Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 19:08

03437.jpg

 

 

VOTER LE BUDGET A CHATEAU D’OLONNE et dans d’autres communes est un acte où devrait s’exprimer la démocratie et le sens de l’économie en cette période de crise.

UNE PROCEDURE ANTI DEMOCRATIQUE QUI COUTE CHER 

Les élus ont à leur disposition 5 à 7 jours avant le Conseil Municipal plusieurs documents

Le Budget Primitif : document de 120 pages !

Un complément…de 32 pages

Une note de présentation qui sera de base à la présentation par l’adjoint aux Finances

Le déroulement de la délibération est simple.

1) L’adjoint aux finances lit les notes de présentation, avec les principaux chiffres. Cette lecture est inaudible pour certains et incompréhensibles pour d’autres.

2) Puis on passe aux questions …pas une question de la majorité (25 élus) .

L’opposition( 8 élus au total, en réalité 5 élus CAP VRAI sont réellement dans l’opposition) pose des questions auxquelles le maire et son adjoint répondent en n’accédant à aucune requête de l’opposition.

Donc celle-ci a posé ses questions sans que cela fasse débat ou bouger d’un iota ce qui est présenté.

Et on arrive au vote : la majorité vote le budget tel qu’il a été présenté sans la moindre ouverture aux demandes de l’opposition qui s’est donc exprimée pour rien ! L’opposition vraie vote contre, l’opposition dite de gauche s’abstient et une opposante de gauche qui a depuis le début de mandat rejoint la majorité vote avec celle-ci.

 

Ainsi, s’effectue  le vote du budget dit acte le plus important de l’année sur le plan municipal dans une Ville de 14000 habitants.

Reste que les questions de l’opposition demeurent : où, Monsieur le Maire, faites-vous des économies pour adapter les finances de la commune au temps de crise ? Comment mieux dépenser? 

On peut juger par cette procédure comment un maire et un adjoint qui cumulent dans le temps les mandats n'ont aucune ouverture sur ce qui peut améliorer la gestion communale...ils campent sur leurs acquis...cei est très dommageable au moment où la crise oblige à se remettre en cause.

Nous proposerons publiquement à nos lecteurs donc aux élus, des pistes prouvant que des économies peuvent être réalisées et qu'on peut gérer autreement de gros dossiers…et ainsi éviter une hausse globale des impôts et mieux gérer la commune.

Partager cet article

Repost0

commentaires