Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 23:26
BREXIT, ACCORD…OUF

 

L’ESSENTIEL : L’EUROPE À 27 EXISTE ET A UNE CAPACITÉ TRÈS FORTE DE PROGRESSER

 

Mieux vaut un mauvais arrangement qu’un bon procès...et de sempiternelles disputes.

Tout n’est pas encore clair, mais...

 

Même si cet accord est complexe et impossible à décrypter pour le commun des mortels, c’est une lueur d’espoir en cette fin 2020.

L’EUROPE existe et peut s’affirmer face aux « monstres » tels que la Chine qui tisse sa toile avec de nombreux pays, face à une Russie dont les ambitions territoriales, économiques sont hors normes et incontrôlables, face à une hégémonie nord-américaine, notre alliée, qui oublie trop l’Europe, face à une Turquie qu’on ne pourra maîtriser même si elle a un pied en EUROPE…

N’oublions jamais que l’existence de l’EUROPE, c’est un gage de paix pour le monde et un gage de paix pour les 27 pays européens entre eux…une paix intérieure qui dure depuis plus de 75 ans : un record !

 

L’EUROPE DOIT SE STRUCTURER : CE SERA UNE LONGUE MARCHE VERS UNE UNITÉ FÉDÉRALISTE QUI DOIT ABOUTIR À TERME PLUS OU MOINS LONG

La solidarité dont l’Europe a été capable a permis de réaliser des miracles à ses débuts avec l’Italie, l’Espagne, le Portugal. Ce sont de beaux exemples de réussite. Elle a soutenu et soutient la Grèce. Elle aura à assumer une grande solidarité avec les pays de l’Est et encore du Sud. Sa position pour la crise de 2008 a été décisive pour arrêter le massacre économique avec la défense de l’euro.

Elle peut le faire maintenant débarrassée du fardeau qu’elle transportait avec le BREXIT. Et rappelons que, malgré ce fardeau, l’Europe a encore récemment avancé par exemple en matière de santé, de sécurité, d’immigration, de relance économique…

Sur les plans fondamentaux de l’éducation, de la libre circulation, de la lutte contre le terrorisme et le réchauffent climatique, de la santé, de l’économie, de la sureté …il y a tant à faire !

Et il y a aussi un travail complexe dont on parle si peu : l’harmonisation en matière de législation sociale, fiscale…qui dit harmonisation dit patience, compréhension, démarches communes mais pas contraintes et sans excès de technocratie…donner du temps au temps pour y arriver sans crises. Ainsi ce jour, il est question d’un parquet européen…c’est en ajoutant ainsi sans cesse de petites pierres que l’édifice pourra être bâti.

La solidarité sera le ciment de cette union tant attendue et la démocratie à l'européenne sera aussi un ferment pour l'UNION.

 

L’EUROPE DOIT SAVOIR SE FAIRE ENTENDRE, ELLE DOIT POUR CELA SE REPENSER AVEC AMBITION ET RÉALISME

Pour influer sur le monde, il lui faut des porte-paroles crédibles et audibles : il lui faut une DIPLOMATIE EUROPÉENNE, pensée, négociée en permanence et la puissance de l’UNION.

Les États-Unis abandonnent leur rôle de gendarme du monde. Il faudra donc que l’Europe prenne sa place comme force d’interposition dans certains conflits voire force d’intervention si nécessaire sous égide de l’ONU « une armée fédérale européenne ? »

Pour cela, il faudra donc une pensée commune, une pensée européenne qui fait encore défaut. Il faudra fonder la solidarité qui rapprochera tous les 27 peuples qui composent la Nouvelle Europe.

Certes, le départ du Royaume Uni facilitera, il faut bien le dire, l’émergence de leaders européens convaincus et la possibilité d’avoir UN PROJET POUR L’EUROPE !

 

BREXIT, UNE PAGE EST PRESQUE TOURNÉE…D’AUTRES PAGES BLANCHES ATTENDENT LES HOMMES ET FEMMES EUROPÉENS CONVAINCUS QUI, AVEC COURAGE, TÉNACITÉ LES ÉCRIRONT

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Davesne 30/12/2020 13:42

L'Europe ne pourra avancer de manière significative que lorsque les décisions ne seront plus prises à l'unanimité des pays mais en fonction d'un MIX tenant compte de leur poids relatif en PIB et en population d'une part et d'autre part en réduisant le nombre de députés et de fonctionnaires qui paralysent le fonctionnement des institutions.

CACO 30/12/2020 21:35

On a du chemin à parcourir