Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 22:48
LES SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION : le conseil communautaire du mercredi 16 janvier 2019 fut refondateur

LES SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION : LA VERSION 2019/2020 VOTÉE CE MERCREDI 16 JANVIER 2019

 

 Ce Conseil Communautaire à peine deux ans après la création de la nouvelle communauté d’Agglomération « Les Sables d’Olonne » fut une remise en cause tant au niveau de sa gouvernance que dans sa structure même.

Il a attiré la foule des grands jours. C’est effectivement un événement qui clôt une période et qui marquera la vie de l’Agglomération LES SABLES D’OLONNE.

 

LE RENOUVELLEMENT DES DÉLÉGUÉS COMMUNAUTAIRES

C’est le tsunami est parti du séisme prévu suite à la création de la ville nouvelle des Sables d’Olonne. Désormais, l’agglomération compte 5 communes : les Sables d’Olonne, L’Ile d’Olonne, Sainte-Foy, Vairé, Saint-Mathurin.

La loi impose logiquement qu’aucune commune ne soit « dominatrice » et donc même si une commune a une population supérieure à la totalité des communes sœurs elle ne peut disposer de la majorité au sein du Conseil Communautaire.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE DEMEURE COMPOSÉ DE 48 ÉLUS DÉLÉGUMAIS ILS SONT RÉPARTIS DIFFÉREMMENT EN 2019

En effet, cette règle a donc fortement bouleversé la structure puisqu’en 2018 les communes des Sables d’Olonne, Olonne-sur-Mer et Château d’Olonne disposaient chacune de 13 sièges (soit 39 au total) et que les 4 autres communes (Sainte-Foy, Vairé, Ile d’Olonne et Saint Mathurin) disposaient au total de 9 sièges.

Désormais, la nouvelle ville les Sables d’Olonne ne dispose plus que de 24 élus donc -15 et les 4 autres communes disposent aussi de 24 élus donc + 15 (5 pour Sainte-Foy, 5 pour Vairé, 8 pour l’Ile d’Olonne et 6 pour Saint Mathurin).

De nouveaux élus sont ainsi désignés par les communes et c’est une redistribution totale des postes qui doit ce soir, être votée.

Après les votes devenus désormais rituels pour l’utilisation du « vote électronique » avec une zapette par élu et celui du nombre d’adjoints le doyen du nouveau Conseil Communautaire Jean-Paul DUBREUIL prenait la direction des opérations pour la désignation du nouveau Président.

 

LES ANCIENS MAIRES DE CHÂTEAU D’OLONNE JOËL MERCIER ET DIDIER GALLOT QUITTENT LA SÉANCE

Fortement secoué, ému Joël MERCIER pour qui les défaites sont amères tente une manœuvre pour justifier le caractère illégitime des votes qui vont se dérouler. Nous avions vu cette position dans la lettre de Joël MERCIER aux élus ? C’était sur la déclaration initiale de candidature lors des votes pour la ville nouvelle : procédure légale mois soi-disant illégitime.

Malgré les interventions bienveillantes et insistantes du Président doyen Jean-Paul DUBREUIL pour faire revenir ses collègues sur leur décision de ne pas participer aux votes et de quitter la salle, ceux-ci suivis de leurs derniers fidèles prennent la direction de la sortie dans une salle.

A l’appel des candidatures au poste de Président du Conseil Communautaires il ne restait plus que celle de Yannick MOREAU.

Sa déclaration de candidature est sobre sur le thème l’union fait la force comme l’atteste les réalisations des deux années de vie de l’Agglomération.  

« Unis, nous réalisons des investissements qui structurent l’avenir. Les sportifs de l’Agglo pourront bientôt évoluer dans un complexe sportif et évènementiel à la Vannerie. Et peut-être accueillerons-nous une délégation à l’occasion des JO de 2024 ? » Un scoop ?

« J’invite tous les conseillers communautaires qui voient dans l’intercommunalité une formidable opportunité de faire ensemble ce que l’on ferait moins bien seuls, à m’accorder leur confiance en soutenant ma candidature

Depuis le début du mandat, nous avons investi en moyenne 10 M € pour bâtir une Agglo où il fait bon vivre, travailler et s’épanouir. »

Yannick MOREAU l’emportait avec un vote de 36 élus pour sa candidature, 6 bulletins blancs …il ne manque que les voix des 4 élus qui ont quitté la salle avec les deux pouvoirs qu’ils avaient reçus.

Yannick MOREAU remerciait ses collègues et s’engageait :

« Je serai le Président de la solidarité entre l’Agglo et les communes ?

Merci de votre confiance. »

 

Cette longue soirée laisse un relent d’un rendez-vous un peu manqué. L’abandon de Didier GALLOT, abandon fait avec regret et par « solidarité » et celui de Joël MERCIER plus dramatisé et dissonant posent question.

Quand on s’engage pour une mission d’intérêt général comme celle de la participation à la gestion d’une collectivité, il y a des façons plus élégantes d’accepter la défaite au nom du même intérêt général, il y a des façons de tendre la main pour que le mot « UNIS » raisonne dans sa plénitude, il y a des façons de participer et d'assumer ses mandats.

 

Il appartient désormais à Yannick MOREAU de montrer qu’à la tête de l’Agglomération et de la grande commune nouvelle LES SABLES D’OLONNE, ce bassin de vie sera une terre d’avenir et d’ambitions où il fait toujours bon de vivre.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

REGUIGNE REGIS 20/01/2019 16:21

Monsieur GALLOT partit , par " solidarité " ? Ah , bon . Comme il fut , il n ' y a pas si longtemps ; " solidaire " des résidents du camping des Roses qu ' il " vira " sans ménagements , aucuns , au lieu de reprendre et valoriser l ' ancien hôpital des Sables , avenue d ' Aquitaine , là , à l ' abandon , juste devant le camping . Il eut été aisé , sous condition d ' un minimum d ' imagination et de compétence , de transformer l ' ex établissement hospitalier en résidence valable , avec ses 20 % règlementaires de logements dits sociaux selon la loi SRU . Oui , mais , ce n ' était pas de son projet : " chasser " les " indésirables " de ce " noble " secteur . La messe était dite . Au revoir , monsieur le désormais simple citoyen Sablais et , bon séjours en Périgord .