Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 14:11

 

 

 

03437.jpg

 

RETABLIR LA VERITE SUR LA MAUVAISE GESTION DE LA COMMUNE DE CHATEAU D'OLONNE

 

Le Maire de Château d’Olonne parce que, certainement il ne se sent pas à l’aise par rapport à ce que son opposition lui rappelle sans cesse, tente de justifier ses 25 ans de mauvaise gestion. Le bulletin municipal consacre donc deux pages à ce sujet.

 

Tentons donc avec impartialité d’analyser le satisfecit que s’octroie à tort le Maire de Château d’Olonne dans ce bulletin Castel Info d’avril 2011.

 

Le premier satisfecit provient de la publication par une Agence privée d’un classement des communes sur la base de la « gestion financière ». Nous laissons à divers spécialistes le soin d’analyser le travail de cette Agence :

 

« les ratios ne traduisent pas toujours la réalité. J’émets des doutes… »

« il (le classement), ne reprend qu’un aspect de la réalité puisqu’il se limite à la gestion comptable. Comme il ne prend pas en compte le ressenti du service rendu à la population, il peut donner une image totalement fausse de la vie réelle dans une commune »

Exemples :

les conséquences « comptables » dans une commune qui supprime et vend son terrain de sports ou une école pour y construire des immeubles :

·        Diminution des frais d’entretien sur terrain de sport ;

·        Augmentation de l’autofinancement (par le produit de la vente du terrain) et endettement réduit ;

·        Augmentation des produits taxes foncières et d’habitation provenant des nouvelles constructions ;

 

Toutes ces conséquences comptables participent à l’amélioration de la situation financière de la commune et lui vaudra une étoile de plus. Mais la dégradation du service public rendu à la population n’est pas prise en considération ».

 

 

Le deuxième satisfecit est donné par le receveur qui vérifie  l’exactitude matérielle des opérations comptables

 

Ce satisfecit ne concerne pas la gestion d’une commune.

La commune ne détient  pas de fonds, elle «  ordonne »à son Receveur, agent des services du TRESOR de payer et de comptabiliser les recettes et dépenses qu’elle a décidées.

 

Le Receveur n’a surtout pas le droit de s’immiscer dans la gestion de la commune ;

Ce deuxième satisfecit n’a donc aucune valeur .

 

Le troisième satisfecit aurait été donné par la Chambre Régionale des Comptes. Pour juger de la valeur de cet argument, nous vous renvoyons aux observations faites par cette Institution (site de la Chambre Régionale des comptes Pays de Loire (.www.ccomptes.fr) Si nombre de Villes et institutions controlées n’ont que des observations de pure forme, ce n’est pas la cas de la Ville de Château d’Olonne : placement hasardeux, ventes de terrain communaux ( de VILLENEUVE) faisant perdre des recettes à la Ville…

 

Certes, l‘endettement de la Ville et la pression fiscale sont plus réduits.

Mais si une Ville s’endette c’est pour investir et nous voyons bien deux choses :

 

-         Dun côté, la capacité d’investissement de la Ville de Château d'Olonne s’amenuise

-         De l’autre, les besoins non satisfaits surtout en matière de voirie, d’équipements collectifs sociaux-culturels, d’entretien du patrimoine, de logements sociaux…sont immenses,

 

La gestion sans ambition de la majorité qui dirige la commune depuis 25 ans mène donc à une situation très délicate pour l’avenir.

 

Quant aux impôts locaux qui n’augmentent pas, nous vous laissons le soin d’interpréter les chiffres : entre 2008 et 2011 les recettes fiscales auront augmenté de 13%.

 

Cette augmentation que tout contribuable constate chaque année en octobre et novembre en recevant ses avis d’imposition est injustifiée. Elle ne serait admissible que si les investissements pour l’amélioration de la qualité de vie des castelolonnais étaient à la mesure de leurs légitimes attentes et surtout à la mesure de la nécessité de rattraper le retard pris durant les 25 ans de la non-gestion de la majorité actuelle.

 

Les derniers investissements tels que la salle Gargamoelle (si peu utilisée et tellement inconfortable) et la salle des sports insuffisante pour recevoir des manifestations d’importance sont typiquement de mauvais choix comme celui encore plus grave d’avoir laissé l’urbanisation de Château d’Olonne se faire de manière anarchique laissant aux générations suivantes plus de 100 kilomètres de voiries, des difficultés de circulation et de stationnement, des réseaux d’assainissement dont l’entretien grèvera anormalement le budget de leur ville.

 

 

 Il eût suffi d’une coordination entre les 3 communes pour faire ces investissements répondant aux besoins de l’agglomération du Pays des Olonnes. L’agglomération de la Roche-sur Yon le fait…les olonnais sont-ils incapables de le faire ? Nous répondons : OUI le Pays des Olonnes et Château d’Olonne peuvent et doivent faire mieux.

 

C’est pour tout cela que nous ne cessons de proposer un autre politique pour la gestion de notre Ville. Ce ne sont pas des bulletins d’autosatisfaction non fondés et les étoiles factices qui occulteront les carences de la gestion de la majorité actuelle. Les citoyens castelolonnais ne sont plus dupes.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

R


C'est hélas l'absence de vision globale du Pays des Olonnes qui fait défaut. D'ou la lettre ouverte adresée à Louis Guédon sur mon blog :http://www.etlafrance.com . C'est le tout tourisme et rien d'autres. Alors que nous avons tout : Autoroute, /TGV, site et climat attractifs etc....



Répondre