Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 20:38
LE 2 JANVIER 2019 LES 99 ÉLUS DES 3 COMMUNES ONT ÉLU EN TOUTE CLARTÉ LEUR MAIRE ET SON ÉQUIPE

LE 2 JANVIER 2019 LES 99 ÉLUS DES 3 COMMUNES ONT ÉLU EN TOUTE CLARTÉ LEUR MAIRE ET SON ÉQUIPE

 

LA PROCHAINE CAMPAGNE PRÈ-VOTE PUIS LE VOTE DU 23 JUIN 2019 SUR LE PROJET LITTORAL 3 ET LES MUNICIPALES DE MARS 2020 JUGERONT LA GESTION 1er JANVIER 2019/mars 2020

 

Des informations et désinformations sur les péripéties judiciaires de Joël MERCIER, sur les baveries de celui-ci à l'adresse de son collègue de Talmont, sur le dossier médical des Olonnes ...il en pleut comme sait le faire un mois de mai pluvieux en VENDÉE.

" Petite pluie de mai fait plaisir à tout le monde." dit-on

Si cela peut donc faire plaisir à leurs auteurs, grand bien leur fasse : élus réduits au chômage, ils ont effectivement le temps de ruminer sur leurs erreurs tandis que le Pays des Olonnes avance...sans eux...lâchement et contre leurs engagements vis-à-vis de leurs électeurs, ils ont abandonné leur poste et  les devoirs de leur charge d'élus. Ils lancent des fusées de détresse pour ne pas sombrer dans l'oubli.

 

UN TEST SUR UNE FORME DE DÉMOCRATIE DIRECTE LOCALE LE 23 JUIN 2019 : USER DE SON DROIT DE VOTE

Alors que des années durant, le projet littoral 3 est resté comme une nébuleuse (objet du ciel d'aspect diffus) : les principaux intéressés citoyens castelolonnais, élus, agglomération n'étaient au courant de rien. Ils savaient que des choses se tramaient dans leur dos mais aucune  concertation n'était faite avec méthode et sérieusement.

Puis vint la période où l'on s'approchait inexorablement de la fusion. Il fallait que le projet devienne public pour qu'il soit éligible dans les choix de la commune nouvelle... et là patatras, patatrac.

La population de l’Agglomération, les non sédentaires, touristes et autres résidents découvraient le massacre et réagissaient générant la panique au niveau du duo MERCIER DOAT et de l’ensemble des élus castelolonnais.

La population concernée au sens large se ruait pour signer une pétition qui recueillait rapidement plus de 7 000 signatures.

Le futur maire de la ville nouvelle Les Sables d'Olonne, Yannick MOREAU, avait annoncé la couleur en avril 2018 après la présentation du projet :

"je n’ai pas été convaincu par l’utilité et l’urgence de supprimer la route littorale et d’en réaménager une totalement neuve quelques centaines de mètres en rétro-littoral...OUI à une concertation élargie et approfondie explorant d’éventuelles alternatives..."

Lors d'un débat suivi d'un vote confus le maire de Château d'Olonne en juillet 2018 passait mal et en force.

C'était 5 mois avant la fusion, mais l'irréparable était évité.

Les gilets jaunes sont passés par là et l'idée de concertation promise par Yanick MOREAU et le concept de  consultation locale prenaient corps.

 

VOTER SUR UN PROJET CLAIREMENT EXPOSÉ LE DIMANCHE 23 JUIN 2019

Ainsi le 23 juin prochain, c'est donc par leur vote sur le projet littoral 3 avec le dévoiement de la route littorale, que les sablais vont  décider de la suite à donner au projet initial monté par l'équipe MERCIER-DOAT qui a quitté le navire.

Tout ce que nous avons développé dans notre précédent article sera discuté dans la campagne électorale qui précédera le vote décisionnaire sur le projet littoral, 9 mois avant le grande vote des futures municipales de mars 2020.

http://www.olonnes.com/2019/04/l-ancien-maire-de-chateau-d-olonne.html

 

Nous espérons d'ici là ne pas avoir à revenir sur de nouvelles foucades de l'ancien maire de Château d'Olonne sachant  que nous devons tous faire comprendre à celui-ci et à ses conseilleurs que les temps ont changé, que l'équipe des élus en place, selon la formule qu'il avait imposée, doit se consacrer en toute sérénité et en priorité :

- à bien gérer le quotidien dela nouvelle collectivité,

- à concrétiser les engagements sérieux pris dans le passé par les 3 anciennes communes,

- à assumer la mise en place de la commune unique que le même Joël MERCIER a malheureusement et abusivement retardée,

- à préparer aussi la mise en place d'un projet pour cette ville nouvelle unique en "soldant" les dossiers pourris et en préparant l'après 2020.

 

On comprend, avec ce programme, que cette équipe en place légalement ne puisse s'attarder à répondre aux attaques d'un ancien maire dévoyé par sa route littorale, sa nouvelle mairie, ses procédures judiciaires inutiles, ses marchés publics ...

Il est indécent qu'il veuille gêner, perturber le dur labeur de ceux qui sont en responsabilité de la gestion de cette brève période charnière (1er janvier 2019/ mars 2020).

 

Que Joël MERCIER et ses co-démissionnaires laissent donc en paix les citoyens sablais, ses collègues élus, les juges... La nouvelle municipalité "provisoire"sera jugée sur sa gestion de cette difficile période transitoire un peu lors du vote du 23 juin prochain puis surtout lors des  prochaines  municipales de mars 2020.

LE 23 JUIN 2019 LES SABLAIS DEVRONT UTILISER LEUR DROIT DE DIRE CE QU'ILS PENSENT SUR UN DES GRANDS PROJETS LOCAUX

Le 23 juin 2019 nous verrons ainsi comment les citoyens sablais savent utiliser un droit réclamé :  celui  de donner leur avis sur les grands projets locaux. 

RÉCLAMER UN DROIT C'EST JUSTE EN DÉMOCRATIE À CONDITION D'UTILISER CE DROIT

SABLAIS, LE 23 JUIN 2019, DONNEZ VOTRE AVIS SUR LE PROJET LITTORAL DONNEZ VIE À LA DÉMOCRATIE LOCALE

VOTEZ

Partager cet article
Repost0

commentaires