Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 08:18

Burnaud

 

Autocratie : Système politique dans lequel le souverain dispose d'un pouvoir absolu  Synonyme absolutisme

 

 

De nouveau, ce jour, 26 juillet 2011, les élus apprennent à travers l'annonce ci-dessous parue dans Ouest France que la "salle des fêtes" Calixte PLISSONNEAU va être rénovée.

 

Après le précédent du projet nouvel Hôtel de Ville (voir HOTEL DE VILLE de CHATEAU D'OLONNE : un nouvel hôtel de ville ? ), le maire de Château d'Olonne confirme qu'il peut décider seul d'investissements importants (plusieurs millions d'euros) en lançant la phase N° 1 (l'appel d'offres pour une maîtrise d'oeuvre) de réalisation de projets sans donner la moindre information aux conseillers municipaux.

 

Certes, le Maire dispose d'une délégation  pour  engager la commune dans certaines dépenses mais de là à lancer les appels d'offres pour des investissements de plusieurs millions d'euros sans la moindre information donnée  au Conseil Municipal, c'est pousser la délégation un peu loin. En effet :

 

- Ou, certains élus privilégiés ont été mis au parfum et c'est ce que nous dénoncions en matière d'inégalité entre les élus pour l'accés aux informations (DEMOCRATIE LOCALE : conception autocratique de l'exercice du pouvoir ),

 

- Ou, aucun élu n'était au courant et c'est la confirmation d'une gestion AUTOCRATIQUE de la commune de Château d'Olonne.

 

La réalité : Le Maire de Château d'Olonne a donc décidé qu'il n'a plus besoin de Conseil Municipal et les conseillers municipaux de la majorité comme de l'opposition en prennent acte.

 

Nous étudierons avec attention le financement de ces opérations qui ne figurent ni au budget voté le 29 mars 2011 ni au Débat d'Orientation Budgétaire (Conseil Municipal du 22 février 2011).

 

Ce qu'il y a d'incompréhensible dans ces décisions du maire de Château d'Olonne c'est que ces travaux (Mairie et Salle des Fêtes) correspondent à des nécessités qui méritaient débat et concertation et qu'alors il faut se demander pourquoi les élus sont mis devant le fait accompli ?

 

 

 

Plisonneau marché public0001

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain RIVIER 26/07/2011 19:26



Ce qui est plus grave est de constater que ce Pays des Olonnes, (j'y suis depuis 1993) n'avance pas du point de vue économique. Le toursime ne suffit pas pour développer ce bassin d'emplois. Le
Pays des Olonnes n'attire pas les opérateurs économiques par manque de vision d'avenir des élus. Je suis pour ma part très déçu de le constater et rien ne fait infléchir ces deux élus (Les Sables
et Le Château), bref, des rendez-vous manqués, comme la fusion... 



Scaillierez Marie 26/07/2011 19:09



OUI, merci pour votre blog que je lis toujours avec attention.Comme vous, je suis écoeurée de voir comment est géré notre argent.


J'envoie sur Facebook.



CACO 26/07/2011 19:29



Merci de votre fidélité et de vos commentaires. Nous essayons depuis plusieurs années d'expliquer ce qui nous "trouble" dans la gestion de notre Cité et au-dela dans l'agglomération du Pays des
olonnes.


Ajoutons à cela que les sujets d'intérêts généraux correspondant à notre statut d'association citoyenne nous permettent de proposer des sujets de réflexions sur ds problèmes de société comme
actuellement : la dépendance, les tarifs des services dits publics...


 


Encore merci



Alain RIVIER 26/07/2011 10:51



Toujours ahurissant ! Platon revient, ils ont oublié ta "République". Et le plus grave c'est qu'ils (j'intègre Louis Guédon) sont persuadés avoir raison.



CACO 26/07/2011 14:49



Sur le plan légal le Maire peut engager la commune du moment que les crédits sont disponibles et que la délégation au maire pour ces engagements a été donné...Dans le cas précis il y a eu une
déléagation votée en début de mandat puis rectifiée donc pas de problème sauf qu'il reste à savoir pourquoi ces projets jamais budgétés et jamais discutés sortent comme cela durant l'été ? et
cela mérite que le contrôle de la légalité soit exercée et nous donne son avis.