Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 15:56

 

justice-balance,G-E-590-3Assemblée nationale

Prise illégale d’intérêts

Le rapport JOSPIN dans sa partie finale prend bien soin d’indiquer que « Pour garder la confiance des citoyens ceux qui sont chargés de les représenter ou de les servir dans des fonctions d’autorité doivent être exemplaires. »

Le Service Central de la Prévention de la Corruption pour les années 2007 à 2009  relève une quarantaine de condamnations par an d’élus ou de fonctionnaires. Sur 500.000 élus en France. c’est un pourcentage infime.

Cela doit permettre de relativiser le « tous élus, tous pourris » même si le rapport du Service Central de la Prévention de la Corruption prend soin  dans son dernier rapport de préciser  « Par ailleurs, la tolérance dont bénéficient les acteurs publics suspectés ou condamnés pour manquements à la probité s’illustre dans le Renouvellement de la confiance que leur accordent les citoyens lors des scrutins électoraux. »

Effectivement, en VENDEE, deux condamnations ont été récemment prononcées l’une contre le Maire de LA FAUTE et l’autre contre le Maire d’APREMONT. Il y a d’autres exemples d’élus sanctionnés…mais n’oublions pas comme indiqué ci-dessus que la France compte 500 000 élus et que les brebis galeuses ne doivent pas occulter le bénévolat et l'honnêteté de ces centaines de milliers d’élus au service de leurs concitoyens.

N’apportons donc pas de l’eau au moulin du « tous élus tous pourris » qui, à terme,  condamne la démocratie, remercions les élus dévoués mais faisons en sorte que les brebis galeuses soient dénoncées et sévèrement condamnées afin que celles qui seraient tentées ne trébuchent pas.

Et, par définition, tout élu à un certain niveau de responsabilités est « victime » de pressions, de sollicitations qu’il doit rejeter. Il sera d’autant plus sollicité qu’il aura bâti sa carrière politique dans le temps, qu’il lui faut une clientèle, des redevables même si généralement le coup de pouce qu'il donne est désintéressé …donc une raison de plus de lutter contre le cumul des mandats. En place depuis trop longtemps un élu subit de la part de sa "clientèle" trop de sollicitations. On comprend bien poourquoi dans certaines professions les titulaires de postes à resoonsabilité font l'objet de mutations régulières (banques, magistrature...)

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires