Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

11 octobre 2020 7 11 /10 /octobre /2020 17:37
LE SITE DE L'ANCIENNE CLINIQUE (Google Maps)

LE SITE DE L'ANCIENNE CLINIQUE (Google Maps)

 

SUR LE SITE DE L'ANCIENNE CLINIQUE AUX SABLES D'OLONNE : DES PROJETS POUR LESQUELS ÉLUS, CITOYENS ET  PROMOTEURS DOIVENT S'INVESTIR ENSEMBLE

 

Le nouveau maire des Sables d'Olonne Yannick MOREAU avec les anciens propriétaires de la clinique et le nouveau ont sorti ce sombre dossier de l'ornière dans laquelle ce site croupissait depuis 10 ans.

Maintenant, vient le temps de bâtir des projets sur les 2,3 hectares qui occupent une position exceptionnelle en entrée de ville puis de réaliser un nouveau site que toute la population puisse s'approprier.

Les 3 partenaires que sont le nouveau propriétaire du terrain et promoteur , la Ville des Sables d'Olonne et les citoyens doivent s'engager maintenant dans le concret.

Il y a une occasion dans ce partenariat de faire une belle opération avec la mise en valeur d'une nouvelle et digne entrée de ville avec les zones commerciales existantes, de l'espace arboré, le cours d'eau de Tanchet, un carrefour réaménagé...

Il faudra beaucoup d'idées, de propositions, de décisions et de travail pour qu'ensemble élus, promoteurs et citoyens en fassent une réussite exemplaire qui sera un test d'un projet plus vaste d'une ville moyenne où l'équilibre sera établi entre constructions, amélioration de la qualité de l'environnement, espaces verts, accessibilité...

 

 

2010 : LA CLINIQUE DU VAL D'OLONNE ABANDONNÉE À SON TRISTE SORT

2010 : LA CLINIQUE DU VAL D'OLONNE ABANDONNÉE À SON TRISTE SORT

AOÛT 2020 : LA MÊME CLINIQUE 10 ANS APRÈS !

AOÛT 2020 : LA MÊME CLINIQUE 10 ANS APRÈS !

FIN 2020... UN PROJET VOIRE DES PROJETS POUR LE SITE

FIN 2020... UN PROJET VOIRE DES PROJETS POUR LE SITE

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 16:04
LE CHÊNE S'ADAPTE AU PAYS DES OLONNES : BELLE FRONDAISON D'AUTOMNE

LE CHÊNE S'ADAPTE AU PAYS DES OLONNES : BELLE FRONDAISON D'AUTOMNE

 

DÉVELOPPEMENT DURABLE : L’OBJECTIF PLUS GÉNÉRAL AU NIVEAU DE L’AGGLOMÉRATION DES SABLES D’OLONNE EST DE VALORISER LES ESPACES EXISTANTS POUR CRÉER DES ZONES VERTES RELIÉES LES UNES AUX AUTRES

 

Dès le premier point de l’ordre du jour de ce Conseil Communautaire des SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION du 24 septembre dernier, le choix de la maîtrise d’œuvre pour le projet Complexe Sportif et Halle polyvalente et culturel, le Président Yannick MOREAU et son adjoint Gérard HECHT ont mis l’accent sur l'option « développement durable ».

Celle-ci doit aussi imprégner les projets qui se développeront sur le secteur de la Vannerie. Ce fut d’ailleurs, pour cette opération, un des quatre points forts pris en compte dans le choix de la maitrise d’œuvre du projet : « sa qualité environnementale et la compatibilité du projet avec les performances attendues en matière de développement durable »

Cette option « développement durable » n’est pas une novation. Elle fut déjà exprimée dès 2017 dans les directives concernant l’élaboration du Schéma de Cohérence Territorial SCOT avec au programme les pistes suivantes : développement des énergies renouvelables valorisation des potentiels énergétiques existants, gestion et valorisation des déchets, mobilités alternatives, protection des espaces naturels et paysagers.

De plus, ces objectifs figurent dans le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) déjà présenté et dont les sablais n’ont pas fini d’entendre parler.

Maintenant, la Communauté d’Agglomération va suivre la voie tracée par la Ville des Sables d’Olonne qui a adopté le Plan Forêt Climat 2050 le 20 janvier 2020.

Il a donc été proposé aux élus de Agglomération d’étendre ce Plan à tout le territoire de l’Agglomération et d’engager une étude spécifique sur la préservation des arbres existants en particulier en milieu urbain.

