

 

 

LA GESTION DU PONT DE L’ASCENSION NE SERA PAS UNE ÉVIDENCE.

 

Il faudra pour les autorités faire respecter les règles édictées : une main de fer mais avec des gants de velours. Sanctionner avec mesure et surtout éduquer, expliquer, convaincre…

 

Il faudra pour chacun de nous accepter ces règles les yeux fixés sur les chiffres de l’évolution de la pandémie et la conviction que CORONAVIRUS nous guette. Il faudra donc que tous ensemble nous marquions des points contre le virus.

 

Si l’on veut que les grandes vacances se passent « normalement » il faudra qu’après les ponts de l’Ascension et de la Pentecôte il n’y ait pas de chiffres alarmants de la propagation du virus et mieux que les courbes poursuivent leur allure décroissante.

 

 

NOUS SOMMES TOUS UNIS DANS UNE MÊME DISCIPLINE QUE NOUS IMPOSE UN VIRUS !

 

Nous devons faire comprendre aux jeunes que le virus continue à tuer et que les mesures imposées le sont pour l’intérêt de tous.

 

Faire comprendre aux moins jeunes que le droit à la critique des mesures n’ouvre pas le droit de ne pas respecter des lois…quelque soient les fautes imputables ou pas à nos dirigeants…la loi est faite (bien ou mal) pour tous nous protéger. C’est l’histoire, la justice…et les bulletins de vote qui jugeront les éventuelles défaillances et carences s’il y a eu faute et l'éventuel succès de la méthode utilisée.

 

Si ensemble nous gagnons, nous devrons être fiers de nous et entamer la deuxième phase après la crise sanitaire, ce sera la phase de la crise économique attendue, prophétisée. Comme si quelqu’un savait ! Ce dont on est sûr c’est que nul n’est prophète en son pays !

 

Comme si on niait le ressort des français pour se sortir des situations sombres.

 

Ensemble, aussi souvenons-nous des sursauts de la France de ces derniers siècles après la Révolution, après l’effondrement de l’Empire 1815, 1871, 1919, 1945, 1958…2020 ?

 

Comme pour la lutte contre le virus ce n’est qu’ensemble que nous trouverons les armes pour affronter la crise économique dont nous ne savons rien si ce n’est des supputations donc RIEN !

 

À SUIVRE : LES SURSAUTS DES FRANÇAIS...

UN AIR DE DÉCONFINEMENT

UN AIR DE DÉCONFINEMENT

Partager cet article

Repost0