Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 17:22
LA STATION D'ÉPURATION DE LA ZONE DES PLESSES FUT UN INVESTISSEMENT ÉNORME QUI MÉRITERAIT UN SUIVI PLUS SÉRIEUX

LA STATION D'ÉPURATION DE LA ZONE DES PLESSES FUT UN INVESTISSEMENT ÉNORME QUI MÉRITERAIT UN SUIVI PLUS SÉRIEUX

 

LES COLLECTIVITÉS NE SONT PAS ASSEZ ARMÉES, OUTILLÉES POUR GARANTIR QU’ELLES PEUVENT  EFFECTUER DANS DE BONNES CONDITIONS LE CONTRÔLE DU BON FONCTIONNEMENT DES ACTIVITÉS CONCÉDÉES

 

Dans l’exercice de leurs compétences, les collectivités locales ne peuvent pas tout faire directement. Or, elles ont de plus en plus de compétences, elles doivent donc concéder, en général, à des entreprises privées certaines de leurs compétences importantes comme celle de la collecte des ordures ménagères, le service des eaux, l’assainissement, équipements sportifs et culturels…

Nous avons souvent émis nos craintes de voir ces concessions de service public, malgré l’obligation légale du délégataire et des élus, échapper à la vigilance et au devoir de contrôle par les élus de la bonne exécution des opérations déléguées.

Le personnel des collectivités est souvent aussi confronté à son manque de formation et de disponibilité pour exercer les contrôles comme par exemple le contrôle de la gestion, les contrôles sur des techniques parfois très pointues...

Voir notre dernière réflexion sur ce domaine :

http://www.olonnes.com/2020/09/danger-de-super-scandales-les-contrats-de-concessions-au-secteur-prive-de-l-eau-du-traitement-des-dechets.la-protection-des-contribu

Rappelons que la loi oblige l’autorité concédante (ici l’Agglo) à apprécier les conditions d’exécution du service public concédé…d’où son obligation pour le Conseil Communautaire de délibérer pour approuver le rapport annuel d'activité du délégataire.

 

LORS DES DÉBATS, LA PRÉSENTATION DES RAPPORTS ANNUELS DES DÉLÉGATAIRES EST ESCAMOTÉE

 

On peut arguer pour justifier cette situation regrettable en disant qu’un conseil municipal ou communautaire après l’examen en commission par les élus devient une chose fastidieuse. C'est simplement une obligation légale qui garantit au citoyens que les services délégués sont bien gérés.

Le résumé des informations données aux élus devrait leur donner envie de poser les bonnes questions et ainsi de se rassurer et de rassurer le citoyen, utilisateur du service et souvent financeur, sur la bonne marche de l’activité concédée par la collectivité à un tiers et de parer ainsi au risque d’éventuels dérapages.

 

Piscines

Il en serait ainsi par le premier dossier du genre présenté en conseil communautaire du 24 septembre 2020 pour la gestion des piscines…On n’attend pas de ce type d’investissement de la rentabilité financière car comme nombre d’investissements publics socio-culturels il s’agit de services à la population. Mais pourtant l’importance de la contribution versée par l’Agglo mériterait pour les 3 piscines l’intervention d’élus et l’information aux citoyens. La subvention annuelle que verse l’Agglomération aux délégataires est quand même de 1 000 759 euros.

A l’actif du délégataire, une légère augmentation (2018/2019) de la fréquentation de + 2.91%. Pour nous, c’est loin d’être un succès si l’on tient compte de l’ouverture d’Aqualonne sur la zone des Plesses qui fut inaugurée en fin 2015 et en est donc à sa quatrième année d’exploitation. Pour cette piscine lourd investissement la fréquentation du public n’a augmenté que de 1,54% entre 2018 et 2019 soit + 1545 entrées. Compte tenu de l’investissement, on aurait pu espérer une montée en puissance de la fréquentation des piscines sablaises. Aucune question des élus : circuler, il n’y a rien à voir…dommage !

 

Port Olona SEM Les Sables d’Olonne Plaisance

Le département de la Vendée a confié à la ville des Sables d’Olonne la gestion de Port Olona…compétence transférée maintenant à l’Agglomération.

Si l’on en juge par les résultats financiers, la gestion apparait de bonne facture. Nous sommes simplement étonnés de voir que pour cette structure (3 millions d’euros de chiffre d’affaires) il y a des produits financiers qui s’élèvent à 130 000 euros : il y a donc un magot qui dort dans une banque ? Il est vrai qu’il existe de très importantes provisions pour charges dont il aurait fallu parler.

Voilà une question qui aurait pu être posée par un élu consciencieux et curieux …il y en aurait bien d’autres sur cette structure pour comprendre son fonctionnement et suivre son activité qui est soutenue.

Là aussi l’adoption à l’unanimité sans aucune question des élus n’est pas satisfaisante.

