Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 23:52

Un "point noir" dangereux saute mais il faudra jouer la cohabitaion cyclistes, piétons.

Nous avions demandé que, quitte à effectuer un investissement aussi important, le Département pense un peu plus aux randonneurs, familles qui se promènent à pied avec enfants et poussettes en faisant une passerelle un peu plus large.

 

Mais ne faisons pas la fine bouche : le passage précédent était une barrière qui se franchissait pour les piétons ( qui osaient) et les cyclistes qu'au risque de leur vie.

 

                                                                   AVANT

 

 

05690.jpg

                                                                     APRES

DSC02331

 

 

 

DSC02335

 

DSC02316

Partager cet article
Repost0

commentaires

P


Je comprends votre réaction mais je maintiens, persiste et signe que les détritus qui "décorent" la montagne de CAYOLA - quelque soit leur origine espagnole, portugaise, française - auraient pu
être nettoyés avant l'ouverture de la PASSERELLE par les services techniques respectifs des collectivités territoriales concernées.


Au demeurant, cette modeste réalisation (eu égard aux moyens budgétaires engagés) aurait été une marque d'élégance, dans ce site remarquable, eu égard aux nombreux visiteurs en cette période de
vacances.


Enfin, ultime précision: civisme et civilité confondus militent pour une coproduction de service en faveur de notre commune pour la rendre encore plus accueillante...prochain rendez-vous
citoyen donc en Mars, avec les coeff.117-118, pour le grand ménage de printemps entre amoureux de la Terre et de la Mer. 



Répondre
P


"CAYOLA GATE"


Attention aux étourdis qui ne lisent pas les panneaux de sécurité!


La vitesse maxi des vélos, dans la descente, est de 10 km/h...sans oublier que l'on doit toujours en rester maître surtout les jours de beau temps en période de grande influence où s'entremêlent
piétons et cyclistes.


Autant dire que la passerelle n'est pas recommandée aux claustrophobes...sans parler du spectacle de désolation faces aux déchets imputrescibles qui recouvrent les galets de CAYOLA.


 Vivement les prochaines grandes marées d'équinoxe pour nettoyer les stigmates d'une société de surconsommation qui ne sait pas vivre sans modération ni apprécier la générosité d'une terre
qui s'épuise de nous avoir tant aimés.



Répondre


Désolé mais les déchets sont sur le versant de la "montagne" de galets ils ne peuvent être enlevés que par la main de l'homme d'où les collectes organisées par diverses associations avec les
enfants des écoles.


J'ai pratiqué ce sport...et noté un pourcentage élevé de déchets de provenance espagnole (problème du stockage en bord de mer à la pointe Finister La Corogne.


Voir notre photo sur ce blog : civisme et incivisme