Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

23 juillet 2018 1 23 /07 /juillet /2018 08:38
UNE MANIFESTATION TRÈS PACIFIQUE DE CITOYENS RÉSOLUS

UNE MANIFESTATION TRÈS PACIFIQUE DE CITOYENS RÉSOLUS

 LITTORAL 3 FERMETURE DE LA ROUTE LITTORALE : DEUXIÈME SOIRÉE DES DUPES AU CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D’OLONNE LUNDI 16 JUILLET 2016

 

QUATRE POINTS FONT POURTANT L’UNANIMITÉ

Un espace d’une valeur patrimoniale exceptionnelle,

La Renaturation de la zone de l’ancien circuit,

La finalisation de la mise en valeur du littoral castelolonnais après Littoral 1 et Littoral 2,

Nécessité d’aménager l’Anse de la Parée.

 

RESTENT DES DÉSACCORDS PROFONDS DITS ET NON DITS DE LA PART D’ÉLUS AUSSI BIEN DE LA MAJORITÉ QUE DE L’OPPOSITION

Sur la délibération elle-même à 6 mois de la création de la Commune Nouvelle

Sur le dévoiement de la route littorale

Sur la méthode et les pratiques du maire Joël MERCIER et d’Isabelle DOAT son adjointe

  • Il n’y a jamais eu d’accord en juillet 2013 sur ce projet
  • Il n’a pas été étudié et présenté aux élus toutes les hypothèses de travail  
  • Il n’y a pas de chiffrage de l’engagement financier

 

 

POURTANT LES ÉLUS ONT ADOPTÉ LA DÉLIBÉRATION, EXPLICATIONS D’UN VOTE POCKER MENTEUR

 QUESTIONS RESTÉES SANS RÉPONSE :

 

POURQUOI CETTE PRÉCIPITATION ET POURQUOI DÉVIER LA ROUTE LITTORALE ?

 

QUE SIGNIFIE LE VOTE ABSTENTION ?

 

Des élus ont dit clairement dit qu’ils n’étaient pas d’accord sur le projet, sur sa conduite…(voir nos précédentes parutions) et pourtant ils n’ont pas voté CONTRE. Il se sont abstenus.

Le public présent ne comprend pas cette lâcheté d’élus qui n’a aucune justification, qui ne signifié rien…tel que le dossier était présenté : le Maire dit c’est un projet global non « saucissonable » (dixit l’Adjointe Isabelle DOAT à plusieurs reprises). C’est faux …la renaturation d'un partie ou de tout le secteur peut être réalisée sans dévoiement de la route littorale, l’Anse de la Parée peut bénéficier d’un aménagement anti-submersion…

Face à ce refus de présenter toutes les hypothèses , leurs chiffrages, leurs avantages et inconvénients…il n’y aura pas adhésion de la population et pire …

soit l’élu est d’accord et il prend ses responsabilités et il vote POUR,

soit l’élu n’est pas d’accord et il prend aussi ses responsabilités et il vote CONTRE

L'abstention n'était pas de mise ce soir-là !

 

DES ÉLUS SONT CONTRE LE PROJET EN PRIVÉ…ET ILS VOTENT POUR

C’est plus grave encore…c’est une duperie vis-à-vis des citoyens qui devront se souvenir de cette sublime lâcheté (définition de ce mot « Passivité excessive, manque d'énergie morale »).

 

 

DONNONS DONC UNE SIGNIFICATION EXPLICATIVE À CE VOTE

 

 

LE PROJET NE SERA JAMAIS RÉALISÉ SOUS LA FORME PRÉSENTÉE AU CONSEIL MUNICIPAL ...IL Y A TROP D'OBSTACLES LOCAUX, FINANCIERS  ET JURIDIQUES

  1. Le Préfet ne peut accepter les conditions posées pour l’enquête publique en décembre 2018,
  2. La population rejette le projet et l’enquête publique,
  3. Le projet n’est pas chiffré,
  4. La compétence "LITTORAL" est maintenant transférée à l’Agglomération qui n’a jamais été saisie et n’a donc pas délibéré,

En effet, la loi NOTRe* prévoit une montée progressive de nouveaux transferts de compétences des communes aux EPCI d'ici le 1er janvier 2020.
La compétence « Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations » (GEMAPI) sera ainsi obligatoire au 1er janvier 2018. L'Agglo, déjà en charge du « petit cycle » de l'eau (eau et assainissement), verra son rôle élargi au « grand cycle », incluant le fonctionnement des cours d'eau :

  • aménagement de bassins hydrographiques ;
  • entretien et aménagement des cours d'eau, canaux, lacs ou plans d'eau, y compris leurs accès ;
  • défense contre les inondations et contre la mer ;
  • protection et restauration des sites, des écosystèmes aquatiques, des zones humides et des formations boisées riveraines.
  1. Le Conservatoire du Littoral ne peut acheter des terrains pour les rétrocéder,
  2. La nouvelle route dévoyée ne pourra absorber le trafic de l’été et sera accidentogène,
  3. La route nouvelle et son débouché au pied de L’Eglise Romane sont incompatibles avec les règles concernant la préservation du patrimoine…un architecte des Bâtiments de France ne peut accepter le projet surtout après les dépenses faites et en cours pour la Restauration de l’Église Romane Saint Jean d’Orbestier
  4. Rien n’est réglé pour le passage de la route sur le site de l’Estran,
  5. L’avalanche de contentieux sur ce dossier le bloquera...

 

 

ALORS POURQUOI INSISTER ET PASSER EN FORCE ? POURQUOI DES ÉLUS CONSCIENTS ONT-ILS ACCEPTÉ AINSI DE SE DÉCONSIDÉRER ?

 

"C'est qu'on ne nous a pas tout dit !"

 

Le maire Joël MERCIER et son adjointe Isabelle DOAT ne prendraient pas le risque d’un fiasco, d’un suicide politique s’ils n’y étaient contraints par de très fortes pressions qui pourraient avoir un caractère délictueux. Il est bien dommage que les élus qui ont voté le projet n’aient pas eu le courage de dire NON. Leur vote négatif aurait ainsi été salvateur pour leur maire.

Nombre d’élus sont eux-mêmes pris au piège de leurs compromissions passées, de leurs relations locales…

Si le maire et les élus complices acceptent le projet tel qu’il fut présenté ils s’exposent à la question qui est sur toutes les lèvres des citoyens : « POURQUOI ? »

Projets immobiliers ?

Autres types de projets structurants ou pas d'intérêt général ou particulier ?

 

Mais à quoi sert d’ébaucher, sans preuves tangibles, des hypothèses qui sont sur toutes les lèvres pour un PROJET QUI NE SERA PAS RÉALISÉ ?

Alors : À quoi pourra servir ce vote du lundi 16 JUILLET 2018 ?

 

SOIRÉE DE DUPES ! dont nombre d’élus inconscients sont et resteront désormais les prisonniers victimes consentantes et que la population maintenant rejette.

 

VUES DU PROJET
VUES DU PROJET

VUES DU PROJET

Partager cet article
Repost0

commentaires

wakefit 27/07/2018 07:26

https://www.wakefit.co/