 

L’Assainissement (questions 32 et 33 du conseil communautaire) , traitement des déchets ordures ménagères

Dans ces délégations de service public, ce sont des millions d’euros qui sont en jeu et il vous suffit pour vous en convaincre de consulter vos feuilles d’impôts (locaux et nationaux) et votre facture d’eau.

Lors de ce conseil communautaire du 24 septembre 2020, sur ces délégations pas une question, pas de chiffres significatifs, pas de présentation des rapports aux élus…oui, là il faut le dire circuler il n’y a rien à voir…il n'y a même pas eu de présentation les observations qu’auraient pu faire les élus lors de l’étude des rapports en commission ou suite à celle-ci.

Quand vous pouvez savoir combien est grande la roublardise dont sont capables les délégataires qui sont des sociétés comme VEOLIA et SAUR on se doit d’être alarmiste sur la gestion et le contrôle effectif par la Communauté d'Agglomération de ces délégations de service public.

Les services techniques des collectivités déjà peu outillés pour être des interlocuteurs écoutés et respectés au niveau des délégataires et de manquant de disponibilités face à ces entreprises et à la technicité des opérations déléguées ne peuvent se sentir soutenus dans leur rôle essentiel, dans leur mission de contrôle de la gestion de l’exécution des tâches du délégataire.

 

Sur ces dossiers, on atteint donc le paroxysme d’un laxisme explicable, certain et anormal.

Ce sont des millions d’euros qui sont en jeu particulièrement avec ces deux délégataires (eau, ordures ménagères, assainissement) sur des services de très grandes importances tant sur le plan technique que sur celui de l’engagement financier.

Comme quoi la gestion d’une agglomération n’est pas chose aisée…

Raison de plus pour que les citoyens aussi prennent leurs responsabilités : râler dans son coin et dans des conversations privée, c’est un chose ; agir est autre chose que les citoyens sont en passe d’oublier dans la liste de leurs devoirs et responsabilités.

L'ASSAINISSEMENT PÈSE LOURD DANS LA FACTURE D'EAU

L'ASSAINISSEMENT PÈSE LOURD DANS LA FACTURE D'EAU

Partager cet article

Repost0
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 21:59
SITES DES DEUX PROJETS

SITES DES DEUX PROJETS

 

 

LES SABLES D’OLONNE 2020, UN COMPROMIS ENTRE UNE VILLE TRANQUILLE, STATION BALNÉAIRE FAMILIALE ET UNE VILLE ANCRÉE DANS LA MODERNITÉ

 

Citons Pierre de Coubertin à l’occasion d’une allocution durant les Jeux de Stockholm, en 1912 :

« Le plus important aux Jeux Olympiques n’est pas de gagner mais de participer, car l’important dans la vie ce n’est point le triomphe mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu »

 

Il en est des sportifs comme des citoyens.

 

Être citoyen, ce n’est pas seulement exercer son droit de vote, c’est agir au quotidien et s’engager activement dans la vie de la société pour le bien-être de tous et le vivre-ensemble.

 

Aujourd’hui, divers projets importants vont remodeler la ville nouvelle des Sables d’Olonne.

 

Le compromis est difficile avec deux objectifs qui peuvent être contradictoires : garder à la ville sa dimension humaine et en faire une ville attractive adaptée à ce 21ième siècle. Une ville accueillante où il fait bon vivre et une ville active.

 

Le nouveau maire Yannick MOREAU a promis d’écouter et d’entendre les citoyens pour la mise en œuvre de tout projet important.

 

L’occasion  leur est donnée de « participer ». En effet, cette rentrée 2020 donne un nouveau signal de ce souhait du dialogue élus-citoyens sur deux projets : celui projet qui s’implantera sur le site de l’ancienne clinique de Château d’Olonne et une nouvelle tranche pour la Zone de la Vannerie.

 

 

LES ENQUÊTES PUBLIQUES : FAITES VOS OBSERVATIONS SUR CES PROJETS

 

Avant d’expliciter l’essentiel des projets rappelons que tous les citoyens peuvent participer aux enquêtes publiques.

 

Ce ne sont pas simplement ceux et celles qui sont impactés par un projet mais toute personne peut donner ainsi son avis.

 

Ce n’est même plus la peine de se déplacer en Mairie à des heures déterminées puisque le dossier est en ligne sur internet (voir ci-dessous le lien).

 

Il appartient au commissaire-enquêteur de recueillir les observations faites par les citoyens et de les prendre en compte dans son avis, voire d’y faire allusion pour interroger le Maire en attirant son attention sur les observations déposées. C'est le conseil municipal qui prendra la décision finale.

 

 

 

 

LA VANNERIE : NOUVELLE TRANCHE

 

L’opération fut lancée lors de la précédente mandature et même avant, en 2007, quand le Préfet de la Vendée a accepté la création sur ces 137 hectares d'une ZAC, zone d'aménagement concerté, située à  l’entrée de ville en fin de la 4 voies La Roche sur Yon - Les Sables d'Olonne.

