Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 12:47
Deux symboles de progrès

Deux symboles de progrès

UNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION SOLIDE, PORTEUSE D'ESPOIRS, UN PROJET DE COMMUNE NOUVELLE UNIQUE CONSTITUERONT UN ENSEMBLE COHÉRENT AU GRAND PAYS DES OLONNES

 

Nous avions à cœur de vouloir pour la France une vraie réforme territoriale qui permette de hisser notre pays au niveau de nos voisins ; un grand ménage éytait nécessaire. Il n'y a eu qu'un  petit coup de balai et, en plus ,on a caché de la poussière sous le tapis et sous les meubles.

 

Il faut savoir que le mille-feuille coûte une fortune aux français et que la tentative de vraie réforme territoriale a avorté, que les nouvelles régions sont des gouffres financiers. 

 

Reprenons la déclaration officielle lors du lancement des 3 réformettes

http://www.gouvernement.fr/action/la-reforme-territoriale

 

« Aujourd’hui, la France compte quatre échelons administratifs locaux qui se partagent des compétences : commune, intercommunalité, département et région. Cet empilement des échelons d’administration, les compétences partagées et les financements croisés sont souvent résumés par l'expression "millefeuille territorial". Cette organisation est souvent illisible pour le citoyen et nuit à l’efficacité de l’action publique des territoires.

Une importante réforme territoriale portée par le chef de l’État entend transformer pour plusieurs décennies l’architecture territoriale de la République. En jeu, la baisse des dépenses publiques et une meilleure prise en compte des besoins citoyens ».

 

Désolé, mais la montagne a accouché d'une souris. 

Voilà le résumé sanglant et réaliste d'un chroniqueur qui est rejoint par l'ex Ministre chargée de cette fumeuse réforme qui elle-même a reconnu son échec. Ce chroniqueur écrit :

" Au final, toujours quatre échelons administratifs, toujours des compétences partagées et sans doute encore des financements croisés et une collectivité croupion (le Département) essentiellement axée sur le social."

et de conclure que le citoyen aura le privilège de payer toujours plus d'impôts locaux...alors que la réforme  territoriale devait améliorer la gestion des 4 échelons. administratifs locaux.

"Cette réforme n’a pas été faite pour vous, mais pour les élus et par les élus (on n’est jamais si bien servi que par soi-même."

L'OPTIMISME VIENT DE LA BASE POUR UNE VRAIE RÉFORME TERRITORIALE LOCAL AU GRAND PAYS DES OLONNES... À CONDITIONS...

Tout est en place pour une vraie réforme territoriale locale au pays des Olonnes.

Une transition programmée qui trouvera son aboutissement à  la fin du mandat en mars 2020,

Des élus motivés, une volonté collective, une adhésion populaire désormais incontestable avec deux niveaux :

- celui de la Communauté d'Agglomération pour les projets importants et la mutualisation de moyens donc des économies à terme et plus d'efficacité et de cohérence dans les prises de décisions, le moteur du progrès local

- celui de la Commune Nouvelle unique LES SABLES D'OLONNE qui aura un rayonnement de ville moyenne attractive alliant mer et retro-littoral, qui pourra se faire entendre et être crédible au niveau départemental et régional avec une capacité de développement nouvelle.

Ce progrès pour plus d'efficacité, plus de solidarité n'a pu se réaliser au niveau national...il peut se réaliser maintenant à l'échelon local du Pays des Olonnes. Un bel exemple du pouvoir des élus locaux.

Une seule ombre au tableau, une inconnue : les 3 maires d'Olonne-sur-mer, de Château d'Olonne et des Sables d'Olonne doivent conclure positivement leur accord dans les dix-huit mois ans qui viennent.

Si un des trois maires fait défaut, le bel édifice sera soit bancal soit s'effondrera. Et celui qui portera la responsabilité d'un impossible échec devra supporter le poids de la honte publique que la population entière du Pays des Olonnes et de toute l'agglomération pourront lui réserver. Mais l'échec évoqué est interdit !

Il appartient aux citoyens de veiller à cela.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires