Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 17:58
LE MAIRE YANNICK MOREAU RAPPORTE LES BONNES NOUVELLES POUR LA SANTÉ AUX SABLES D'OLONNE

LE MAIRE YANNICK MOREAU RAPPORTE LES BONNES NOUVELLES POUR LA SANTÉ AUX SABLES D'OLONNE

 

LA SANTÉ, AUX SABLES D’OLONNE, S’AMÉLIORE

Les promesses du maire Yannick MOREAU pour faire sortir la ville de la zone dangereuse des déserts médicaux sont en bonne voie de réalisation.

Voir :

http://www.olonnes.com/2020/06/la-ville-des-sables-d-olonne-face-a-la-desertification-medicale-une-politique-volontariste-qui-porte-ses-fruits.html

Lors de ce conseil municipal était à l’ordre du jour la demande de la Ville des Sables d’Olonne à l’État pour une participation financière au titre de la « Dotation de Soutien à l’investissement Local (DSIL) dont un des objets prioritaires est justement « les projets ayant trait à la résilience sanitaire ».

 

LES DEUX MAISONS MÉDICALES À LA PIRONNIÈRE : UN PROJET QUI MURIT VITE

Avait déjà été présenté aux élus le projet de construction de deux maisons médicales dans le quartier de la Pionnière qui entre dans le cadre de la thématique de la résilience sanitaire.

Ce projet comprend la construction d’une maison médicale regroupant 7 cabinets au 104 rue Jules Ferry. La surface utile totale de l’équipement sera comprise entre 215 et 250 m2. Un parking permettant la création de 25 places de stationnement sera également créé.

La seconde maison médicale sera située au 86 rue de la République et accueillera 3 pédiatres et 2 médecins généralistes, sur une surface totale utile 160 à 190 m2. Le projet prévoit également la création de 15 à 20 places de parkings supplémentaires.

Le cout global de ces 2 opérations est estimé à 1 450 000 € HT. La Ville espère obtenir de l’État une dotation DSIL à hauteur de 50 % de ce montant, soit 725 000 €.

 

LE MAIRE  FAIT UN POINT SUR LA VENUE DE NOUVEAUX MÉDECINS AUX SABLES D’OLONNE

Sous la précédente mandature il avait été fréquemment question du "désert médical" apparu ces dernières années avec le départ en retraite de nombreux médecins (surtout des généralistes) qui n’avaient pas trouvé de remplaçant laissant comme ce fut dit un nombre important de familles n’ayant plus de médecins « attitrés » dits référents.

L’approbation de cette délibération de demande de subvention fut l’occasion pour la Maire de faire le point. "Entre septembre 2020 et septembre 2021, ce seront 8 médecins nouveaux qui s’implanteront. La stratégie de cibler les internes, les loger en ville porte ses fruits …pour des installations pérennes et on attend la confirmation pour d’autres » … « il faut poursuivre cette stratégie de ciblage ».

Le maire vise aussi la recherche d’implantation de médecins remplaçants. La Mairie dispose de locaux appartenant au patrimoine immobilier de la ville qu'elle aménage pour accueillir aussi des médecins.

« Les internes d’aujourd’hui seront les médecins de demain »

« On peut conclure que cette attractivité va freiner la pénurie médicale…et absorber les déficits de celles et ceux qui n’ont pas accès à un médecin »

Le Maire se montre très optimiste pour la deuxième maison médicale à la Pironnière aussi qui devrait être livrable en 2022 et sera dotée justement de cabinets et logements pour les remplaçants.

Les projets qui se concrétisent, des financements inespérés...

Cette délibération a été approuvée à l'unanimité.

Partager cet article

Repost0

commentaires