Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 16:02

 

2011 07 Le terrain de Château d'Olonne commence à être occupé

 

La loi  n°2000-614 du 5 juillet 2000 relative à l'accueil et à l'habitat des gens du voyage a institué le schéma départemental.

 

Celui-ci  détermine les emplacements susceptibles d'être occupés temporairement à l'occasion de rassemblements traditionnels ou occasionnels et définit les conditions dans lesquelles l'Etat intervient pour assurer le bon déroulement de ces rassemblements.

 

Au Pays des Olonnes, alternativement Château d'Olonne et Olonne sur Mer assument cette responsabilité de l'accueil des "rassemblements". 2011...c'est au tour de Château d'Olonne de mettre en oeuvre cet accueil : terrain, branchements eau, électricité, bennes pour les ordures...

 

Toutes dispositions ont été prises (voir décisions du Conseil Municipal et particulièrement les Conseils du 26 avril 2011 et du 25 mai 2011).

 

La Ville de Château d'Olonne attendait donc les membres d'une mission évangélique qui avait fait la demande d'installation pour un rassemblement important.

 

Donc, on était en droit d'espérer que l'accueil se déroulerait dans de bonnes conditions...sauf qu'au lieu de s'installer sur le site désigné, des groupes de 30 caravanes environ qui ne semblent pas faire partie des "missions évangéliques" se sont implantées à Château d'Olonne aux Plesses, à Olonne-sur-Mer en divers endroits dont le terrain de Rugby, La Jarrie...en toute illégalité.

 

Cette situation est particulièrement choquante : une minorité a vu ses droits reconnus ; la Commune et maintenant la Communauté de Communes ont engagé pour cet accueil quand même 30 000 euros de budget sans compter les nombreux frais annexes (personnel, déplacements...). Les bénéficiaires (au moins cette fraction "indépendante") ne joue pas le jeu, occupe des espaces publics qu'ils se choisissent parfois même en brisant les clôtures, en faisant des branchements pirate...

 

Nous demanderons toutes explications pour que la situation soit clarifiée et que le Préfet qui a en charge cette gestion assume ses responsabilités...on ne va pas tous les étés mobiliser forces de police, élus, subir des déprédations de la part d'irresponsables qui jettent le discrédit sur leurs "collègues" qui eux restent dans les limites fixées par la loi .

 

à suivre...

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

philippe Renaud 15/07/2011 02:44



Je rigole de ce genre de rassemblement évangélique. Quant on veut évangéliser on se fait connaitre, on informe la population, chez les gens du voyage ... rien... ils se retrouvent entre-eux,
avez-vous vu des invitations pour assister à leur prêche? Je n'ai jamais vu d'ouverture de la part de ces gens là.


par contre le castelolonais va payer la facture de leur passage



Alain RIVIER 13/07/2011 18:34



Effectivement, les menus larçins d'un pauvre homme ou d'une maleheuresue femme au chômage mais dans le fond plus victimes de la vie que malhonnêtes seront mis au pilori de la "brillante
presse locale". Mais ces gens-là peuvent cvompter sur la LICRA, LDH et toutes ces officines qui ont fleuri grâce à cette c..... de repantence des années 2000 !  Et peuvent compter comme
vous le dites sur le flou "artistique" de Notre Justice qui bottera en touche.... La fameuse compértence ce que les juristes appelent soit "l'exception d'irrecevalité" soit "l'exceptiion
territoriale" ou de "compétence".  



Alain RIVIER 13/07/2011 10:29



On se passerait sans problèmes de ce genre de visites. Je n'ai rien en général contre ces gens là qui bénéficient de la part de l'Etat de larges avantages et d'une certaine tolérance
(notamment devant l'impôt). De ce fait, il faudrait que l'on m'explique comment ces gens peuvent acheter des attelages valant plusieurs dizianes d emilliers d'euros, alors que toute
une vie ne suffira pas à un ouvrier ou à un employé pour se les offrir. Quand à ce "rassemblement évangélique" on peut aussi s'interroger de la réalité spirituelle de de ce
rassemblement ? A cet instant, et de facto la question se pose : de quoi vivent-ils ? Il s'agit de la part du législateur d'une tolérance devant ces opacités.   



Renaud 12/07/2011 23:50



si mon fils vol une pomme il y aura remu ménage au commissariat de police des Sables et le fait sera noté dans les journaux.


pour le manouches l'autorité n'est jamais compétente. il faut passer par le maire, qui passe par le commissaire de police, qui passe par le sous-préfet qui éventuellement passe par le préfet.


De qui se moque-t-on?


Les C.R.S. en poste aux Sables ne sont pas capables de faire respécter la loi ???