Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 21:23
UN PROJET CONTRE NATURE

UN PROJET CONTRE NATURE

LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE JOËL MERCIER N'A PLUS QUE

QUELQUES JOURS POUR RETIRER INTELLIGEMMENT SON DOSSIER DE MASSACRE DE L'ENVIRONNEMENT

 

CE PROJET FAIT PERDRE TOUTE CRÉDIBILITÉ À SA CANDIDATURE AU POSTE DE MAIRE À LA TÊTE DE LA VILLE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE"

7000 : LA PÉTITION "CONTRE" ATTEINT LES 7000 SIGNATURES : LE PROJET NE POURRA ABOUTIR CONTRE LA VOLONTÉ EXPRIMÉE DE LA POPULATION

LES HABITANTS DU QUARTIER REJETTE QUASIMENT À L’UNANIMITÉ LE PROJET

"LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ" RAPPELLE SON  "NON" voire ci-dessous

 

LE BULLETIN DE "LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ"

 

 

En cette fin d’année 2018, le projet de renaturation du littoral est toujours d’actualité et nous tenions à vous faire le point sur nos actions.

Le projet Littoral 3, bien que présenté sous un nouvel intitulé : « Renaturation des dunes du Puits d’Enfer », n’a pas changé sur le fond en 2018. Le maire M. Mercier et sa première adjointe Mme Doat campent sur leur position concernant le dévoiement de la route littorale.

Une étape supplémentaire a été franchie. En effet le déclassement de la route départementale 32 A ainsi que la convention de co-maîtrise d’ouvrage avec le Conservatoire du Littoral ont été votés lors du conseil municipal du 5 novembre dernier par 17 voix contre 15.

Poussée par une conseillère de la majorité, Mme Doat a révélé le montant de 1 211936 euros pour la suppression et la déviation de la route, en lieu et place des 564 520 € publiés dans le Castel Info n° 49 de janvier dernier. Ces 1 211936 € sont encore largement sous-évalués puisqu’ils ne prennent pas en compte les giratoires qui seraient nécessaires. Le projet dans son ensemble devrait dépasser les 5,5 millions d’euros.

Contrairement à ce qu’il avait annoncé sur son courrier du 27 mars 2018, le maire n’organisera pas de réunion publique pour présenter son projet cette année.

Notre association a participé aux actions menées par le collectif SOS route littorale et CACO. À ce jour, la pétition contre le dévoiement a recueilli plus de 7000 signatures.

Les commissaires enquêteurs, toujours d’après le maire, devraient intervenir en janvier 2019. Nous ne manquerons pas de vous le rappeler  afin que vous puissiez faire part de vos commentaires écrits à titre personnel .L’association  déposera  également un dossier.

Le 2 janvier 2019, la commune nouvelle issue de la fusion des trois communes verra le jour.

Un nouveau maire provisoire  sera nommé par les 99 conseillers municipaux en poste actuellement. Il restera en place jusqu’à la prochaine élection municipale de 2020.

 Nous comptons  donc, sur le bon sens du nouveau maire et des conseillers issus de la fusion des trois communes pour que le projet de renaturation se concrétise mais sans la suppression de la route littorale dans son tracé actuel.

Nous disons OUI à la renaturation et NON au dévoiement de la route.

Pour des informations complémentaires vous pouvez contacter Mr Davesne, notre vice-président en charge de ce dossier au 06 80 82 68 50.

Bonne lecture et bonnes fêtes de fin d’Année

Jean PLISSON président de l’association la Pironnière en Liberté.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Joseph Mathe 30/05/2019 13:18

A qui appartiennent les terrains qui vont servir pour la future route et aménager en construction ,,,super pour eux.plus value?????

CACO 30/05/2019 21:54

Pour l'ensemble des terrains des 75 à 100 hectares, il reste des petits propriétaires connus et inconnus, le département et la ville de Château d'Olonne qui achètent pour protéger cette zone...et d'autres acheteurs et propriétaires...là il y a des espoirs d'opérations juteuses à condition de changer les règles d'urbanisme...et cela peut toujours se faire ! Là il y a danger.
Pour la route future qui ne se fera jamais : (il faut savoir raison garder !) elle emprunte le tracé d'une impasse baptisée parfois rue...Ce n'est donc sur ce point que pourront jouer les plus-values. Vous avez le tracé de cette future route qui ne doit pas se faire (bis repetita placent) sur l'article de ce jour sur www.olonnes.com
Cordialement CACO