Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 22:06

LES OPPOSANTS AVAIENT RAISON : malheureusement ?

 

Un avertissement et une mise en garde.

 

Il faut tirer la conclusion du constat fait par le nouveau Président du Conseil Génaral : il va falloir revoir le plan départemental d'élimination des déchets en Vendée.

 

Trivalis-2009-fev-033.jpg

 

 

En effet, depuis des années, nous tentons de faire comprendre à nos élus qui siègent à TRIVALIS (syndicat mixte départemental qui a la mission de gérer les déchets vendéens) que la direction prise de la construction d'usines à compost TMB ( voir  TMB, traitement de nos déchets : une occasion de revenir sur ce sujet ) est une erreur tant écologique que financière.

 

Faire à grand frais du compost pour l'enfouir est incompréhensble pour le commun des mortels. C'était pourtant ce qui avait été décidé par TRIVALIS. Construire ces usines TMB (25 millions d'euros, l'unité) : c'est construire une usine qui fera des pièces qui n'auront aucune utilité et qu'il faut redétruire ! à grands frais, bien sûr.

 

Pour justifier ce choix, contre vents et marées, les élus ont argué que l'agricultutre absorberait ce compost !

 

Or, en décembre 2010, nous constatons à la lecture des déclarations du nouveau Président du Conseil Général :

 

- que le nombre d'usines TMB à construire passe de 5 à 3 ! (deux sont déjà en cours de construction),

- que le compost sera enfoui !

 

C'est aussi le fonctionnement de "machines" comme TRIVALIS que nous remettons en cause...les élus créent des structures qui, petit à petit, échappent à leur contrôle ; seule la technique domine (les techniciens et les financies se font plaisir). L'élu dépassé ne peut plus jouer son rôle de responsable. Et si nos élus à TRIVALIS et dans d'autres syndicats départementaux n'y prennent garde ces "machines" échapperont à tout contrôle et personne ne sera responsable des dégâts !

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A


Il faut dire et redire sans restriction d'information que le TBM est une erreur écologique et hygiénique majeure. A chaque fois que je pose la question à la cantonade : Que faites-vous
de vos déchets médicaux et pharmaceutiques ménagers ? Les réponses sont unanimes, ils vont à la poubelle avec les déchets ménagers de cuisine. Or, dans un pansement
il y a des millions de bactéries et des souches virales qui ne sont pas détruites par le compostage bien au contraire ils rencontrent un terrain fertile (T° et environnement )
à leur développement et leur mutation. J'ai dans ma famille comme amis une microbiologiste (docteur d'Etat, enseignante chercheur), un médecin
pédiatre spécialiste des maladies virales des jeunes enfants, et un cousin docteur en chimie organique : tous me disent unanimement que le TBM est une catastrophe pour la
santé publique car il ne doit y avoir aucun déchets polluants et cela est impossible. Mais comme nous le savons tous désormais nos élus ont toujours raison contre les scientifiques et
contre l'opinion publique. Ils ne cessent de bafouer la démocratie et ils me fatiguent avec leur certitudes et leur suffisance.   



Répondre


OUi il faut le dire et le redire mais 3 usines TMB vont être construites en Vendée (deux sont en cours de construction). Le compost produit ne doit pas être épandu sur nos terres agricoles.
C'est une question de santé publique. En plus de ce que vous évoquez il y a le fait que tous les métaux lourds dissous dans le "tube" de fermentation qui sert à composter dans  l'usine
seront épandus et nourriront bétails et plantes qui sont la base de notre alimentation.


Il est fait obstacle au compostage individuel ou local (type Grosbreuil)qui fait chuter la masse de déchets. Il est fait obstacle à la généralisation de la facturation au poids dite taxe
incitative  prévue au GRENELLE...plus il y a de déchets plus les entreprises qui en vivent gagnent (groupe type VEOLIA).



M


OUI, nous étions donc du bon côté en nous opposant mais peut-être pas assez nombreux, ce qui est bien dommage....la majorité (parfois silencieuse) n'a pas toujours raison, bien heureuse de le
constater encore aujourd'hui. E t je me souviens de cette séance de Conseil Municipal où le vote s'est déroulé à main levée!!!! Or pour un enjeu aussi important (écologiquement et
financièrement), le doute donc l'abstention doit pouvoir être autorisé. Tout le monde savait que nous n'avions pas toutes les infos, que l'Allemagne faisait marche arrière, etc...(voir enquête
publique)



Répondre


Il faut maintenir la pression en reparler car la danger reste essentiel : l'épandage de ce "compost" sur les terres agricoles.


C'est vrai que, pour ce vote au Conseil Municipal de Château d'Olonne, comme au Conseil Général et comme ceux qui devraient avoir lieu à TRIVALIS ces votes ont été faits aux ordres de l'Ancien
Président du Conseil Général conseillé par qui ? Il n'a pas trouvé tout seul le TMB.


Mais que tous les élus qui l'entourent aient suivi cette voie sans se poser de question nous interroge : un élu est-il toujours éclairé quand il prend une décision technique ? Sait-il rester
indépendant, garde-t-il son droit au doute ? La décentralisation n'a-t-elle pas été trop loin et l'effacemenent total du rôle de l'Etat gardien de l'intérêt général n'est-il pas une erreur ?