Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 08:40

 

bg alsace

 

ALSACE : LE REFERENDUM DANS LA CONFUSION, CELA RAPPELERA QUELQUE CHOSE AUX HABITANTS DU PAYS DES OLONNES 

 Souvenir !

bulletin-de-vote0001.jpg 

Un échec sur toute la ligne en Alsace :

Échec total des « sondeurs » : qui avaient prévu un abstentionnisme proche de 75% …ceci avait pour conséquence la nullité du référendum (il fallait au moins 25% de votants). Il y a eu plus de 25 %de votants. Les sondage prévoyaient  un OUI largement majoritaire( à 75% des votants)alors que le Haut Rhin a voté NON.

Échec des promoteurs du projet de fusion : les politiques promoteurs du projet ne semblent pas avoir assez bien préparé l’opinion (cela rappellera aussi quelque chose aux citoyens du Pays des Olonnes). La division des socialistes n’a pas arrangé les choses et la position du maire UMP de COLMAR pour le NON ...avec un air connu : on perdra "notre"Préfecture, il y aura plus d'impôts... . Ajoutez à cela l’affaire Cahuzac ! qui n’a pas incité les alsaciens à aller aux urnes …bravo pour le sens de l’intérêt général ! et bravo pour la confusion...oui de quoi écœurer les citoyens  là aussi ! 

 

Échec exemplaire et qui fera mal d’un projet « naturel » : fusionner les 2 départements de la plus petite Région en superficie …2 départements, une Région, 11 sous-préfectures !...

 

Échec de la démocratie modérée : seuls les extrêmes triomphent : le Front National et le Front de Gauche rejoint par les communistes locaux qui avaient fait campagne pour le NON .

La France restera-telle indéfiniment un Pays refusant toute réforme ?

 

Voir ci-dessous les réactions politiques (extraits des dernières nouvelles d’Alsace)

"Quand on a des débats sur les questions institutionnelles, ça n'intéresse pas nos concitoyens. Quand on vote pour une personne ou un parti, ça intéresse davantage", a commenté à Strasbourg le président (UMP) du Conseil général du Bas-Rhin, Guy-Dominique KENNEL Il a aussi déploré les retombées de l'affaire de l'ex-ministre du budget Jérôme Cahuzac "Demain, l'Alsace sera la dérision de la France", a-t-il déclaré en apprenant le résultat du vote, selon France Bleu Alsace.

 Selon le président du Conseil régional d'Alsace, Philippe RICHERT (UMP), qui regrette un "gâchis". "L'impact des extrêmes a été important. Ce résultat est aussi à mettre en relation avec le climat général, la crise, et l'affaire Cahuzac a indiscutablement eu un effet", a-t-il estimé.

Contre l'ensemble des barons médiatiques et politiques, déjouant tous les sondages, les Français d'Alsace ont signifié par leur abstention et leur vote massif pour le non leur attachement indestructible à la nation française et à la République une et indivisible", affirme dans un communiqué Mme Le Pen. Selon elle, "en Alsace, le peuple s'est levé face à la caste qui voulait lui vendre à la-va-vite un projet conçu dans les couloirs de Bruxelles au bénéfice de l’EUROPE anti-nationale des régions.

Le Parti socialiste divisé sur ce sujet a estimé dimanche soir que ce rejet était "la conséquence d'un manque de dialogue". "La 'majorité alsacienne' conduite par l'UMP n'a pas su fédérer autour de ce projet excluant de fait plusieurs territoires et familles.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain Rivier 10/04/2013 09:08


C'est l'achaïsme et la frilosité des français qui auront eu gain de cause contre le moderrnisme et le bon sens. La France est indéfiniement inréformable en raison notamment du manque de vision à
long teme des élus. En ce sens le Pays des Olonnes en ait un bel exemple ce ce conservatisme de "bricolos" à la petite semaine et d'un autre âge. Ah ! le pouvoir, le pouvoir, que ne ferait-on pas
pour le garder. Pauvre et triste France !  

CACO 11/04/2013 17:53



Difficile de faire le bonheurr des gens...