Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 14:53
Siège de la CCO inauguration septembre 2011

Siège de la CCO inauguration septembre 2011

Nous ne serions pas complet si nous passions sous silence un certain nombre de délibérations de ce conseil communautaire qui ont été éclipsées par les deux points principaux de l'ordre du jour : le débat d'orientation budgétaire et le schéma de mutualisation :

 

http://www.olonnes.com/2015/02/conseil-communautaire-historique-au-pays-d-olonne-ou-petard-mouille.html

http://www.olonnes.com/2015/02/communaute-de-communes-des-olonnes-conseil-communautaire-du-jeudi-12-fevrier-2015-vers-la-commune-unique-vers-une-communaute-d-agglo

 

SUR LE DÉBAT D'ORIENTATION BUDGETAIRE : une hausse des impôts à venir ?

 

Nous ajouterons une remarque inquiétante. Le constat est fait et non contesté que la Communauté de Communes des Olonnes CCO est entrée dans une zone à risques financièrement et il n'y a plus de projets nouveaux.

Aucun élu n'a contesté ce diagnostic et la gestion passée est mise en cause, l'héritage de projets en cours de réalisation ou de projets en mauvaise posture comme le Village Entreprises Nautiques VEN  "le VEN semble structurellement déficitaire" et le VENDEOPOLE sont montrés du doigt.

Il faut noter que nombre de vice-présidents actuels étaient là lors de la précédente mandature pour approuver cet héritage maintenant critiqué !

 

Mais ce qui nous inquiète le plus est la réflexion un peu trop passée inaperçue du vice-président chargé des finances, maire de Château d'Olonne, Joël MERCIER qui a évoqué pour l'avenir une hypothèse possible de hausse des impôts locaux.

Venant de la part de l'élu responsable des Finances de la CCO, du maire qui fait construire une mairie nouvelle à Château d'Olonne, de celui qui a accepté la dérive et refusé la fusion de communes et la mutualisation des moyens pendant toute la mandature précédente, il y a de quoi alarmer les contribuables sur une gestion qui s'avère catastrophique aux dires mêmes de l'intéressé. Il finit par rejoindre ceux qui, lors de la précédente mandature, criaient "casse-cou" et qui furent traités avec tant de mépris.

 

LA PISTE D'ATHLÉTISME DE LA RUDELIERE

Il existe dans ce stade sablais une caractéristique  : le stade est sablais, la piste est communautaire.

Cela fait partie de l'héritage.

La piste a besoin (220 000 euros dont une part subventionnable) d'un vrai lifting.

Madame Nicole LANDRIEAU (front de gauche) a suggéré que, puisque le stade est sablais, que les footballers y essuient leurs crampons ce serait plutôt aux sablais à entretenir la piste de leur stade.

Ce manque de solidarité et de connaissance de l'usage du stade par tous les jeunes et les moins jeunes des 3 communes et des sportifs venant de l'extérieur a pour le moins choqué le Président Yannick MOREAU et divers élus et le public.

La délibération est adoptée.

 

SIEGE DE LA CCO ACHAT D'UN IMMEUBLE RUE CARNOT

UNE OPPORTUNITÉ ET UN CONSTAT D'ÉCHEC... un scandale ?

 

Le président Yannick MOREAU a fait part du souhait de la CCO d'acquérir un petit immeuble de 3 étages,, 352 m² , sis 2 bis avenue CARNOT (Centre -Ville) aux motifs :

- que l'immeuble du siège est saturé alors que de nouvelles compétences sont attribuées à la CCO,

- une opportunité foncière.

 

Il est opportun de rappeler que l'opposition farouche d'élus lors de la précédente mandature aurait pu être écoutée :

- la CCO avait un réel besoin d'un site pour remplacer le capharnaûm indécent de l'immeuble de la rue Nationale ex siège de la CCO

- mais était-ce raisonnable de transférer le nouveau siège de l'institution intercommunautaire en Centre-Ville des Sables d'Olonne et d'acheter et  réhabiliter à grands frais l'immeuble actuel du 3 avenue CARNOT ?

- transférer le siège dans un site où le stationnement est impossible et dans un immeuble difficilement accessible,

- de plus, il était fait remarquer que la situation de l'immeuble, sa configuration bloquait toute évolution.

Pour la petite histoire, rappelons que la salle du conseil communautaire était inserviable et ne pouvait recevoir tous les 37 élus, la presse et les services... heureusement qu'à l'époque les élus défaillants, déçus... s'abstenaient aisément d'assister aux conseils communuataires certainement pour laisser la place à leurs collègues plus motivés !

 

Il était proposé divers sites mieux situés, adaptés avec parking comme OLONNESPACE au confluent des 3 communes. Non, la volonté de DIEU était loi et il n'y avait pour les élus qui avaient d'autres idées et suggestions que le droit de s'écraser pour ne pas déplaire ! Il faut oser, avec le recul, dire cela. C'est un devoir pour éviter aux élus la facilité, la lâcheté et pour informer en toute liberté.

 

Aujourd'hui seulement 3 ans après l'installation dans les nouveaux locaux (été 2011), il faut s'agrandir : c'est le constat de l'échec et celui d'une gestion désastreuse d'élus irresponsables. Il faut oser le dire. Irresponsables ceux qui se sont entêtés, irresponsables ceux qui ont senti l'erreur mais qui, faute de courage, ont laissé faire.

 

UNE AFFAIRE A MEDITER ! que ne fait-on avec l'argent des autres ?

 

Video qui suit l'inauguration du nouveau siège

http://www.dailymotion.com/video/xl8i5g_le-nouveau-siege-de-la-communaute-de-communes_news

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

serrurier paris 25/03/2015 16:24

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Maurice 18/02/2015 17:48

Pourquoi fait on confiance à tant d'irresponsables !!!!

CACO 19/02/2015 17:12

Le pouvoir grise aveugle, la démobilisation des citpyens fait que la mandat qu'ils donnent lors de leur vote ne fait l'objet d'aucun contrôle : plus de contrôle du Préfet, plus de contrôle sanction de la chambre régionale des comptes.... On a créé un pouvoir sans contre pouvoir ! il faut que les citoyens se prennent en main.