Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 08:33

matignon4

 

Nous jugerons sur pièces mais chat échaudé...craint les effets d'annonces...dans le passé, les mesures de simplification ont souvent en partie échouées ou pire se sont terminées en complications. L'inertie au changement de l'administration française est redoutable par contre sa capacité avec l'appui des parlementaires, des énarques et des gouvernements successifs  à créer de l'ingérable est plus que redoutable !  voir CSG, normes, code du travail...

 

CHOC DE SIMPLIFICATION

Afin de mettre en œuvre "le choc de simplification" demandé par le Président de la République, le comité interministériel pour la modernisation de l’administration publique (Cimap) du 17 juillet 2013 a annoncé 200 mesures de simplification, dont 142 mesures nouvelles et de 59 chantiers en cours. Ces mesures doivent être mises en œuvre sur la période 2014-2016. Sont notamment prévus :

l’allongement de la durée de validité de la carte d’identité (de 10 à 15 ans),

la possibilité de régler en ligne le montant de la carte grise,

la création d’un dossier unique au plan national pour les demandes de logements sociaux,

la dématérialisation des tickets-restaurants,

une baisse de 50% des frais d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés,

l’application du principe selon lequel l’absence de réponse de l’administration à une demande vaut accord, (voir  DES SIMPLIFICATIONS ADMINISTRATIVES ESPEREES    )

la création, début 2014, d’un commissariat général à l’égalité des territoires (CGET)

la suppression de 68 commissions consultatives (soit 25% du nombre total existant en 2012).

Outre ces 200 mesures de simplification, le Cimap a présenté les premières décisions issues des évaluations des politiques publiques. Sur les 49 évaluations lancées, 12 sont à ce jour achevées. Trois milliards d’euros d’économies doivent être réalisés d’ici 2014. La moitié doit être obtenue par la révision des aides aux entreprises (réduction des ressources allouées aux organismes consulaires, baisse des soutiens au prix du gazole non routier, etc.).

Les citoyens attendent pour juger : espoir ou simple effet d'annonce ?

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires