Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

23 septembre 2019 1 23 /09 /septembre /2019 22:48
UN SITE BIEN PAISIBLE. LES PAUVRES BÊTES EN CE MOIS DE JUIN 2011 NE SE DOUTAIT PAS QUE CE QUI SE CONSTRUISIT À DEUX PAS SERAIT UNE ERREUR CATASTROPHIQUE

UN SITE BIEN PAISIBLE. LES PAUVRES BÊTES EN CE MOIS DE JUIN 2011 NE SE DOUTAIT PAS QUE CE QUI SE CONSTRUISIT À DEUX PAS SERAIT UNE ERREUR CATASTROPHIQUE

CHERS DÉCHETS, L'USINE TMB DU TAFFENEAU 2009/2019...

UN MONTAGE GÉNÉRATEUR D'ÉCHECS QUI COÛTENT DES MILLIONS D'EUROS  À LA COLLECTIVITÉ, DES  ATTEINTES À LA SANTÉ PUBLIQUE,  À  L'ENVIRONNEMENT DONT ON MESURERA TOUS LES EFFETS, MAINTENANT CERTES, MAIS AUSSI PENDANT DES DÉCENNIES.

 

BON ANNIVERSAIRE : LE 18 AOÛT 2009, IL Y A JUSTE 10 ANS, LE CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE DONNAIT SON ACCORD POUR L'ÉDIFICATION SUR SON TERRITOIRE D'UNE USINE DE TRAITEMENT DES DÉCHETS UTILISANT LE PROCÉDÉ TRI MÉCANO-BIOLOGIQUE TMB

 

UNE HISTOIRE QUI SENT TRÈS MAUVAIS ET QUI EST EXEMPLAIRE

Or, le 20 septembre dernier, le sujet était abordé à nouveau. Il faisait l'objet du dernier point de l'ordre du jour du Conseil d'Agglomération de ce vendredi 20 septembre 2019. Une simple pétition (voir ci-dessous) pour demander au Département d'agir auprès de "son" Syndicat Départemental TRIVALIS .

En effet, les riverains de l'usine n'en peuvent plus. Ils sont las de subir les dégagements d'odeurs pestilentielles émises par l'usine? D'une part, Ils sont obligés parfois de rester confinés chez eux tant l'air est pollué et d'autre part, leurs biens compte tenu de ce désagrément subissent une forte dévaluation ?

Ce risque avéré de pollution olfactive était prévu et il figure un parmi les nombreux griefs exposés lors de l'enquête publique et en conseil municipal dont celui mémorable d'août 2009.

Nous ne laisserons donc pas passer l'occasion qui nous est faite de revenir sur ce modèle de mauvaise gestion.

Cette délibération du Conseil d'Agglomération présentée comme anodine nous invite donc à répondre à l’invitation du journaliste qui signe YB  et qui conclut son article par ceci :

 

"Une certitude, l’usine TMB n’a pas fini de faire parler d’elle".

 

 

C’était en août 2009 et effectivement en septembre 2019, on en reparle.

 

Nous invitons nos lecteurs attentifs à suivre dans nos prochains articles toutes les leçons qu'il faut tirer de ce dossier avant les prochaines élections municipales : des échecs tous azimuts

 

ÉCHEC TECHNIQUE

 

ÉCHEC FINANCIER

 

ÉCHEC POLITIQUE

 

ÉCHEC JURIDIQUE

 

ÉCHEC DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

 

À SUIVRE...ÉCHECS

 

 

UNE SAINE GESTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES EST-ELLE CHOSE IMPOSSIBLE ?

Partager cet article

Repost0

commentaires