Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 21:12

  Nous ne pouvons nous contenter de payer et de nous taire !

 

 hausses tarifs 30001

 

 

EDF : +3 à +9% en janvier 2011

GDF : + 15% en 2010 mais attention en avril !

Autoroutes : + 2,24 % au 1er février

TGV : + 2,85% en février 2011 

 

Voilà ce qui nous attend.

Nous nous efforçons en toutes occasions d'attirer l'attention de nos élus locaux sur la néceesité de veiller à la meilleure utilisation des deniers publics. Mais vous, PDG de ces énormes entreprises, n'abusez-vous pas de la liberté dont vous jouissez ? Qui peut vous contrôler ?

 

Des exemples passés nous donnent de l'amertume : Michel BON, PDG de  France Télécom, a laissé à ses successeurs un trou de 20 milliards d'euros : aucune sanction sauf une amende de 10.000 euros !

Le Crédit Lyonnaais aura coûté 2 milliards d'euros aux contribuables. et les responsabilités ont été diluées...

 

Face aux hausses imposées par EDF, GDF, Les Sociétés d'autoroute, la SNCF...nous sommes désarmés. Le boycott, la concurrence ne peuvent être utilisés par les vulgaires usagers que nous sommes.

 

Les citoyens sont en face d'abus de position dominante et n'ont que le droit de subir.

Ils sont en face de patrons, grands commis de l'Etat, irresponsables et  leur courage en matière de rigueur de la gestion interne  n'est pas leur patrie.

 

Nous le disons et le répétons avant de nous imposer des hausses supérieures au coût de la vie, chers, très chers  PDG avez-vous analysé toutes les possibilités d'économies que vous pouvez réaliser au sein des entreprises dont l'Etat, donc les citoyens, vous ont donné la Présidence ?

 

Nous serons même plus sévères : franchement, méritez-vous les salaires mirobolants que vous recevez ?

Nous ne pourrons répondre OUI que si vous pouvez justifier ces hausses que nous ressentons comme abusives...croyez-vous, messieurs, que les salaires vont augmenter en 2011 autant que vos tarifs ?

 

Si la réponse est NON c'est que vous êtes de mauvais gestionnaires...et AREVA, SNCF? TGV, Dolce Vita... cessez ces pubs inefficaces car vos clients sont des captifs qui n'ont pas besoin de vos services, ils sont vos prisonniers...

Partager cet article

Repost0

commentaires

ESCANDE 01/02/2011 11:17



Nous vivons dans un régime de capitalistes, et il ne faut pas oublier que 51 % des Français ont voté pour cela, alors que faire, puisque plus personne ne va dans les rues pour manifester, ni pour
voter d'ailleurs. Un peu de courage les jeunes, c'est votre avenir que vous jouer en ce moment. Nos parents ont en 1936 se sont mis sur la paille pour qu'aujourd'hui vous ayez des congés payés,
ne l'oubliez pas, nous n'avons rien sans rien.



CACO 01/02/2011 20:00



L'individualisme français contient une part d'égoisme, une part de désillusion et amertume. Et ce blog veut ,avec sa petite influence, montrer qu'on peut encore en équipe, se battre contre les
"injustices" de toutes natures...on a peu évolué depuis don QUICHOTTE...mais il en faut encore et puis...


A-t-on le droit de se laisser aller à la passivité, à l'échine courbée ?


Ne peut-on tenter de réveiller un peu de juste révolte collective ?



Alain Rivier 01/02/2011 10:04



Décidées par ceux qui ne payent pas le train (voyez ce que je veux dire) et pour d'autres qui sont logés au frais de la princesse ! Les hausses frappent injustement et scandaleusement les plus
faibles d'entre nous. C'est le principe des républiques bananières : ce qu'est devenu la France. Sans doue cette phrase célèbre de Louis de Funèsz prélevant l'impôt destrcuteur de roi Charles IV
dans ce film fabulaeux de la Folie des Grandeurs : Les riches sont faits pour être très riches et les pauvres très pauvres.... A quand la hausse des petites retraites et dezs revenus des
plus modestes ?



CACO 01/02/2011 20:06



Quel moyens pour réveiller les consciences et renforcer la témérité de ceux qui se battent contre les moulins et qui doivent continuer à être les porte parole des silencieux qui plient sous le
joug d'une situation qui semble désespérée...mais ce n'est pas la situation qui est désespére mais l'individu isolé qui a perdu l'espoir et la force de combattre pour les justes causes.