Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 08:45

DSC05682

Suite

 

Notre information sur ce Conseil Communautaire (voir Communauté de Communes des Olonnes : Conseil Communautaire du Vendredi 30 septembre 2011  ) serait incomplète si nous omettions de rendre compte de ce qui a été dit sur la "piscine".

 

Il s'agissait seulement d'établir les modalités du "concours" qui permettra de sélectionner le maître d'oeuvre. Par la voix de l'opposition, le débat a été élargi.

 

 

Ce jour, 5 octobre 2011, les nouvelles concernant justement cette « piscine » font qu’elle revient à la surface.

 

Ouest France de ce jour rapporte bien les faits et positions qui émaillent cette longue marche cahotante mais en reprenant les propos des élus et particulièrement ceux du Président de la Communauté de communes Monsieur Louis GUEDON on reste dans le domaine de la langue de bois.

 

Devant la mésentente des trois maires des Olonnes sur le projet et sur le choix du site et devant l’autre mésentente entre la Communauté de Communes des Olonnes et celle de l’Auzance et de la Vertonne il a fallu recourir :

 

- d’une part à un vote à bulletin secret (limité au choix du site) au sein de la Communuaté de Communes des Olonnes  (PISCINE CANTONALE au Pays des Olonnes : cafouillage communautaire et politique et PISCINE COMPLEXE AQUATIQUE du Canton des Olonnes : on patauge )

 

- d’autre part, à l’abandon d’un projet cantonal : la Communauté de Communes de l’Auzance et de la Vertonne se retirant !

 

D’où notre intervention lors du Conseil Communautaire : 

 

« - COMPLEXE AQUATIQUE

 

D’abord nous soulignons qu’il ne s’agit pas d’un « complexe aquatique » mais d’une piscine.

Ce n’est pas du tout le même concept.

 

Nous respectons le verdict issu de ce vote du 30 mai 2011. Mais cela ne nous empêche pas de rappeler que si nous sommes satisfaits d’avoir une piscine à Château d’Olonne, la procédure et ses conséquences sont une erreur politique, économique et stratégique grave pour le Pays des Olonnes. »

 

 

Le Président Louis GUEDON a concédé qu’il ne s’agissait plus d’un "complexe aquatique" mais d’une « piscine ludique de haut niveau » et le Maire d’Olonne a obtenu qu’il soit fait état de demandes telles que toboggans, hammam…pour revenir dans le domaine du ludique.Un emplatre sur une jambe de bois. Cette conception initiale rétrécie devrait être évolutive. Souhaitons-le !

 

Certes, les trois maires ne peuvent sans cesse s’affronter sinon cela aboutirait à la paralysie de la CCO et au blocage de tous projets. Mais le "système" ainsi fait au Pays des Olonnes aboutit inéluctablement à perdre de vue la valeur de projets ambitieux mais résaionnés.

 

Pour notre part, nous n’avons pas ce souci de l’obligation du compromis exprimée par des langues de bois surchargées et nous avons au moins une certaine liberté d'expression pour éclairer le débat et les citoyens (avec le concours de la presse). Nous avons le devoir de dire ce que ne peuvent dire les trois maires dans cette foire d’empoigne certes empreinte de politesse mais déconcertante.

 

Notre liberté de parole met un peu de démocratie dans le débat même si cela est peu productif. L’opinion publique est sensible à cela et prend conscience qu’il y a d’autres choix que ceux qui sont faits issus de compromis réducteurs de projets.

 

Mais ainsi  au moins les trois maires savent que nous réagirons en privilégiant l’intérêt général sur tout projet amoindri par l’obligation du compromis stérilisant l’efficacité.

 

Il faudra bien qu’un jour les citoyens disent : il y en a assez d’une CCO paralysée donc coûteuse et dont l’efficacité est brimée : que pouvons-nous faire pour avoir au Pays des Olonnes une dynamique que le système actuel bloque ? Avec les prochaines élections, le débat se rouvrira avec des hommes nouveaux.

 

Espoir ?