Quatre pôles étaient prévus...dont l'ilot 4  il était même prévu une piscine-patinoire, un espace jeux-loisirs et secteur hôtel restaurant...depuis l'eau a coulé dans le chenal et la piscine dite ludique est dans la zone industrielle des Plesses, quartier de Château d'Olonne...c'est ainsi qu'on trompe élus et citoyens (surtout ceux qui représentaient les forces vives du pays au sein d'un comité de pilotage qui a sombré).

Aujourd'hui, on s’éloigne du dosiier initial mais pour poursuivre l'opération Zone de la Vannerie il faut "administrativement " faire coller le PLU  avec les projets 2020. Cela concerne une zone de 22 hectares.

    La réalisation de la ZAC de la Vannerie 1 située sur la commune d’Olonne-sur-Mer se révèle être  incompatible avec les dispositions réglementaires du PLU d’Olonne-sur-Mer. La réalisation de cette opération prévue pour 2020 présente un caractère d’utilité publique et nécessite donc la
mise en œuvre d’une procédure de Déclaration d'Utilité Publique valant mise en compatibilité du PLU.


   

PROJET INITAL 2007 2009 !

PROJET INITAL 2007 2009 !

PROJET ACTUALISÉ LA ZONE EST DÉLIMITÉE AU SUD DU PÔLE SANTÉ ET S'ÉTEND JUSQU'À LA DÉCHÈTTERIE

PROJET ACTUALISÉ LA ZONE EST DÉLIMITÉE AU SUD DU PÔLE SANTÉ ET S'ÉTEND JUSQU'À LA DÉCHÈTTERIE

LE PROJET SUR LA ZONE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DE CHÂTEAU D'OLONNE

C'est une première présentation concrète sur cette zone en friches.

Voir notre dernière article sur ce projet et son historique :

http://www.olonnes.com/2020/08/clinique-de-chateau-d-olonne-le-dernier-episode-d-une-histoire-scabreuse.html

PROJET PROPOSÉ LORS DE CETTE ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET PROPOSÉ LORS DE CETTE ENQUÊTE PUBLIQUE

 

APPEL À LA PARTICIPATION AUX ENQUÊTES PUBLIQUES

Ces projets importants marquent non seulement une étape dans l'évolution de la cité mais aussi dans le mode de gouvernance de la nouvelle équipe issue de ces dernières élections municipales.

Le nouveau maire Yannick MOREAU ouvre largement les portes à la concertation ; ne laissons pas passer l'occasion de participer à la vie de la cité.

 

 

LIENS POUR ACCÉDER AUX DOSSIERS SANS AVOIR À ALLER EN MAIRIES

- Pour la VANNERIE (compétence Agglomération)

http://www.vendee.gouv.fr/enquetes-publiques-et-consultations-du-public-r223.html?page=rubrique&id_rubrique=223&id_article=990&masquable=OK

 

- Pour le projet sur site ancienne clinique (compétence Agglomération)

 

http://www.lsoagglo.fr/vivreauxolonnes/les-sables-d-olonne-agglomeration/actualites/2509-Enqu%C3%AAtes-publiques-:-votre-avis-nous-int%C3%A9resse-!.html

 

Pour participer, vous pouvez transmettre vos observations à la mairie où se déroule l’enquête (par voie postale ou par voie électronique).

 

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 23:37
EN FIN DE SÉANCE ET HORS ORDRE DU JOUR, LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU A CLOS LE DÉBAT QUI A AGITÉ LES FLOTS DE LA PISCINE DES CHIRONS

EN FIN DE SÉANCE ET HORS ORDRE DU JOUR, LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU A CLOS LE DÉBAT QUI A AGITÉ LES FLOTS DE LA PISCINE DES CHIRONS

 

DES DÉCISIONS PORTEUSES D'AVENIR CONFORTENT LA BONNE MARCHE DE L'AGGLOMÉRATION DANS UN CLIMAT DE PARFAITE SOLIDARITÉ ENTRE LES COMMUNES

 

RETOUR AU CALME DANS LES EAUX DE LA PISCINE DES CHIRONS

Le Président Yannick MOREAU a très habilement clos la séance sur un "flash back" sur la mini-tempête qui a, ces dernières semaines, agité l'eau de la piscine des Chirons.

Les trois piscines de l'Agglomération des Sables d'Olonne : piscine du Remblai, Aqualonne à Château d'Olonne et la piscine des Chirons ont fait l'objet, pour leur gestion, d'une délégation de service public.

L'attribution de ce marché à la société VERT MARINE a été contestée par son concurrent.

VERT MARINE, dans sa proposition qui a été retenue,  a projeté de  spécialiser les piscines : la piscine du Remblai était plutôt santé, celle d'Aqualonne plutôt familial, ludique et celle des Chirons plutôt scolaire.

Cela signifiait pour certains habitués que la piscine des Chirons serait fermée au public et qu'ils perdrait un peu leur privilège.

Les habitués de cette piscine ont donc manifesté leur mécontentement et créé un collectif qui s'est fait entendre au niveau des media locaux.

