Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 07:56

 

 

Le juge BURGAUD sur qui porte  une grande part de la responsabilité de l'erreur judiciaire d'OUTREAU est nommé à la justice-balance,G-E-590-3

Cour de Cassation, notre plus haute juridiction en matière civile, pénale...

 

Nous disons que cette nomination est une erreur et une injure aux victimes de ce juge et de sa hiérarchie de la Cour d'Appel de Douai qui n'a pas joué son jeu.

 

Mais cette nomination c'est aussi une injure à la JUSTICE et à ses serviteurs les magistrats conscients de leur devoir et de leurs responsabilités qui eux honorent leur fonction .

 

Même si le poste offert au Juge BURGAUD n'est qu'un strapontin, les français et les magistrats en particulier ne veulent plus entendre parler de cette affaire, de ce juge et de ses collègues qui l'ont couvert.Ils veulent une JUSTICE en laquelle ils ont confiance.

 

Cette nomination c'est le rappel douloureux que la structure JUSTICE a été incapable de tirer sereinement toutes les  conclusions de ce monumental fiasco et qu'il y a et qu'il y aura d'autres OUTREAU.

 

C'est aussi faire retomber un discrédit sur les magistrats que nous admirons et qui, par le sérieux de leur travail quotidien, honorent avec passion et raison leur fonction.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain RIVIER 15/09/2011 23:51



Oui, je l'ai appris il y a quelques jours par une source que je ne citerais pas içi. Je suis abasourdi de la clémence de ses pairs à l'égard de magistrat buté et imprudent. Il
faut aussi rappeler le suicide en prison de l'un des accusés. Ainsi, désormais, les juges ne doivent plus chercher à savoir pourquoi les français n'ont plus aucune confiance dans
leur Justice, elle ne laisse pas d'étonner. Un grand avocat a dit un jour dans une émission sur France 5 en parlant de son métier : nous portons la robe noire des éspérances humaines déçues.
C'était il y a un quinzaine d'années à la suite d'une relax mémorable ou le juge s'était distingué au mépris des victimes : c'était prémonitoire



CACO 16/09/2011 19:24



Le problème c'est qu'il y a eu d'autres OUTREAU qui eux aussi ont brisé des êtres souvent faibles et leurs familles.


Mais le fait qui nous semble le plus grave c'est que nous cotoyons des juges qui ont leur métier  vissé aux corps, qui y croient  et sur qui pèse lle poids de la détérioration
continue de la réputation du juge et de la justice.


Pour comprendree l'affaire  nous recommandons de Florence AUBENAS" LA MEPRISE  "