Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 09:32

Les-Sables-Chateau-olonne-vues05826.jpg 

 

« RENOVER LA VIE PUBLIQUE »

 

Association citoyenne nous sommes très attentifs aux sujets qui touchent l’exercice de la citoyenneté et les problèmes de société qui agitent notre Pays et risquent de diviser citoyens et élus, citoyens entre eux…

 

C’est avec plaisir que nous avons lu cet édito du 17 août 2011 d’OUEST FRANCE signé Michel WIEVIORKA dont nous vous donnons les extraits suivants :

 

Courant en France, le cumul des mandats est ailleurs en Europe, marginal, rare ou impossible. Dans notre pays, on peut être député, par exemple, tout en étant maire d’une commune ou président du Conseil Général. Et il n’y a pas de limitation des mandats dans les collectivités territoriales (communautés urbaines, communes, syndicats mixtes ou intercommunaux).

 

Le cumul des mandats - et des fonctions électives- ronge la démocratie. Il est générateur d’absentéisme et d’ignorance des dossiers, alors que bien des fonctions exigent un investissement à temps-plein, un travail, une réflexion, une action en profondeur. Il contribue à la sclérose du système car ceux qui bénéficient des avantages symboliques et financiers liés à plusieurs mandats s’y accrochent, souvent sur la longue durée.

 

Servir la collectivité devient alors le moyen de gagner sa vie ; la politique se transforme en un métier durable et les dérives sont possibles : corruption, clientélisme, favoritisme, au détriment de l’esprit civique et de l’intérêt collectif.

 

…Pour rénover notre vie publique, il faut commencer par limiter le cumul des mandats et vite.

 

…il convient de mettre fin au détournement de l’esprit démocratique que constitue le cumul des mandats.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Emmanuel 18/08/2011 16:03



Le gros problème est que pour supprimer le cumul des mandats , il faut  une loi et légiferer  est le lot des parlementaires qui sont eux -même les bénéficiaires du système à abolir...
Demander à ces gens de se couper d'une source de revenus à laquelle ils tiennent et pour cause , est certes faisable . Mais se résoudront-ils à voter un texte qui les lèsera ???



CACO 19/08/2011 14:34



On s'est rendu compte de cela lors de l'élaboration de la "réforme territoriale"...le projet basé sur le rapport BALLADUR a été édulcoré sur la pression des sénateurs et de certains députés car
cela pouvait influer sur leur réélection.


Ces professionnels de la politique sont maintenant majoritaires pour le maintien voire l'augmentation de leurs privilèges et avantages (voir leurs retraites et la fameuse prime de ces derniers
mois qu'ils s'octroyent sans honte pendant que le peuple devait se préparer à se serrer la ceinture. L'abandon de cette prime est un aveu mais la honte de sa création demeure.


Ce genre d'opération et cet état d'esprit dégoutent les citoyens et expliquent en partie l'abstentionnisme croissant.