Pour Yannick MOREAU, « on ne réussira que si on arrive à partager le projet et que l’ensemble des citoyens soit associé et s’implique… »…« il faut protéger les arbres remarquables des domaine public et privé confondus », « élargir l’implication de toute la population »,  « vaste débat pour associer et convaincre la population ». Déjà, des classes ont effectué quelques plantations. Le Président de l’Agglomération a ainsi émis le vœu que tous les enfants aient le droit de planter un arbre.

L’Agglomération et la Ville des Sables d’Olonne prennent ainsi un virage qu’il faudra bien négocier.

En effet, par exemple, cette décision aurait permis d’éviter le massacre qui a été réalisé ces dernières années à Château d’Olonne sur le site des Près de la Clais. Il y avait dans le projet initial un équilibre entre l’urbanisation et le maintien d’un site arboré composé de haies et petits bois existants. Le promoteur s’est permis de massacrer une large part de ce patrimoine et les termes de sa mission !

L’élaboration du SCOT et du PLU intercommunal devrait conforter sur le plan urbanisme l’option prise : enjeux écologiques, patrimoniaux et de santé humaine…pour bien vivre au pays des Olonnes.

Une délibération qui, encore une fois, a été votée à l'unanimité.

LA RELIQUE D'UN CHÊNE PEUT-ÊTRE TROP VOISIN DE SES MAGNIFIQUES CONGÉNÈRES  PHOTO CI-DESSUS

LA RELIQUE D'UN CHÊNE PEUT-ÊTRE TROP VOISIN DE SES MAGNIFIQUES CONGÉNÈRES PHOTO CI-DESSUS

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 21:56
L'APPENDICE AU BÂTIMENT ADMINTRATIF: SALLE DU CONSEIL ET DES MARIAGES

L'APPENDICE AU BÂTIMENT ADMINTRATIF: SALLE DU CONSEIL ET DES MARIAGES

L'APPENDICE, SALLE DU CONSEIL MUNICIPAL, NOUVEL HÔTEL DE VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE EN FIN DE TRAVAUX (archives 2016)

L'APPENDICE, SALLE DU CONSEIL MUNICIPAL, NOUVEL HÔTEL DE VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE EN FIN DE TRAVAUX (archives 2016)

 

QUE PENSEZ-VOUS DE CE GÂCHIS ? UNE MAIRIE NOUVELLE POUR 4,6 MILLIONS D'EUROS DEVENUE INUTILE ET DIFFICILEMENT AMÉNAGEABLE APRÈS 27 MOIS D'UTILISATION.

 

Aux Sables d'Olonne, nous avons un crève-cœur : la nouvelle mairie de Château d'Olonne qui comporte un appendice présenté sur la photo ci-dessus qui était la salle du conseil municipal et des mariages et qui était une folie de l'ancienne municipalité de l'équipe Jean-Yves BURNAUD, Joël MERCIER, Isabelle DOAT et leurs colistiers élus co-responsables de ce gâchis.

Ce bâtiment a été inauguré quasi clandestinement le 30 septembre 2016.

Rappelons que cette mairie a eu l'honneur de la presse nationale dans la revue "Capital" lors d'une enquête sur 500 gâchis (revue d'octobre 2016) avec la photo du maire de l'époque Joël MERCIER.

La fusion des 3 communes les Sables d'Olonne, Olonne sur Mer et Château d'Olonne a été effective le 1er janvier 2019.

 

RENVERSANT : UN BÂTIMENT POUR 27 MOIS ET 4,7 MILLIONS D'EUROS POUR SA CONSTRUCTION !

 Donc, 27 mois après son inauguration, la nouvelle mairie de Château d'Olonne n'avait plus de raison d'être et sa reconversion malaisée en mairie annexe a été décidée.

Il reste que pour la Salle du Conseil Municipal et ses équipements il était évident qu'elle ne servirait plus à rien après la fusion des 3 communes.

Cette fusion était hautement prévisible alors pourquoi les élus de l'époque ont-ils pris cette folle décision?

Le sort s'est acharné sur cette salle, le Préfet de la Vendée s'est alliée au Procureur de la République du Tribunal des Sables d'Olonne pour interdire cette salle à la célébration des mariages.

 

SOUCIEUX DE LA BONNE UTILISATION DES DENIERS PUBLICS

Nous lançons un appel à tous les sablais...qui aura l'idée de génie pour trouver des moyens d'utiliser cette salle ?

