Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 17:56

 

Dans une époque où les pouvoirs peuvent s'exerce parfois et certainement trop souvent hélas ! sans contre pouvoir, le citoyen désarmé, voire écrasé face à ceux qui détiennent du pouvoir doit rappeler qu'il ne pourra admettre ce qui est positif s'il n'a pas les moyens de critiquer, de proposer et d'être entendu.

A défaut, il se referme sur lui-même, ne croît plus en la liberté que protège la démocratie. Il sombre dans le pessimisme, l'individualisme forcené et peut se réfugier dans le faux espoir qui nourrit les fanatismes et leurs bandes.

 

RAPPELONS DONC CETTE CITATION DE BEAUMARCHAIS

    "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur"

 

Marianne bâillonnée ou Marianne sérieuse, réfléchie...tournée vers l'avenir sans bâillon : laquelle préférez-vous ?

Méfions-nous : la vraie liberté de la presse, son pluralisme disparaît, les autres média de masse sont trop souvent plus manipulateurs qu'objectifs...il faut être attentifs à cette évolution.

Certains essaient d'encadrer INTERNET, parfois condamnable par ses excès, mais espace de liberté quand même. Voyez comme certains peuples ont appris à espérer grâce à INTERNET.

Ne laissons pas notre liberté d'expression se faire baillonner.

 

marianne baillonnée-copie-1marianne0002

Partager cet article

Repost0

commentaires