Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

10 juin 2022 5 10 /06 /juin /2022 14:41
L'ASSEMBLÉE NATIONALE : 577 DÉPUTÉS POUR FAIRE LA LOI

L'ASSEMBLÉE NATIONALE : 577 DÉPUTÉS POUR FAIRE LA LOI

 

 

 

ÉLIRE UN DÉPUTÉ, C’EST PARTICIPER AU POUVOIR

 

Dans sa chronique dans les échos notre penseur-conseilleur Jacques ATTALI qui a souvent raison ne donne pas dans la nuance « Les élections législatives n'ont donné lieu à aucun véritable débat sur les questions fondamentales qui vont orienter notre avenir. Au lieu de cela, les invectives se multiplient sur fond de programmes totalement irréalistes ».

Il pose cette grave question : « Les français savent-ils que c’est le Parlement qui décide ?».

Lors de cette campagne électorale, à la lecture des programmes nous pourrions ajouter que les candidats à la députation eux-mêmes dans leurs professons occultent leur rôle fondamental de législateur : celui qui fait ou vote la loi est celui qui gouverne. Cette ignorance peut coûter cher au Pays.

Nous avons eu dans le passé d’une part, des députés bénis oui-oui et d’autre part, des députés négligents, aux abonnés absents et parfois des députés qui cumulent les deux...alors le citoyen se demande à quoi peut bien servir donc un député ? et pire à quoi sert « mon » député ? Ceci constitue aussi la double faute...il n’y a pas de « mon député » mais un élu de toute la Nation et un député sert à faire la loi règle commune qui s’imposera à tous les citoyens.

Se poser la question, c’est malheureusement le constat du mauvais fonctionnement de nos institutions. Douter du rôle primordial des députés et donc du Parlement, c’est déjà préjuger de l'affaiblissement du  pouvoir du vote et préjuger aussi de l’inutilité de l’Institution et même du fondement institutionnel  de la démocratie.

 

DIMINUER L’IMPORTANCE DE CETTE ÉLECTION EST UN ABANDON PAR LE PEUPLE DE SON POUVOIR SOUVERAIN

À qui profite le crime ? On doit se poser la question.

Pourquoi une campagne atone ?

C’est simplement parce que cette attitude politique du mépris pour le Parlement, du mépris pour cette campagne électorale aboutira inéluctablement à renforcer le pouvoir présidentiel. C’est donc accentuer la concentration de tous les pouvoirs dans les mains d’une seule personne.

Critiquer ou ignorer la fonction même du Parlement, c’est s’autocritiquer. En effet, le peuple a les élus qu’il s’est donné par son vote. Si après une campagne atone, la France se donne une Assemblée Nationale faite de députés irresponsables voire inexistants qui ne représente pas le peuple français, ce sera le reflet d’une France prête à accepter l’aventure.

Ce sera ainsi créer une situation favorable aux  risques de graves atteintes aux valeurs fondamentales si chèrement acquises.

 

RÉFLÉCHISSONS ET DIMANCHE, VOTONS !

Partager cet article
Repost0

commentaires