Mais, si nous revenons sur cette douloureuse erreur de gestion, c'est pour attirer l'attention des citoyens sur leur rôle... il était patent que cette réalisation était la folie de quelques élus...certains ont osé le dire, l'écrire mais ils ne furent pas entendus.

Combien d'élus et de citoyens ont osé manifester leur craintes, leurs doutes sur l'opportunité d'une telle dépense ?

C'est le consensus silencieux, lâche, fataliste, c'est la crainte de représailles que pourrait exercer le maire. Toutes ces raisons qui n'en sont pas ont permis cette folie. Il ne faut pas oublier.

 

C'est ainsi que nous jugeons  qu'il est de notre devoir de revenir sur ce sujet : plus jamais cela au Pays des Olonnes ...et m^me dans toutes les collectivités ! Place à une vraie démocratie locale, place aux élus responsables et responsabilisés. Place à un statut de l'élu et surtout celui du maire et des adjoints qui en fasse des hommes et des femmes responsables et responsabilisés (répétons-le) devant répondre de leurs fautes et même de leurs erreurs.

 

VOILÀ LA BELLE SALLE DU CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE ÉQUIPÉE ET MAINTENANT DÉSAFFECTÉE

VOILÀ LA BELLE SALLE DU CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE ÉQUIPÉE ET MAINTENANT DÉSAFFECTÉE

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2020 4 17 /09 /septembre /2020 21:29
LE PRÉSIDENT JEAN PLISSON ENTOURÉS DE MEMBRES DE SON BUREAU, TOUS BIEN "MASQUÉS"

LE PRÉSIDENT JEAN PLISSON ENTOURÉS DE MEMBRES DE SON BUREAU, TOUS BIEN "MASQUÉS"

LES ADHÉRENTS DE LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ TENAIENT LEUR ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

 

180 adhérents à jour de leurs cotisations après 12 ans d’existence c’est une belle performance pour cette association de quartier dont le Président Jean PLISSON a tenu à rappeler l’objet social

  • « Création et le maintien du lien social avec nos animations,
  • Contribution à la protection de notre cadre de vie,

Précisant qu’au sein des Comités Consultatifs de quartier CCQ notre association est représentée ».

Covid-19 a fortement perturbé l’activité de l’association obligeant celle-ci à reporter son Assemblée générale rituellement tenue en fin mars.

 

UNE ASSOCIATION QUI VEILLE AU RESPECT DU CADRE DE VIE DE SON QUARTIER

 

C’est ainsi qu’en 2019, les membres de l’association ont rejoint le collectif dans la lutte pour le maintien de la route littorale D 32 A et du parking du Puits d’Enfer. Elle continue à veiller au projet en cours et elle attire l'attention sur la nécessité de de protéger une circulation compatible avec l’activité du quartier.

Pour les projets, elle restera une force de proposition pour le projet qui va prendre en forme sur le littoral du secteur.

Elle adresse à la municipalité nouvelle un satisfecit pour le projet de création de centre médicaux ignorés par les précédents élus de Château d’Olonne. On est loin des Assemblées houleuses où ces élus venaient aux Assemblées Générales comme s’ils étaient en pays conquis et se refusaient au débat.

A l’actif de l'action conjuguée municipalité-adhérents, des nouveautés sont notées :

- La pose de bacs de fleurs sur la place de la République avec une convention ville-riverains pour l’entretien

- La sécurité renforcée avec la mise en place d’une caméra 360°

- La boîte à livres avec aussi l’aménagement du site.

 

Le dialogue apaisé avec la municipalité nouvelle ne manquera pas d’être alimenté :

  • Signalétique insuffisante et à revoir,
  • Plan de circulation à revoir avec prise en compte du déficit de places de stationnement surtout si le secteur de la Place de la République voit sa fréquentation augmenter,
  • Le projet d’«extension» de l’aérodrome,
  • Aménagement des places de stationnement,
  • Aires de jeux pour les enfants…

 

UNE ASSOCIATION QUI ANIME SON QUARTIER

 

Bien sûr, il y a l’activité boulistique qui se porte particulièrement bien.

Mais il y a aussi les sorties organisées : spectacles, déplacements conviviaux…

Cette importante activité est perturbée par Covid-19. Elle est en stand-by en attente de jours meilleurs.

 

UNE ASSOCIATION BIEN GÉRÉE

La trésorière a présenté des comptes équilibrés qui permettent, malgré l’incidence Covid 19, de préserver la « réserve » de fonctionnement à un niveau qui permettra le redémarrage de toutes les activités dès que les règles sanitaires le permettront.

 

LA GOUVERNANCE EST RECONDUITE DANS SES FONCTIONS

Le mandat de l’équipe dirigeante autour de son Président Jean PLISSON a été reconduit : signe incontesté du bon fonctionnement de la "Pironnière en Liberté" et de la satisfaction de ses adhérents.

 

UNE BONNE NOUVELLE : LE SITE INTERNET NOUVEAU VA FACILITER LE LIEN ENTRE ADHÉRENTS DIRIGEANTS ET TOUS LES INTÉRESSÉS

Une adresse à retenir

https://la-pironniere-en-liberte.hubside.fr

Un site agréable à regarder, d’accès simple...

 

Une Assemblée rendue sobre par Covid 19 mais réconfortante par sa teneur et par son esprit positif, sérieux, proposant.

Adhérents, dirigeants : qu’ils soient tous remerciés pour leur dévouement et leurs initiatives. Ils participent au renforcement du lien social qui fait un des charmes de la vie à la Pironnière.

 

L'ADRESSE DU SITE DE L'ASSOCIATION TRÔNE AU-DESSUS DE LA TÊTE DU PRÉSIDENT

L'ADRESSE DU SITE DE L'ASSOCIATION TRÔNE AU-DESSUS DE LA TÊTE DU PRÉSIDENT

Partager cet article

Repost0
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 21:59
SITES DES DEUX PROJETS

SITES DES DEUX PROJETS

 

 

LES SABLES D’OLONNE 2020, UN COMPROMIS ENTRE UNE VILLE TRANQUILLE, STATION BALNÉAIRE FAMILIALE ET UNE VILLE ANCRÉE DANS LA MODERNITÉ

 

Citons Pierre de Coubertin à l’occasion d’une allocution durant les Jeux de Stockholm, en 1912 :

« Le plus important aux Jeux Olympiques n’est pas de gagner mais de participer, car l’important dans la vie ce n’est point le triomphe mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu »

 

Il en est des sportifs comme des citoyens.

 

Être citoyen, ce n’est pas seulement exercer son droit de vote, c’est agir au quotidien et s’engager activement dans la vie de la société pour le bien-être de tous et le vivre-ensemble.

 

Aujourd’hui, divers projets importants vont remodeler la ville nouvelle des Sables d’Olonne.

 

Le compromis est difficile avec deux objectifs qui peuvent être contradictoires : garder à la ville sa dimension humaine et en faire une ville attractive adaptée à ce 21ième siècle. Une ville accueillante où il fait bon vivre et une ville active.

 

Le nouveau maire Yannick MOREAU a promis d’écouter et d’entendre les citoyens pour la mise en œuvre de tout projet important.

 

L’occasion  leur est donnée de « participer ». En effet, cette rentrée 2020 donne un nouveau signal de ce souhait du dialogue élus-citoyens sur deux projets : celui projet qui s’implantera sur le site de l’ancienne clinique de Château d’Olonne et une nouvelle tranche pour la Zone de la Vannerie.

 

 

LES ENQUÊTES PUBLIQUES : FAITES VOS OBSERVATIONS SUR CES PROJETS

 

Avant d’expliciter l’essentiel des projets rappelons que tous les citoyens peuvent participer aux enquêtes publiques.

 

Ce ne sont pas simplement ceux et celles qui sont impactés par un projet mais toute personne peut donner ainsi son avis.

 

Ce n’est même plus la peine de se déplacer en Mairie à des heures déterminées puisque le dossier est en ligne sur internet (voir ci-dessous le lien).

 

Il appartient au commissaire-enquêteur de recueillir les observations faites par les citoyens et de les prendre en compte dans son avis, voire d’y faire allusion pour interroger le Maire en attirant son attention sur les observations déposées. C'est le conseil municipal qui prendra la décision finale.

 

 

 

 

LA VANNERIE : NOUVELLE TRANCHE

 

L’opération fut lancée lors de la précédente mandature et même avant, en 2007, quand le Préfet de la Vendée a accepté la création sur ces 137 hectares d'une ZAC, zone d'aménagement concerté, située à  l’entrée de ville en fin de la 4 voies La Roche sur Yon - Les Sables d'Olonne.

Quatre pôles étaient prévus...dont l'ilot 4  il était même prévu une piscine-patinoire, un espace jeux-loisirs et secteur hôtel restaurant...depuis l'eau a coulé dans le chenal et la piscine dite ludique est dans la zone industrielle des Plesses, quartier de Château d'Olonne...c'est ainsi qu'on trompe élus et citoyens (surtout ceux qui représentaient les forces vives du pays au sein d'un comité de pilotage qui a sombré).

Aujourd'hui, on s’éloigne du dosiier initial mais pour poursuivre l'opération Zone de la Vannerie il faut "administrativement " faire coller le PLU  avec les projets 2020. Cela concerne une zone de 22 hectares.

    La réalisation de la ZAC de la Vannerie 1 située sur la commune d’Olonne-sur-Mer se révèle être  incompatible avec les dispositions réglementaires du PLU d’Olonne-sur-Mer. La réalisation de cette opération prévue pour 2020 présente un caractère d’utilité publique et nécessite donc la
mise en œuvre d’une procédure de Déclaration d'Utilité Publique valant mise en compatibilité du PLU.


   

PROJET INITAL 2007 2009 !

PROJET INITAL 2007 2009 !

PROJET ACTUALISÉ LA ZONE EST DÉLIMITÉE AU SUD DU PÔLE SANTÉ ET S'ÉTEND JUSQU'À LA DÉCHÈTTERIE

PROJET ACTUALISÉ LA ZONE EST DÉLIMITÉE AU SUD DU PÔLE SANTÉ ET S'ÉTEND JUSQU'À LA DÉCHÈTTERIE

LE PROJET SUR LA ZONE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DE CHÂTEAU D'OLONNE

C'est une première présentation concrète sur cette zone en friches.

Voir notre dernière article sur ce projet et son historique :

http://www.olonnes.com/2020/08/clinique-de-chateau-d-olonne-le-dernier-episode-d-une-histoire-scabreuse.html

PROJET PROPOSÉ LORS DE CETTE ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET PROPOSÉ LORS DE CETTE ENQUÊTE PUBLIQUE

 

APPEL À LA PARTICIPATION AUX ENQUÊTES PUBLIQUES

Ces projets importants marquent non seulement une étape dans l'évolution de la cité mais aussi dans le mode de gouvernance de la nouvelle équipe issue de ces dernières élections municipales.

Le nouveau maire Yannick MOREAU ouvre largement les portes à la concertation ; ne laissons pas passer l'occasion de participer à la vie de la cité.

 

 

LIENS POUR ACCÉDER AUX DOSSIERS SANS AVOIR À ALLER EN MAIRIES

- Pour la VANNERIE (compétence Agglomération)

http://www.vendee.gouv.fr/enquetes-publiques-et-consultations-du-public-r223.html?page=rubrique&id_rubrique=223&id_article=990&masquable=OK

 

- Pour le projet sur site ancienne clinique (compétence Agglomération)

 

http://www.lsoagglo.fr/vivreauxolonnes/les-sables-d-olonne-agglomeration/actualites/2509-Enqu%C3%AAtes-publiques-:-votre-avis-nous-int%C3%A9resse-!.html

 

Pour participer, vous pouvez transmettre vos observations à la mairie où se déroule l’enquête (par voie postale ou par voie électronique).

 

 

Partager cet article

Repost0
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 08:54
RÉFLEXIONS ESTIVALES

RÉFLEXIONS ESTIVALES

 

 

LA FRANCE VA PAYER TRÈS CHER LE LAXISME DE CES DERNIÈRES DÉCENNIES IMPOSÉ PAR LES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS ET ACCOMPAGNÉ PAR LES MÉDIAS

 

 

UNE FRANCE APPAUVRIE ET UNE GOUVERNANCE À LA DÉRIVE

 

 

LA CENSURE S’EXERCE MOINS OU PLUS DIFFICILEMENT, CERTAINEMENT GRÂCE AUX RÉSEAUX SOCIAUX. L’AUTORITÉ DE L’ÉTAT DÉJÀ AFFAIBLIE EST SANS CESSE BAFOUÉE ET SON ACTION OUVERTEMENT CRITIQUÉE.

 

Cela se sait et c’est ancré dans les consciences des citoyens. Ils ne croient plus en leurs dirigeants, en leur justice, en leur police, en leur système de santé, en leur système éducatif…

 

Chose étrange et triste constat, il existe désormais des sites internet spécialisés ou généralistes qui font systématiquement part de faits qui révèlent l’impuissance des gouvernements successifs.

 

Ces  derniers n'assument plus du tout leurs missions de garant de la sécurité des citoyens et plus globalement l'exercice des fonctions régaliennes qu'ils se sont engagés à assumer.

 

Ainsi :

 

Les attentats terroristes sont perpétrés par des malades mentaux !

