Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 09:21

Jacques Attali

 

Un journaliste a eu la bonne idée de saisir des extraits d’une interview de Jacques ATTALI. Des phrases qui ont le mérite de faire réfléchir ce qui n'oblige pas à êtte d'accord sur tout.

 

LA FRANCE EST UN PAYS QUI NE SE RÉFORME JAMAIS QUI AVANCE PAR REVOLUTION : ça fait trente ans qu’on ne se réforme pas !

 

ON EST GOUVERNES PAR LES PERSONNES AGÉES MAIS LES PLUS JEUNES SONT VICTIMES.

 

« Les Français ne s’aiment pas. Il y a une perte de confiance, c’est le rôle des politiques ».

             

« Je pense que la réforme des retraites va être faite correctement. Mais ce sera l’arbre qui cache la forêt, la réforme fiscale, celle de l’école, etc. Tout le reste ne sera pas fait. Mais à un moment, les marchés vont nous dire "attention" ».

 « Hollande a été élu sur un programme minimum, il l’applique. On ne peut pas lui reprocher. Il fallait beaucoup plus ».

 

Sur le rapport Attali rendu à Nicolas Sarkozy

 

« S’il l’avait appliqué, nous aurions 20 points de PIB de dette de moins. Il a manqué de courage ».

 

« La France a des atouts immenses. Nous avons le plus grand littoral du monde, un climat unique, une démographie exceptionnelle, un système universitaire reconnu, des petites entreprises formidables. Mais il faut avoir un projet ».

 

 « On fait toujours les réformes au dernier moment, et trop petites. Par exemple, la réforme de l’enseignement professionnel. Il y a 32 milliards d’euros qui devraient aller aux chômeurs. L’argent sert à former des gens qui n’ont pas besoin de l’être, ou pour financer les syndicats et le Medef, c’est comme ça qu’ils sont financés. Alors que les chômeurs ne sont pas formés ! Mais personne ne s’intéresse à eux, car ils ne sont pas dans les syndicats ni les entreprises… »

 

: « Il y a un mois et demi fondamental avant de rendre le budget 2014 pour décider de grandes économies, de grandes réformes. On peut proposer la suppression des départements, la diminution du nombre de députés, la centralisation des dépenses sociales sur ceux qui en ont vraiment besoin, la modification de la politique du logement pour construire de grands immeubles, économies budgétaires massives. Mais comme on n’aura pas fait les progrès européens, les économies, on aura une augmentation des impôts ».

 

 « Il y a une fenêtre de tir extrêmement courte maintenant. La France est un pays qui ne se réforme jamais, qui avance par révolutions. Nous avons été réformés trois fois : 1945, 1958, 1968. Je pense qu’on aura une révolution dans ce pays, je souhaite qu’elle soit démocratique ».

 

 « En France, l’État est un problème. Il ne sait pas faire d’économies et ne sait qu’augmenter les impôts. Nous avons une paralysie de l’État, de plus en plus faible et de plus en plus envahissant. Depuis 1984, 1985, ça fait 30 ans qu’on ne fait pas de réformes. Malgré l’agitation verbale de Nicolas Sarkozy, il a fait très peu de réformes. La seule réforme qu’on fait, ce sont les retraites, car il y a de plus en plus de retraités. On est gouvernés par les personnes âgées, mais les plus jeunes sont victimes.On protège leurs retraites, le chômage continue d’augmenter ».

 

Sur la crise

 

     « Nous avons tous les moyens de sortir de cette crise, mais pas en disant que c’est terminé. Les enjeux sont gigantesques. Quand la dette publique atteint 130% du PIB en Italie, 100% l’année prochaine en France, le problème est loin d’être réglé ».

 

 « La crise n’est pas terminée, la croissance mondiale se ralentit, et nos dettes continuent d’augmenter de façon vertigineuse, nous allons atteindre 100% du PIB. A un moment, on va se rendre compte que la dette n’est pas remboursable, et il faudra soit un moratoire, soit un vrai fédéralisme dans la zone euro ».

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain Rivier 10/12/2013 09:45


Homme de gauche, brillant, intelligent et lucide ! Il y en a parfois. Même ce mal de la non-réforme hante depuis trente ans le Pays des Olonnes et je crains que cela continue.....