 

 

Nous reviendrons sur le Contrat Territorial Unique (aide de la REGION) et les projets du Pays des Olonnes et Auzance Vertonne : impacts d'une mésentente…ce ne sera en langue de bois.

Partager cet article
Repost0

commentaires

remaud 08/10/2011 17:15



merci de votre réponse.....reste stupéfaite de l'incohérence continuant, lors de la réunion  , le 28:09/2011, des quartiers impliqués pour l"arrachage des haies , Mr le Maire , a noté à la
main  , sur sa lettre de convocation.......                   "travaux lors de la 40°-41°
semaine "....ces travaux sont abandonnés depuis fin juillet ,  et OUEST-FRANCE note sur un article de ce jour pour ce même sujet , la reprise du chantier au printemps prochain....afin
de ne pas déranger les usagers par la boue éventuelle,  selon les paroles de Mme I.DOAT ! 



REMAUD MICHELLE 08/10/2011 10:04



Suis tout aussi attristée que "marieetlouloute " vous relatant l'article intitulé " massaacre à la tronçonneue "..habitant sepuis 14 ans ce même lotissement, je me suis " battue" avec mes moyens
pour que ce lieu de vie reste agréable ne comprenant pas l'incohérence de notre équipe municipale dans multiples décisions. A juste titre , cette même équipe , est ulcérée du saccage , à 2
reprises , des chênes en front de mer, mais fait arracher , par contre, presque toute les haies et 12 arbres (cf le plan du cahier des charges) , sans se poser plus de questions sur notre
révolte, car le prétexte invoqué pour cette action est la loi du 11/02/2005 , art.44  et 45, que cette même équipe est dans l'impossibilité de mettre en conformité dans le
lotissement..certains trottoirs ne font que 90 cms, le mobilier urbain empêche tout cheminenent des personnes en faureuil....Bien sûr , les trottoirs furent réparés , le bitume et les gravillons
sont en totale inadéquation avec cette loi... , les graviers , bizarrement , ne restent pas sur les trottoirs! Au Château d'olonne, le végétal  , trop onéreux  en entretien , est
remplacé par le bitume!!! SURPRENANT comme concept d'un environnement à préserver dans sa flore et dans sa  faune, certains arbustes fleuris étaient trés mellifères ..Enfin, les panneaux de
la ville sont ornés de trois fleurs..ETONNANT ! 


CAPOUVA



CACO 08/10/2011 12:44



Nous avons saisi le maire et les adjoints concernés car nous n'avions aucune information sur ces "travaux" sauf les doléances de riverains.


Ddifficile à comprendre;  on va distribuer mille arbustes et  plantes comme tous les ans en novembre et la même municipalité s'attaque ainsi à ce quartier si agréable


Sur ce site comme sur de nombreux autres la mise en conformité pour l'accessibilité n'est pas évidente mais son application ne peut servir d'alibi. Comme vous le faites remarquer certains
portions de trottoirs dans votre quartier sont particulièrement rétrécies...mais en général en face de ces portions de trottoir rétrécies il y a de larges trottoirs . Tout cela est à étudier en
concertation avec les rivrerains nous le répétons.


A suivre



Aain RIVIER 06/10/2011 23:32



Quand les titulaires accorchés comme "la bernique au rocher" auront la pudeur et assez de sens démocratisque pour passer la main, pour une altrernance légale du pouvoir et pour que d'autres
idées - moins partisanes -, s'expriment. Je ne serais plus au Pays des Olonnes pour avoir la joie de voir cela, mais ou je serais j'espère pouvoir le lir eou l'entendre par vous mes amis qui
m'en informeront. J'ai attendu 19 ans... Hélas en vain.   



Aain RIVIER 06/10/2011 10:37



De toute façon, c'est pityoable ! Une gabegie et un absurdité...Mais ils sont fiers d'eux, c'est l'essentiel pour leur ego .....



CACO 06/10/2011 22:31



On aura beaucoup de mal à faire fonctionner le Pays des Olonnes...d'où nous viendra le sauveur qui osera ?