 

Les incivilités dans les lieux publics sont le fait de pauvres immigrés en détresse ou de jeunes au chômage !

 

Plus de places dans les prisons !

 

Pas assez de juges, de plus, certains juges contaminés par l’ambiance actuelle sont démobilisés et lassés par des Ministres laxistes, démagogues qui ouvrent les portes des prisons sans discernement comme a pu le faire Nicole BELLOUBET. Cette ex Ministre est une juriste qui a perdu son droit et ses dossiers en chemin et a tenté de réformer  à tout va et n’importe comment la JUSTICE,  notre Justice !

 

Une ministre, encore, Nicole BELLOUBET ...encore !,  qui défend une loi liberticide comme la loi AVIA, loi déclarée « inutile et inapplicable ! » (formule trouvée dans les Débats à l’Assemblée Nationale…donc avant la décision du Conseil Constitutionnel annulant l'essentiel de cette loi).

 

Une police cassée par les procès qui lui sont faits et aussi dont l'ex Ministre Christophe CASTANER laissera des traces déshonorantes de l'expression du laxisme et qui, malgré son incompétence reconnue, fut maintenu artificiellement à son poste.

 

Un Parlement croupion qui vote des lois démolies par le Conseil Constitutionnel, un Président de la République qui avance pour mieux reculer et fait l’inverse de ce qu’il a promis, un ex Gouvernement PHILIPPE sans cohésion qui part dans tous les sens et qui bat le record du nombre de démissions de ses membres !

 

 

LES INDICATEURS SONT AU ROUGE POUR LA FRANCE, PAYS EN DÉCLIN

 

Abstentions record aux dernières municipales

 

Chômage

 

Déficits budgétaires records et donc dette publique qui va aussi battre des records

 

Dégringolade de la France au niveau européen et OCDE pour le système de santé, pour la Justice, pour l’éducation, pour la sécurité…

 

Économie : recul de la position de la France au niveau mondial au 6ièmeou 7ième rang

 

Crise au niveau de la recherche

 

Championne des prélèvements sociaux et fiscaux d’où paralysie de l’embauche face aux coûts salariaux de production des pays concurrents

 

…cet inventaire est celui d’un pays qui est sur le déclin. Et cela, nombre de français en sont conscients et le moral des citoyens est au plus bas...la crise de la gestion de Covid-19 ne fait qu'accentuer la crise morale traversée par les citoyens.

 

 

À QUAND UN VRAI GOUVERNEMENT DE SALUT PUBLIC ?

 

Les français savent rebondir : l'après-guerre, 1958...mais il leur faut une gouvernance en laquelle ils croient.

 

On pourrait poursuivre cette macabre description ainsi résumée des désordres actuels qui sévissent en FRANCE. Sa conséquence : LE LAXISME GÉNÉRAL QUI CONDUIT LE PAYS À SA PERTE…réitérons notre souhait pressant d’un gouvernement apolitique de salut public avec un Premier Ministre réel chef de l’exécutif reconnu et avec un Président de la République qui se cantonne à son rôle constitutionnel de Chef de l’État.

 

Faudra-t-il que les français se réveillent calmement et résolument car, traités de "veaux" par le Général de Gaulle, ils peuvent devenir sous le règne d'Emmanuel MACRON des chiens enragés qui chasseront violemment la caste dirigeante actuelle qui s’est accaparée le pouvoir et ses ors ?

Pour éviter le désordre et ses violences dévastatrices il existe donc bien une solution reconnue, légaliste et pacifique. Pourquoi nos gouvernants actuels ne l'utilisent-ils pas ? Ils y perdraient certes quelques privilèges, ils y gagneraient la reconnaissance de la Nation.

Partager cet article

Repost0
16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 17:04
2010

2010

2020

2020

 

EST-CE LA FIN DE LA SCABREUSE ET SCANDALEUSE HISTOIRE DE L'EX CLINIQUE DE CHÂTEAU D’OLONNE ?

 

Rappelons que la Clinique du Val d’Olonne a été créée en 1984 après l’abandon du site de la Clinique Notre Dame qui était implantée au Centre-Ville des Sables d’Olonne.

 

Pour ce transfert, notre attention avait été attirée sur le fait que la nouvelle clinique était dirigée par le Maire d’alors de Château d’Olonne qui a même été Président de la SCI du TANCHET, propriétaire du terrain sur lequel la Clinique dite du Val d’Olonne a été construite. Une confusion et collusion qui sentaient fort la prise illégale d’intérêts d’autant plus que les emprunts faits par la société 3H propriétaire de la Clinique étaient cautionnés…par la Mairie !

 

Le maire de Château d’Olonne a même été plus loin puisqu’il a replongé dans le mélange des genres lors de l’agrandissement de ladite clinique et lors du dernier transfert de la clinique sur le site de la Vannerie devenu « Pôle Santé ». Il a d’ailleurs été rappelé à l’ordre par le Procureur de la République sous forme d’un « rappel à la loi » en date du 3 décembre 2008 pour des faits avérés constituant un délit de favoritisme et une prise illégale d’intérêts.

 

L’histoire malsaine se poursuit malheureusement au niveau de l’ensemble « Pôle de Santé » des Olonnes (La Vannerie) qui réunit donc sur le même site de la Vannerie le Centre Hospitalier "Côte de Lumière" et la Clinique "Porte Océane" qui s’y est implantée en 2010.

 

Mais la répartition des secteurs d'activités  entre les deux entités publique et privée s’est faite au détriment de l’Hôpital englué dans des problèmes financiers qui sont encore aujourd’hui parfois fort nuisibles à la qualité des soins et parfois à la confiance accordée à l’institution.

 

De plus, comme chacun a pu le constater, la « fermeture de la Clinique du Val d’Olonne » a généré une friche squattée, taguée, incendiée…L’ancien maire ex directeur de la Clinique a ainsi fait un beau cadeau empoisonné aux habitants. Depuis 2010, le site abandonné défigure l’entrée de ville : une honte qui a duré 10 ans !

 

 

 

2020 UN PROJET SUR LE TERRAIN DE 2,3 HECTARES SOUMIS À ENQUÊTE PUBLIQUE

 

Le nouveau maire des Sables d’Olonne Yannick MOREAU, ville fusionnée en 2019, a réussi en quelques mois à débloquer le dossier et à trouver un accord avec le propriétaire du terrain, qui rappelons-le, n’est autre que Monsieur Alain FOLTZER de l’ex groupe 3H gestionnaire de cliniques devenu gérant de la SCI du TANCHET reprenant, en 2010, la gérance que détenait Jean-Yves BURNAUD, ex-maire de Château d’Olonne parti à la retraite.

 

Nous espérons savoir un jour pourquoi pendant 10 ans ce site aussi bien placé a-t-il été ainsi abandonné : spéculation foncière ? Règlement de comptes ? Peur que la vente de ce terrain ne dévoile des choses pas claires ?

 

Mais, tournons vite cette page noire et regardons devant nous.

 

C’est ce qui se passe avec le projet de modification du PLU pour préparer les projets pour lesquels la population est donc consultée pour la première fois.

 

C’est avec un certain plaisir et soulagement que la population sablaise peut voir autour du site des pancartes qui l’appellent à consulter le dossier à donner leur avis.

 

 

UNE ENQUÊTE PUBLIQUE ? MOBILISONS-NOUS, CETTE FOIS !

 

Nos chers lecteurs savent tout le mal que nous pensons de cette procédure de consultation administrative qui finit le plus souvent à n’intéresser plus personne. Lors d’enquêtes publiques des milliers de personnes sont concernées et il n’y a parfois que quelques « observations » que le commissaire-enquêteur se charge vite de balayer pour que le conseil municipal ratifie la décision !

 

Ceci est un comble puisque justement l’enquête publique a pour but de révéler au public un projet d’intérêt général ! donc censés concernés tous les citoyens !

 

Cette fois, faisons amende honorable comme cela vient de se faire pour le projet de la villa CHAILLEY et l’aménagement du site de l’ancienne sous-préfecture à LA CHAUME; il faudra agir pour que la population se manifeste.

 

Pour l’instant, cette première phase est celle de la mise en forme administrative du dossier : il s’agit de faire sauter le verrou de la classification (zonage) de ce terrain pour l’adapter au futur projet d’aménagement d’un ensemble qui devrait comprendre principalement une résidence intergénérationnelle. Quant à la commune et l’agglomération, elles rachèteraient une portion de terrain pour y implanter des projets d’intérêt général...mais cela sera examiné ultérieurement.

 

Un dossier dont on reparlera et à laquelle il faut espérer qu’une large consultation permettra à la population une réelle participation  à son élaboration.

 

Enquête publique : du 26 août au 25 septembre 2020

 

AVIS D'ENQUÊTE PUBLIQUE

AVIS D'ENQUÊTE PUBLIQUE

Partager cet article

Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 21:22
OÙ PEUT NOUS MENER LE RAPPORT REMIS PAR LA CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT CCC AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ?