L'élu responsable du dossier, l'Adjoint aux Sports Gérard HECHT, a donc pris contact avec les usagers mécontents et négocié avec le délégataire VERT MARINE.

Une solution amiable a pu être trouvée : la piscine serait ouverte 12 heures par semaine au public avec des créneaux correspondant aux souhaits des usagers. Pour sa part, VERT MARINE accepte ces conditions nouvelles d'exploitation même si cela entraine un surcout de la gestion de cette piscine.

Il est vrai aussi que s'il avait fallu modifier le contrat de délégation issu d'une procédure d'appel d'offre qui a déjà fait l'objet d'un contentieux par la partie qui n'avait pas été retenue cela aurait inévitablement débouché sur un nouveau contentieux dans lequel l'agglomération n'aurait pas été à l'aise.

 

Le collectif a obtenu satisfaction et déclaré sa dissolution.

Ainsi ce soir, le Président Yannick MOREAU a constaté qu'il n'avait pas imaginé qu'il puisse y avoir une malheureuse coïncidence entre la signature du contrat de délégation avec la société VERT MARINE et la proximité des élections municipales. 

Mais, ce soir, il a pu annoncer que la tempête qui a agité les flots de la piscine des Chirons était terminée.

 

URBANISME : L'AGGLOMÉRATION POURSUIT SA LONGUE MARCHE VERS L'ÉLABORATION D'UN PLUI PLAN LOCAL D'URBANISME I... I comme intercommunal

 

Chaque commune de l'Agglomération est dotée d'un Plan Local d'Urbanisme  PLU.

Pour une Agglomération, l'élaboration d'un PLU I  doit permettre la cohérence des politiques pour une urbanisation coordonnée sur son territoire.

Le PLUI ne sera pas la somme des PLU des cinq communes. Il doit aboutir à un projet communautaire respectant les spécificités et l’identité de chaque territoire.

L'Agglomération s'est emparée de cette compétence d'élaboration d'un PLUI pour une meilleure cohérence des politiques d'aménagement sur son territoire.

Le PLUI à terme  se substituera aux documents d’urbanisme existants dans chaque commune. Ce sera donc un énorme travail (trois années sont prévues ) mais aussi un grand chambardement.

Mais, cela ne peut se faire, pour l'adjoint Armel PÉCHEUL, que s'il est mis en place un schéma de concertation permanente entre les trois partenaires :

- L'Agglomération qui a la maîtrise du projet,

- les cinq communes

- les habitants

Pour les communes, il est prévu leur association à la démarche dans un esprit de co-construction tout au long de la procédure à la suite d'une réunion de la Conférence Intercommunale des maires et les conseils municipaux devront donner leur avis. Il y aura aussi des Comités de pilotage thématiques.

Des moyens importants de communication seront développés ainsi que des réunions publiques avec les habitants.

La première Conférence intercommunale des maires s'est réunie le 13 janvier 2020.

Toutes ces procédures et structures doivent garantir une concertation efficace et permanente. Elles seront incorporées dans la Charte fondatrice de l'Agglomération.

Le PLUI est donc entré dans sa phase de réalisation après le vote de ce soir adopté à l'unanimité moins l'abstention de Nicole LANDRIEAU.

C'est une étape très importante qui a été franchie pour concrétiser à terme la notion de territoire.

 

À SUIVRE...

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2019 3 13 /11 /novembre /2019 14:19
L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE, 52 000 HABITANTS

L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE, 52 000 HABITANTS

 

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

"LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION"

 

Le vendredi 15 novembre 2019

à 18 heures 30

se tiendra le prochain Conseil Communautaire

à la Pépinière d'Entreprises (près du Boulevard du VENDÉE GLOBE)

2, allée Titouan LAMAZOU

Aux Sables d'Olonne (Olonne-sur-Mer)

 

 

RAPPELONS PARTICULIÈREMENT DANS CETTE PÉRIODE PRÉÉLECTORALE QUE LA PRÉSENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ÊTRE UN PLUS POUR LA DÉMOCRATIE LOCALE,

que les séances du Conseil Communautaire de L'AGGLOMÉRATION sont publiques

et qu'il est intéressant pour le citoyen de voir comment fonctionne cette jeune et très importante collectivité territoriale pourvue de très larges compétences et d'un budget qui atteint 100 millions d'euros.

 Dans notre parution d'hier

http://www.olonnes.com/2019/11/preparons-les-elections-municipales.les-15-et-22-mars-2020-un-vote-qui-compte-double.html

nous rappelions les enjeux des prochaines élections municipales de mars 2020 où les électeurs iront aux urnes pour élire non seulement leurs conseillers municipaux mais encore leurs "conseillers communautaires"...

en parcourant cet ordre du jour vous pourrez vous rendre compte de l'étendue des compétences de "l'agglo LES SABLES D'OLONNE": l'assainissement, activités industrielles, commerciales, culturelles, tourisme, numérique, eau potable, enfance...

ORDRE DU JOUR COMPLET

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 15 novembre 2019
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 15 novembre 2019

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2019 3 09 /10 /octobre /2019 21:35
VENDEOPÔLE : UN BEL EXEMPLE DE GÂCHIS ET SURTOUT DE MAUVAISE GESTION

VENDEOPÔLE : UN BEL EXEMPLE DE GÂCHIS ET SURTOUT DE MAUVAISE GESTION

 

 

LES CITOYENS PEUVENT STOPPER UNE GESTION CATASTROPHIQUE DES COLLECTIVITÉS DONT CELLE DES SABLES D’OLONNE

 

Sur toute la France, les rapports et observations de la Cour des Comptes et de ses Chambres Régionales regorgent d’exemples de gestions pour le moins malheureuses et parfois scandaleuses…Cela ne peut continuer. Car, ainsi, la France s’appauvrit, le citoyen s’aigrit ou se met en colère, menace…

 

 

 

Après l’exemple de l’analyse du scandale vendéen du Plan Département de traitement des ordures ménagères et de ses deux usines TMB dite usines à compost normé dont la production estimée n’a jamais été atteinte qui polluent leur environnement, le nôtre et la terre, qui ont couté plus de 5 fois ce qui était prévu initialement…

 

http://www.olonnes.com/2019/09/une-saine-gestion-des-collectivites-territoriales-est-elle-chose-impossible-suite-2.html

 

http://www.olonnes.com/2019/09/une-saine-gestion-des-collectivites-territoriales-est-elle-chose-impossible-suite-3-1.html

 

 

Il faut une saine réaction. L’occasion se présente avec les élections municipales de mars 2020.

 

 

DES FAUTES DE GESTION DES ÉLUS AU PAYS DES OLONNES

 

Pour être plus explicite et inattaquable dans notre raisonnement, nous voudrions, pour ce qui concerne notre Pays des Olonnes, rappeler que ce qui est mis en cause pour des investissements très importants, c’est la gestion des choix par les élus, leur non-concertation de la population, des combines, compromis et compromissions entre élus, leur carence grave en matière de suivi de ce qu’ils ont créé avec l’argent des contribuables… ce que nous avons décortiqué dans l’opération usine TMB s’applique aussi à d’autres échecs relatifs ou totaux du choix fait pas les élus ou imposé par leurs maires. Vous en avez eu tous les descriptifs dans ce blog de défense du citoyen.

 

Nous en citerons, pour mémoire, quelques-uns assez récents qui engagent des montants allant du million d’euros à des dizaines de millions d'euros (comme le TMB) :

 

  • Le VENDÉOPÔLE (zone industrielle qui devait prolonger la zone des Plesses sur le secteur de Château d’Olonne)…échec... après 10 ans de procédures et d’études qui ont coûté fort cher,
  •  
  • Le Village Entreprises Nautiques aux Sables d’Olonne : construction d'un ensemble qui abrite quelques " belles au bois dormant" à la vie parfois éphémère…peut-être ce "village" risque enfin de servir un peu pour le prochain VENDÉE GLOBE (une belle fin comme dans le conte de la belle au bois dormant !),
  •  
  • La Salle GARGAMOELLE à Château d’Olonne : inutile, inadaptée, inutilisée et 2 millions d’euros pour 147 places où il ne fait pas bon s'assoir, pas de vestiaires, pas de coulisses, scène ridicule…
  •  
  • La "nouvelle ex mairie" de Château d’Olonne à 4,5 millions d’euros reconvertie…en mairie annexe absolument pas adaptée car vraiment peu fonctionnelle,
  •  
  • Un nouvel Office de Tourisme à Château d’Olonne inaccessible aux touristes,
  •  
  • Le siège de la Communauté d’Agglomération ex siège de la Communauté de Communes des Olonnes CCO au Centre-Ville des Sables d’Olonne : travaux d’aménagement fort coûteux, salle de réunion inutilisable, pas de place de stationnements…
  •  
  • Les Atlantes dont la taille a été mal ciblée puisque aucun concessionnaire privé n’a accepté de prendre la gestion de cet ensemble pour du long terme,
  •  
  • Un, non…des projets de Centre-Ville à Château d’Olonne…projets à géométrie variable qui, en 2019, ne riment plus à rien !
  •  
  • Un urbanisme et une voirie incohérentes dont les marchés à Château d’Olonne furent passés dans des conditions illégales au prix fort dans une ambiance de gestion scabreuse du foncier de la commune,
  •  
  • Des transports publics nécessaires (TUSCO, OLEANE) mais mal pensés, mal dimensionnés, inadaptés, coûteux et toujours trop peu attractifs aux yeux des sablais,
  • Un Hôpital (l’ancien des Sables d’Olonne) sous-dimensionné, abandonné avant d’avoir été « amorti » puis transféré dans des conditions économiques catastrophiques au sein du « POLE SANTÉ »,
  • 3 piscines mal situées dont la dernière (près de 12 millions d’euros) en zone industrielle,
  • Le Pôle Équestre VENDÉEN de Sainte-Foy dont il faudra bien parler un jour en toute transparence,

 

 

Et n’oublions pas que grâce à la mobilisation citoyenne et à la concertation, on a évité le pire pour le dévoiement de la route littorale et qu’il faudra aussi être attentif aux 4 millions d’euros prévus pour l’Aérodrome…

 

Cette énumération ne signifie pas que tout ce qui a été fait ces 30 dernières années est mauvais.

 

Effectivement toutes ces initiatives ne furent pas foncièrement mauvaises, loin de là, sinon les SABLES D’OLONNE ne seraient plus, mais que d’erreurs auraient pu être évitées avec une autre gestion.

 

À SUIVRE : COMMENT GÉRER LE CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE AU PAYS DES OLONNES ?

 

 

QUI CONNAIT ?...À SAINTE FOY DANS L'AGGLOMÉRATION SABLAISE...SI VOUS SAVIEZ ! UNE BONNE IDÉE ET DES SUPPUTATIONS NE FONT PAS UN PROJET VIABLE

QUI CONNAIT ?...À SAINTE FOY DANS L'AGGLOMÉRATION SABLAISE...SI VOUS SAVIEZ ! UNE BONNE IDÉE ET DES SUPPUTATIONS NE FONT PAS UN PROJET VIABLE

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 17:08
LES COMMUNES BUDGÉTAIREMENT NE SONT PAS À PLAINDRE

LES COMMUNES BUDGÉTAIREMENT NE SONT PAS À PLAINDRE

"LES MAIRES DOIVENT FAIRE MIEUX AVEC MOINS DE MOYENS" TITRE UN GRAND QUOTIDIEN

Le Congrès des Maires de France débute demain et le bureau des lamentations est ouvert.

Les plaintes des maires demeurent : 

nous voulons plus d'aides financières de l'État, plus de DGF (participations de l'État au fonctionnement des collectivités locales) rognée ces dernières années, nous craignons la baisse des recettes de la taxe d’habitation, nous avons des charges supplémentaires imposées par l'État...

 

La réalité est moins sombre. Les maires crient avant d'avoir mal et ne regardent pas assez sérieusement comment ils pourraient mieux gérer leur collectivités? Quel triste spectacle a-t-on vécu lors des votes des budgets...les élus votaient les recettes en augmentation et renouvelaient les dépenses en augmentation aussi !

Les temps changent et c'est tant mieu. Les élus qui n'ont pas compris cela devraient être balayés par des citoyens responsables.

 

En 2016, les dépenses des collectivités ont diminué de 1,1 % alors que leurs recettes ont progressé de 0,2 %. Pour la seconde année consécutive, elles ont dégagé une capacité de financement, qui a atteint 4,2 Milliards d'euros...donc elles ont bien su économiser pour investir. Un bon point.

 

 

RELATIVISONS CES DOLÉANCES DES MAIRES : DEPUIS DES DÉCENNIES LES RECETTES DES COMMUNES N'ONT CESSÉ DE CROÎTRE ET PARTICULIÈREMENT LES RECETTES FISCALES

Pour 2018, le projet de budget de l’État garantit déjà aux collectivités locales le maintien de leurs recettes.

 

DES RECETTES TOUJOURS EN HAUSSE

 

Pour 2018, le projet de budget de l’État garantit déjà aux collectivités locales le maintien de leurs recettes.

 

Le rapport cité ci-dessous  indique que "globalement, en 2016, le surcroît de recettes de fiscalité locale (3,6 Milliards d'euros ), directe et indirecte, a plus que compensé la baisse des transferts financiers de l’État (2,36 Milliards d'euros ) ".

 

L’année 2015 avait été marquée par la plus forte hausse du produit
des impôts locaux (+ 5 % !) depuis la mise en œuvre en 2011 de la réforme
de la fiscalité locale. En 2016, cette hausse s’est ralentie : les produits de
la fiscalité locale se sont accrus de 3,6 Milliards d'euros (+ 2,9 %) pour s’élever à
128,7 Milliards d'euros (contre 125,1 Milliards d'euros en 2015).

 

Le Rapport annuel 2016 de la Cour des Comptes sur "la situation financière et la gestion des collectivités territoriales et de leurs établissements publics" présenté en octobre 2017 est sans concession et éclaire le débat.

 

LES COMMUNES DOIVENT ÊTRE MIEUX GÉRÉES

La diminution des dotations de l'État a été révélatrice : les communes peuvent être mieux gérées...puisqu'elles ont bouclé leurs budgets ...malgré la baisse des dotations de l'État.

 

EN MATIÈRE DE FRAIS DE FONCTIONNEMENT

 

Les communes ont encore des marges de manoeuvre importantes pour faire des économies en matière de frais de fonctionnement particulièrement pour les communes de plus de 5000 habitants :

 

- sur la plus grosse charge de fonctionnement que constituent les frais de personnel. Elle représente 49 % es charges de fonctionnement. Ce poste doit faire l(objet d'une remise à plat : la gestion du temps de travail et le retour pour tous les agents à la durée légale,

- les achats à regrouper et les marchés publics dont les règles ne sont pas respectées,

- les possibilités de mutualisation de moyens ...

