Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

23 septembre 2019 1 23 /09 /septembre /2019 15:26
LA DÉPENDANCE : UN MAL SOCIAL QUI TOUCHE PLUS D'UN MILLION DE FAMILLES, LE CINQUIÈME RISQUE

LA DÉPENDANCE : UN MAL SOCIAL QUI TOUCHE PLUS D'UN MILLION DE FAMILLES, LE CINQUIÈME RISQUE

INCAPABLE DE FAIRE LES ÉCONOMIES PROMISES SUR LES DÉPENSES PUBLIQUES LE GOUVERNEMENT TAPE ENCORE SUR LES FAIBLES : EUX, ILS NE PEUVENT PAS OU PLUS DESCENDRE DANS LA RUE !

Suite de nos nombreux articles sur la "dépendance"

La nouvelle vient de tomber ...une fuite organisée ? pour tâter le terrain ?

Pour boucher les trous des dépenses de l'État non maîtrisées par le chef de l'Etat et le Gouvernement, celui-ci dans sa préparation du budget...qui est particulièrement longue et tardive ! a décidé de frapper les personnes dépendantes ou âgées qui ont besoin d'aide à domicile et bénéficient, à ce titre, d'un crédit d’impôt et ou exonérations de charges. N'oublions pas que ces mesures avaient aussi pour effet d'éviter aux particuliers de succomber à la tentation du travail au noir !

 

DOUBLE INCAPACITÉ DU GOUVERNEMENT

La première incapacité gouvernementale est très grave : c'est l'incapacité de traiter le problème particulièrement grave de société qu'est la dépendance. Certes c'est plus facile de traiter et légiférer sur les problèmes du sexe des anges !

La deuxième incapacité gouvernementale est celle de la gestion de l'État dont le Chef assommé par les gilets jaunes, débordé par ses engagements électoraux peut-être intenables qui, de  projets ambitieux de grandes réformes attendues soit sont abandonnées, reportées, soient se transforment en réformettes  qui ne font alors que compliquer la vie citoyenne et celle des administrations.

Le résultat visible aujourd'hui c'est un accouchement du budget 2020 qui se révèle hyper difficile et ce sera clairement la transformation de la macronie en hollandisation.

C'est une grave désillusion qui frappe tous ceux qui ont cru que le Président MACRON élu qui était hors des partis et indépendant de la technostructure énarchique serait le SAUVEUR.

La majorité s'intitule EN MARCHE...pour l'instant c'est EN  MARCHE ARRIÈRE.

Pour les finances publiques, le Président est-il acculé à tel point que toutes les mesures même les plus impopulaires et iniques sont bonnes ?

Le Président ne peut-il repartir en marche avant...pour revenir à la mise en œuvre de son programme et s'éviter les représailles de ses électeurs aux prochaines élections municipales ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

LE GALL 23/09/2019 23:45

Bonsoir!
que vous n'appréciez pas le gouvernement actuel, c'est votre droit, je le respecte, mais arrêtez, je vous prie, d'écrire de telles absurdités...............et vous le savez parfaitement!!! alors attiser la haine........ c'est cela votre objectif??????

CACO 04/10/2019 12:00

Chez nous on ne connait pas la haine...par contre, il y en a pour des raisons qui vous sont propres dans l’interprétation que vous faites de nos écrits. Nous ne critiquons pas les hommes mais l'exercice de la fonction et la manière dont les élus s'acquittent des devoirs que leur imposent leurs mandats. Gouverner c'est prévoir...gérer c'est prévoir ! et que ce soit dans le dossier des droits des retraités âgés et de la menace de suppression de l'exonération des charges patronales et maintenant dans celui des auto-entrepreneures vous constaterez avec nous que le Président et son gouvernement ont annoncé des mesures pour le budget 2020 (élaboré plus tardivement que d'habitude) puis se sont aperçus dans la foulée que ces mesures étaient des erreurs grossières et comme en atteste le fait qu'ils ont pris ou repris les négociations avec les auto-entrepreneurs...après les annonces faites. Ces cafouillages sont des dysfonctionnements importants au niveau du chef de l'Etat et de son gouvernement. Notre propos n'est pas l'expression dune quelconque haine mais l'expression d'un constat inquiétant au niveau des responsable du Pays. Imaginons des comportements aussi irresponsables pour le déclenchement de l'arme nucléaire qui fait partie comme le budget de l'expression du pouvoir et des compétences du chef de l'État. Nous vous recommandons de bien étudier les dossiers avant de porter par écrit des jugements à l'emporte pièce et sommes prêts à vous fournir toutes explications qui pourraient vous permettre de mieux comprendre les motivations de défense du citoyen qui nous animent et qui ne sont pas des absurdités.