 

 

LES PRINCIPES ÉCOLOGIQUES SORTIS D’UNE"CONVENTION"NE PEUVENT-ILS ÊTRE IMPOSÉS PAR LEURS AUTEURS, 150 CITOYENS « TIRÉS » AU SORT ?

 

Suite de

http://www.olonnes.com/2020/08/non-a-la-dictature-de-l-ecologie-politicienne-danger-pour-la-democratie-pour-nos-institutions-pour-notre-liberte-du-choix-de-notre-m

 

 

Voilà la dernière mouture de la synthèse des propositions

https://propositions.conventioncitoyennepourleclimat.fr/pdf/CCC-propositions-synthese.pdf

 

LE POUVOIR DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ET SES COMPÉTENCES ÉTENDUES ?

 

Le Président de la République Emmanuel MACRON dit oui aux 149 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat. Il en accepte la mise en œuvre au moins pour 146 propositions.

 

Très inquiétant pour la démocratie et ce qui reste du régime Parlementaire : le 27 juillet 2020, le Président de la République annonce qu’il compte mettre en application des mesures incluses dans ces propositions par voie réglementaire (par décret par exemple). Il a d’ailleurs déjà présenté à son « conseil de défense écologique » les premières mesures qu’il a décidé de prendre pour la mise en application des propositions de la CCC avant même que le Parlement ne soit saisi des projets de loi !

 

Ainsi, une proposition faite par un groupe informel juridiquement de 150 citoyens deviendrait-elle obligatoire comme une loi votée par la Parlement ? Bien sûr ces « simples citoyens » furent accompagnés par une armada de conseillers dont certains sont fortement marqués politiquement et ont donc pu et dû orienter le débat et la forme du texte final.

 

Décidément, la crise sanitaire et les pouvoirs spéciaux donnent au Président de la République des idées et des moyens pour décider de piloter seul ce dossier dont on mesure l’influence exceptionnelle sur le devenir du Pays.

 

Les pouvoirs du Président de la République ne sont déjà plus ceux définis par la Constitution qui sont ceux d’un régime de démocratie parlementaire.

 

Ces pouvoirs sont désormais ceux d’un régime Présidentiel dont le contrôle et l’initiative du Parlement en matière de loi s’efface peu à peu.

 

Maintenant, avec cette annonce, le Président franchit une nouvelle étape vers un pouvoir absolu : il décide avec la complaisance de certains écologistes. Il pourrait même« légiférer » par décret sans contrôle parlementaire…on est dans l’absurde ! On ne peut imaginer et subir cela sans réaction.

 

Il est opportun pour illustrer notre réflexion de citer des extraits de la synthèse du fameux rapport qui définit ainsi l’objectif de la Convention Citoyenne pour le Climat :

 

« Pour atteindre les objectifs de réduction de CO2. Il s’agit d’agir sur les comportements, les technologies et sur l’organisation des territoires. »

 

« Nous proposons deux révisions de la Constitution du 4 octobre 1958 afin de mieux garantir dans le texte fondamental de la République française la lutte contre le dérèglement climatique et le respect de l'environnement, devenus des enjeux vitaux pour le système vivant.

 

L’objectif de ces révisions se décline dans deux ambitions :

 

Une ambition emblématique, en actant la lutte contre le dérèglement climatique comme un objectif de la République ;

 

Une volonté affirmée de mobiliser la nation en ce sens, par un engagement renforcé dans des actions effectives contre le dérèglement climatique, notamment avec la création d'outils concrets et opérationnels pour toutes les instances et administrations publiques. »

 

Le Président de la République a admis les propositions de la CCC et s'est engagé à les faire adopter !

 

De deux choses l’une :

 

  • Ou, les propositions de la CCC finiront dans un placard comme les propositions du « grand débat ». Les auto-proclamés écologistes verront leurs leaders honorés et les militants verront leurs souhaits s’envoler et passer aux oubliettes.
  • Ou, le Président de la République, comme il s’y est engagé, reprend à son compte toutes ces propositions sauf trois sous forme de lois, décrets, ordonnances et pourquoi pas sous forme de  référendum et c’est à un changement de société que la France est conduite.

Un coup de force de l'Exécutif, un coup de bluff, un coup politique sans lendemain ?...et tout cela en période estivale et période de remaniement gouvernemental.

 

À SUIVRE... NOUS SOMMES TOUS ÉCOLOGISTES

 

Partager cet article

Repost0