Nous observons lors du suivi des conseils municipaux que des collectivités (communes et intercommunalité ) sont capables de redressements spectaculaires...c'est possible ici, ce doit être possible dans la collectivité voisine avec la chasse aux gaspis.

 

EN MATIÈRE D'INVESTISSEMENT

LA COUR DES COMPTES ET LES CHAMBRES RÉGIONALES DES COMPTES RELÈVENT DES MAUVAIS CHOIX...LES CITOYENS AUSSI

L'anarchie en matière de choix des investissments est pénalisante : la multiplication et le dimensionnement des piscines, médiathèques et autres équipements sportifs et culturels ne sont pas toujours décidés à une juste et saine proportion.

Sur le territoire des Sables d'Olonne AGGLOMÉRATION on ne peut que constater que certains choix ont été pour le moins hasardeux. S'il y a eu des réussites, il y a aussi de grossières erreurs à plusieurs millions d'euros l'unité : le Village Entreprises Nautiques, le Vendéopôle, les piscines, le siège de la Communauté de Communes des Olonnes devenu celui de l'Agglomération, le Pôle Équestre Vendéen, la salle Gargamoelle, des terrains communaux revendus à vile prix, les transports publics, des études sitôt faites sitôt enfouiss dans un placard...on espère encore pouvoir éviter le gâchis du projet de la fermeture de la route littorale à Château d'Olonne.

Que ce soit en inversement ou en fonctionnement  les communes ont des mines d'économies à découvrir et à exploiter.

Demain, lors des reportages sur le 100 ième Congrès des Maires de France,  il faudra donc relativiser les doléances des Maires. Le gouvernement leur proposera enfin un pacte de bonne conduite budgétaire...un espoir d'amélioration de la gestion du Pays FRANCE...après il faudra que l'État donne l'exemple...et c'est mal parti avec le budget 2018 !

 

EXCUSES À NOS LECTEURS vers 17 heures un incident a fait mettre en ligne  un bout de brouillon du présent article. Nous espérons qu'après la lecture du texte actuel en ligne ils nous pardonneront .Merci pour leur indulgence.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 19:18
Le ruban est coupé  : à l'eau !Le ruban est coupé  : à l'eau !

Le ruban est coupé : à l'eau !

INAUGURATION LE SAMEDI 12 SEPTEMBRE 2015

 

La piscine communautaire des Plesses dite "Aqualonne" a été inaugurée ce samedi 12 septembre 2015.

Ce bel ensemble méritait le soleil qui illuminait la cérémonie : un grand bassin avec 5 lignes de 25 m, un bassin ludique enfants , un  bassin détente et 4 toboggans (dont un externe).

 

PATAUGEOIRE, PISCINE COMMUNAUTAIRE MUNICIPALE OU COMPLEXE LUDO-AQUATIQUE ?

Certains élus nous obligent à revenir sur ce qui peut fâcher.

Dans notre article

http://www.olonnes.com/tag/piscine%20et%20complexe%20aquatique/

nous faisions le point sur ce projet abouti.

Il ne comblait pas nos vœux et ne ressemblait plus au projet initial..

En effet, La Communauté de Communes AUZANCE VERTONNE et celle des OLONNES s'étaient unies pour réaliser un vrai complexe ludo-aquatique sur un site attractif pour tous digne d'une station balnéaire réputée et d'une agglomération de plus de 50 000 habitants.

Le projet a été victime de combines, intrigues et le complexe ludo-aquatique est redevenu piscine...que nous avions osé baptiser initialement  "pataugeoire" pour marquer notre désapprobation face à ces manœuvres réductrices d'un beau projet dont la rentabilité était plus  aisée à réaliser puisque justement les complexes ludo-aquatiques vivent bien financièrement sans peser autant sur les finances locales.

Le projet "complexe ludo-aquatique" a capoté pour céder aux exigences du maire de Château d'Olonne qui aura "sa" piscine et les castelolonnais auront au moins le bénéfice de cette combine même s'ils payeront aussi plus d'impôts.

Association Citoyenne nous nous devons d'avoir un regard critique  documenté, positif et négatif sur tout ce qui touche les citoyens  et surtout nous nous devons de faire savoir ce que d'autres media n'ont pas les moyens ou le courage de faire.

 Donc la piscine, c'était fait et résignés  nous ne faisions pas la fine bouche devant cette  nouvelle piscine et venions sereinement assister à cette inauguration.

 

PROVOCATION ET AGRESSION VERBALE CONTRE CEUX QUI ONT EU LE COURAGE DE DIRE ET MAINTENIR QUE LE PROJET INITIAL ETAIT PRÉFÉRABLE.

