Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 22:09
UNE ASSEMBLÉE LOIN DES POLÉMIQUES ET TRAVAILLEUSE

UNE ASSEMBLÉE LOIN DES POLÉMIQUES ET TRAVAILLEUSE

 

UN CONSEIL COMMUNAUTAIRE BIEN SAGE : LE TEMPS DES DÉBATS N'EST PLUS, MALHEUREUSEMENT ?

En effet, pour ce Conseil communautaire toutes les délibérations y furent votées à l'unanimité dans une ambiance plutôt décontractée de presque fin de mandat.

On pourrait même penser fin de mandat...l'Agglomération est en roue libre. N'en déplaise aux élus ou ex élus qui ont rêvé d'une mandature cool, lors de cette fin de ligne droite, il continue à se passer des choses à "l'Agglo"même à 4 mois du terme de la première mandature...comme si la continuité devait (et elle le doit) être assurée avec des projets qui verront leur réalisation en 2020, 2021...2025 !

ainsi, les élus qui ont quitté le navire après la première tempête suite à leurs échecs politiques et judiciaires pour la prise de pouvoir de la mairie de la ville Nouvelle des Sables d'Olonne en janvier 2019 n'ont pas bloqué le fonctionnement des deux collectivités : la ville nouvelle Les Sables d'Olonne et les Sables d'Olonne Agglomération.

Cette démission collective annoncée le 21 janvier 2019 constitue un abandon de poste de 34 élus sur 99 dont le citoyen fait d'une certaine manière maintenant les frais.

En effet, la disparation quasi totale de toutes représentations des oppositions fait qu'il n'y a plus de débat public dans les collectivités concernées. Désormais, le seul moyen pour les citoyens brimés, volés dans le mandat qu'ils avaient donné, lors des précédentes élections municipales de 2014, aux élus démissionnaires,  sera de sanctionner cet abandon de poste collectif.

Pour ces élus démissionnaires qui auraient l'indécence, l'impudence, voire l'imprudence de briguer un nouveau mandat aux prochaines élections municipales, la seule sanction sera, pour le citoyen, lors de ce vote aux prochaines municipales (15 et 22 mars 2020), de boycotter toutes les listes comportant des démissionnaires. Ils ont perdu la confiance du citoyen. "Vae victis", malheur aux vaincus, comme l'aurait dit le gaulois BRENNUS, vainqueur des Romains, qui, à l'approche des guerriers gaulois, abandonnèrent leur ville et durent payer fort cher leur pitoyable défaite face à une tribu venue ...de France !

Ces élus sablais ne pouvaient aussi ignorer que démissionner de la fonction d'élu conseiller municipal de sa commune nouvelle des Sables d'Olonne, c’était perdre, de facto, juridiquement, la qualité d'élu et donc celle de pouvoir être maintenu comme délégué à la Communauté d'Agglomération.

Cet abandon de poste prive le citoyen d'un fonctionnement normal des institutions locales et pour certains de leur représentation au sein de celle-ci.

Nous remarquons cependant que Nicole LANDRIEAU, élue de la gauche de la gauche d'Olonne sur Mer n'a pas démissionné et siège donc encore à l'Agglomération.

 

"À BICYCLETTE !": OBJECTIF 8 %, 7,5 MILLIONS D'EUROS...AIDE AUX FAMILLES POUR L'ACHAT D'UN VÉLO

La petite reine s'installe comme mode de transport doux et la communauté d'agglomération a enfourché sa bicyclette.

La bicyclette, le vélo, sous toutes ses formes fait donc une entrée remarquée dans l'Agglomération. C'est le Président Yannick MOREAU  qui présenta cet "ambitieux et réaliste" "plan vélo 2025".

Si la population sablaise se disait à 34% prête à utiliser un vélo pour ses déplacements,  l'enquête faite en 2011 (enquête dont nous critiquâmes les modalités) indiquait que seulement 2% de la population utilisait la bicyclette pour des déplacements quotidiens. Qui dit faible usage du vélo dit grande capacité de développement dans un site "favorable" comme le rappela le Président : tant sur le plan topographique que sur celui du climat.

La politique définie en 2012 dans le plan global de déplacement avait 4 objectifs : 

- réduire les déplacements automobiles,

- améliorer l'organisation des circulations et du stationnement,

- développer les alternatives à la voiture,

- organiser l'intermodalité et les pôles d'échanges.

L'objectif ambitieux du plan présenté ce jour est de faire passer ce petit 2% à 8 %, l'objectif du gouvernement est 9%.

Il faut donc mettre en place des moyens à hauteur de l'objectif  ambitieux 2025 : une enveloppe globale de 7,5 millions d'euros sera dédiée à ce plan.

 

UN RÉSEAU DIGNE DE CE NOM

Les utilisateurs actuels connaissent bien les qualités et surtout les faiblesses du réseau actuel : réseau important mais avec des discontinuités, problèmes de sécurité...Il est proposé un réseau à deux vocations : utilitaires et loisirs qui sera constitué de 12 liaisons cyclables à l'horizon 2025.

Le plan prévoit aussi un accompagnement au changement , communication et sensibilisation : Challenge de la mobilité auprès des actifs et des scolaires en laison avec le monde associatif et participation à la Semaine européenne du Développement Durable du 30 mai au 5 juin 2020.

 

L'AIDE À L'ACHAT D'UN VÉLO DÈS LE 1er DÉCEMBRE 2019

Toutes (ou presque) les formules sont envisagées

- vélo tradi : aide maximale  de 100 €

- vélo à assistance électrique : aide maximale de 200 €

- vélo cargo et ou triporteurs : aide maximale de 300 €

La campagne d'aide commence...le 1er décembre 2019 !!

Une seule aide par foyer !

Un budget annuel de 100 000 euros est affecté à cette opération !

Un règlement d'attribution de cette aide sera élaborée.

Cette délibération a fait l'objet de larges discussions sur la sécurité, la cohabitation entre les modes de déplacement, le civisme et l'incivisme, les trottinettes...il y aura du pain sur la planche des services de l'Agglomération pour la mise en route et le suivi de tous ces potentiels cyclistes pédalant sur le réseau cyclo-sablais ...

La délibération est approuvée à l'unanimité

 

À SUIVRE  : d'autres points importants sur l'évolution de projets, l'eau...

 

 

                      

 

 

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 15 novembre 2019
Partager cet article
Repost0

commentaires