Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 22:16

 

 

DSC02055

 

SALLE GARGAMOELLE : beaucoup de questions, pas de réponses

Le sujet revient à l’ordre du jour du Conseil Municipal de ce 28 mai 2013 à l’occasion du passage au numérique pour les projections cinématographiques..

Cette mini salle qui a coûté près de 2 millions d’euro n’a pas fini d’étonner, de questionner.

Sa conception : environ 150 places, pas de scène, pas de coulisses, un confort que redoutent tous les dos fragiles, une non-conformité en matière d’accessibilité des personnes à mobilité réduite, des coûts de fonctionnement élevés, des malfaçons importantes…en résumé : UNE ERREUR grave tant sur la plan de la gestion que sur celui de sa conception.

Le bilan d’utilisation de cette salle est aussi sombre : pour 150 séances de cinéma la moyenne de fréquentation est de 53 spectateurs par séance ! Malgré publicités, articles dans la presse, calicots…. Cette fréquentation ne croît pas malgré les moyens mis en œuvre. Cette salle peut satisfaire quelques passionnés, une élite cinéphile qui aurait trouvé son bonheur si un accord avait été trouvé comme indiqué ci-dessous.

L’opposition CAP VRAI avait mis en garde le Maire de Château d’Olonne et Joë FESSEAU  son adjoint responsable de la culture. Elle avait réclamé en vain le cahier des charges qui aurait dû présider aux choix concernant cet investissement : pas de cahier des charges en vue.

Puisqu’il s’agissait avant tout d’une salle de cinéma « art et essai », l’opposition avait proposé la recherche d’un accord avec le cinéma le PALACE situé aux Sables d'Olonne qui est lui-même labellisé ART ET ESSAI. Le propriétaire de ce petit multiplex confortable était favorable à ce rapprochement.

La facture, comme, dès 2008, nous l’avait annoncé l’opposition, s’accroit avec le passage au numérique tant en investissement (70.000 euros) qu’en fonctionnement.

Certes, en matière culturelle, ce n’est pas la rentabilité qui est recherchée. Mais, ce n’est pas une raison pour ne pas gérer les fonds publics en « bon père de famille».

Le maire n’a pas daigné répondre  aux propos interrogateurs de l’opposition  s’en  tenant à l’ordre du jour qui portait plus spécifiquement et seulement sur les demandes de subventions concernant cet équipement.

Une dépense de plus pour cette salle « polyvalente » qui n’est pas polyvalente mais qui est aux dires du maire un équipement culturel supplémentaire au Pays des Olonnes.

Il sera intéressant de voir en 2014 ce que pourra faire la nouvelle équipe municipale de cette salle.

À noter que l’adjoint à l’urbanisme a contesté la non-conformité en matière d’accessibilité alors que dans un précédent débat il avait été question de la mise aux normes accessibilité avec un budget conséquent ! Allez-y comprendre !

A noter aussi le silence éloquent de Joë FESSEAU adjoint à la culture, responsable de la salle, de son animation à qui le Maire n’a pas donné la parole !...alors qu’il vait certainement des précisions importantes à apporter au débat.

À suivre ...les autres points qui ont fait débat lors de ce Conseil Municipal

Partager cet article
Repost0

commentaires

crm tools 14/08/2014 14:36

Wow! That is a lot of money for a digital theater. Do you have any pictures of this that shows inside of this theater? If you have more please add it here, so the readers like us will get a complete picture of this.

Martine 29/05/2013 06:50


Depuis que je suis ici, je n'ai pas entendu parler de cette salle, dommage car j'aime le cinéma arts et essais et nous avons la chance à cergy d'avoir plusieurs cinémas utopia qui ont beaucoup de
monde. Il faut dire qu'ils communiquent beaucoup en diffusant une gazette mensuelle chez les commerçants, ont un site internet et ont une belle programmation. Je ne connais pas cette salle et pas
assez encore le contexte locale pour juger. Je pense néanmoins que le passage au numérique est une bonne chose car même si c'est un investissement certain au départ après en fonctionnement cela
coûte moins cher car il n'y a plus besoin d'avoir un projectionniste qualifié. Un simple employé celui qui tient la caisse peut mettre le film en route. D'ailleurs revers de la médaille le
numérique a fait supprimer de nombreux emplois dans les cinémas français et notamment dans les multiplexes, c'est un métier qui disparait. Je me suis occupée dans ma vie professionnelle de la
reconversion difficile de projectionnistes. Bonne journée

CACO 29/05/2013 10:26



Le passage au numérique était déjà  inéluctable dés que cette salle a été en projet (précédente mandature : avant 2008). Le problème c'est que cette salle ne correspond pas aux besoins .
L'opposition avait donc demandé à l'époque le cahier des charges qui n'a jamais été réalisé et ce, d'autant plus qu'un avis de la profession avait été négatif.... C'est tout le problème de
ce Pays où l'agglomération fait un tout mais où chaque maire veut avoir sa piscine, sa salle culturelle, sa bibliothèque, sa médiathéque son..., sa... et le résulatat c'est qu'on fait petit et
mal. Sans parler des maires qui n'écoutent personne et se font plaisir avec des installations correspondant à leurs souhaits personnels et non à ceux des habitants et ce, sans tenir compte des
avis des professionnels.


Elle est située au centre bourg boulevard des Anciens Combattants prés de la salle des sports et de la bibliothèque