 

L'adjointe au maire de CHÂTEAU D'OLONNE, Isabelle DOAT, comme salutation, nous a simplement demandé à haute et intelligible voix pour être bien entendue par son entourage, ce que "nous" pensions de la "pataugeoire".

Ce propos insignifiant et déplacé lors d'une inauguration aurait pu  passer inaperçu.

Malheureusement ceux qui, comme nous, ont dénoncé la manoeuvre qui a transformé le complexe aquatique intercommunautaire en piscine banale en consommant par cette manoeuvre la rupture avec la communauté AUZANCE VERTONNE  ont eu la surprise d'entendre le maire de CHÂTEAU D'OLONNE, Joël MERCIER, dans son discours agresser ceux qui avec une parfaite "mauvaise foi"  ont dénigré le projet. Et le maire de CHÂTEAU D'OLONNE a repris le mot de "pataugeoire" ! C'est lui et son adjointe qui en reparlent...pas les opposants de 2011 !

Chacun jugera cette incongruité polémique dans un jour de liesse pour inaugurer un équipement qui aurait pu être de meilleure facture et qui maintenant existe et est reconnu par tous comme une piscine et non un complexe ludo-aquatique.

Nous ne reviendrons pas sur les magouilles qui ont conduit à la condamnation du projet initial au profit d'un projet réducteur et onéreux (voir ci-dessous) .

Nous venons de répondre dans les lignes qui précèdent au maire de CHÂTEAU d'OLONNE puisque nous ne pouvions le faire publiquement lors de cette inauguration. D'ailleurs qui a pu parmi les 3 à 400 personnes présentes  comprendre cette allusion déplacée donc inutile.

 

L'AGGLOMÉRATION S'INVITE Á L'INAUGURATION

 

L'histoire du Pays des Olonnes est en marche puisqu'il a été annoncé par le Député-Maire Yannick MOREAU (encore maire D'OLONNE SUR MER ), Président de la Communauté de Communes des OLONNES que la création de la Communauté d'agglomération qui regroupera pour certaines compétences les 3 communes d'AUZANCE ET VERTONNE (VAIRÉ, SAINTE-FOY et ILE D'OLONNE), SAINT MATHURIN et les 3 communes du Pays d'OLONNE était en bonne voie.

Contrairement à ce qui a été écrit ce projet est en cours de discussion et non de signature. On en reparlera.

Si au moins cette inauguration a pu sceller la réconciliation avec la Communauté de Communes AUZANCE VERTONNE cette inauguration aura un aspect positif pour l'avenir commun.

 

 MISE AU POINT FINANCIÈRE

Ces annonces furent faites sous forme d'une e mise au point par le député maire Yannick MOREAU.

Coût total pour la piscine : 11 millions d'euros (on suppose hors taxes et hors prix du terrain  cédé pour l'euro symbolique par la commune de CHÂTEAU D'OLONNE)

Frais de gestion annuels pour cette piscine et celle des CHIRONS 800 000 € par an.

 

Aides financières

- Région : 1,5 million €

- État : 600 000 €

- Département : 275 000 €

Reste à la charge de la CCO : 8 750 000 €

 

Il appartiendra à tous ceux qui se sentent concernés, utilisateurs ou pas, de ce nouvel équipement de répondre à l'interrogation de Yannick MOREAU  lancée au public présent :

" Ce bel investissement : est-ce qu'il vous plaît ?"

 

 

Les Naiades de PARIS ont ajouté à la cérémonie d'inauguration une touche de grâce sportive

Les Naiades de PARIS ont ajouté à la cérémonie d'inauguration une touche de grâce sportive

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 21:45
Inaugurée ce samedi 12 septembre 2015

Inaugurée ce samedi 12 septembre 2015

Nous avions déjà donné quelques informations sur cette piscine.

http://www.olonnes.com/tag/piscine%20et%20complexe%20aquatique/

 

Sollicités par nos lecteurs nous leur donnons ci-dessous les dernières informations sur les activités, tarifs et horaires de la nouvelle piscine AQUALONNE située à CHÂTEAU D'OLONNE 85, rue des Plesses. 02 51 95 34 04

www.aqualonne.fr

 

Attention il s'agit bien d'une piscine municipale et communautaire et non d'un complexe ludo aquatique ouvert largement au public. Vous pourrez noter que, pendant les périodes scolaires, la piscine est fermée au public de 14h à 17 h (sauf le mercredi aprés-midi).  Le samedi matin elle est ausi fermée au public.

Les horaires s'entendent pour les deux piscines AQUALONNE (partie haute de la fiche horaires) et  CHIRONS (partie basse de la fiche horaires).

 

Bonne baignade !

A SUIVRE :  L'INAUGURATION

Les activités à AQUALONNE

Les activités à AQUALONNE

PISCINE PAYS DES OLONNES : INAUGURATION DE LA NOUVELLE PISCINE
PISCINE PAYS DES OLONNES : INAUGURATION DE LA NOUVELLE PISCINE

Partager cet article

Repost0