Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

7 novembre 2018 3 07 /11 /novembre /2018 22:32
CLOCHES, SONNEZ POUR CE 11 NOVEMBRE À 11 HAURES

CLOCHES, SONNEZ POUR CE 11 NOVEMBRE À 11 HAURES

11 NOVEMBRE DÉMARCHE MÉMORIELLE

 

Communiqué de presse 11 novembre 2018

Paroisse Sables d'Olonne

 

Les cloches rythment la vie des paroisses mais également celle de la ville qui les entoure ! C'est bien souvent grâce à leurs sonneries que les Français apprirent la fin de la guerre la plus meurtrière qu'ait connue la France.

Aussi, le 11 novembre 2018, à 11 heures, afin de marquer le centenaire de la fin de la Grande Guerre, toutes les cloches de la paroisse Sainte Marie des Olonnes sonneront à toute volée durant 11 minutes, y compris dans les églises où aucune célébration ne sera vécue ce jour-là. Certaines d'entre-elles étaient déjà en place il y a cent ans, baptisées ou bénites, portant toutes un nom.

 

Monseigneur François Jacolin, évêque de Luçon, a en effet promu dans son diocèse une initiative nationale – de nombreuses villes, dont Paris, s'y associent -, lancée au conseil permanent des évêques de France par les campanistes du Groupement des Installateurs d'Horlogerie d'Édifices et d'Équipements Campanaires (GIHEC) : faire sonner toutes les cloches des églises de France comme elles l'avaient fait le 11 novembre 1918 !

 

Par cette démarche mémorielle, les paroissiens de l'agglomération des Sables d'Olonne, guidés par leurs prêtres, rendront ainsi un hommage particulier aux soldats français tombés au champ d'honneur entre 1914 et 1918. Près de 22 000 Vendéens donnèrent leur vie durant ce conflit majeur, qui marquait le début d'un siècle qui se révélera particulièrement meurtrier. C'est ainsi que rien qu'entre le 6 et le 12 septembre 1914, durant la bataille de la Marne, 589 Vendéens tombèrent au combat, essentiellement au sein des quatre régiments d'infanterie, les 93ème, 293ème, 137ème et 337ème R.I.. Au total, la Vendée perdit environ 5% de sa population (pour une moyenne nationale de 3,2), un très lourd tribut que certains historiens virent comme une façon d'achever l'unité nationale dans un département marqué à vie par les guerres révolutionnaires...

 

Nombre de ces soldats tombés au champ d'honneur étaient catholiques. Leurs noms figurent dans les églises sur des plaques commémoratives. Ils seront cités lors des offices religieux de ce dimanche 11 novembre, notamment pendant que les cloches sonneront, si les horaires des offices correspondent. D'autres lectures de textes, intercessions, action de grâce pour la paix, chants mais aussi temps de silence et de recueillement sont laissés à l'initiative des paroisses.

 

En effet, si  la paroisse de Sainte Marie des Olonnes était fondée à saluer le sacrifice des enfants de Vendée, et notamment des nombreux catholiques de l'agglomération, elle a inscrit cet anniversaire dans une démarche plus large de devoir de mémoire et de mobilisation pour la paix en Europe et ailleurs, en particulier où les Chrétiens sont martyrisés. Les « Poilus » ont connu la souffrance, aux côtés de leurs compagnons d'armes de toutes convictions politiques ou religieuses, ils ont lutté pour la liberté, soudés dans l'égalité devant la mort, ils ont vécu la fraternité. Comme leurs « Anciens », des hommes et des femmes risquent aujourd'hui leur vie pour nos concitoyens et pour renforcer ce bien précieux de la paix dans le monde. Si le temps a fait son œuvre de réconciliation avec les ennemis d'hier, la mémoire doit être cultivée : comme l'écrivait le pape saint Jean XXIII « la paix est l'objet du profond désir de l'humanité de tous les temps ». Son prédécesseur de l'époque, Benoît XV, avait vu dans l'armistice du 11 novembre 1918, l'œuvre de « Celui duquel tout dépend [...], touché de miséricorde par l'instante supplication des bons, accorde au genre humain la libération d'angoisses et de deuils si prolongés ».

 

Le 23 novembre 1918, Monseigneur Gustave-Lazare Garnier, évêque de Luçon, saluait également « l'homme d'Etat, [le] Vendéen, dont l'intelligent patriotisme a su coordonner toutes les forces de la Nation et les employer à la direction et à l'heureuse conclusion de la paix. » Il n'est pas besoin de le nommer, vous le connaissez tous !

 

Père Antoine Nouwavi, Paroisse Sainte Marie des Olonnes

antoine.nouwavi@catho85.org

Partager cet article
Repost0

commentaires

Adriana 08/11/2018 13:26

Mon nom est Adriana Camacho Perez. Il y a de cela 2 ans j'étais une femme malheureuse et malchanceuse. J'avais divorcé avec mon homme il y a longtemps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmis tous les conseillés que j'ai reçu,il y a une femme du nom Martinez qui m'a conseillée de contacter un marabout suivie de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacté beaucoup de marabout qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de mon homme et moi. Vous savez quoi?
Le Marabout m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que mon homme revienne. Et j'ai passé à quelque rituel.Et bizarrement dans les sept jours à suivre mon homme est revenu en me suppliant de remarier avec lui, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finir et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.
Voici son E-mail:maitre.razack@gmail.com ou marabout.razack@hotmail.com

NB:Je voudrais bien vous dire de faire attention sur le net, car j'ai rencontré beaucoup de marabout qui m'ont escroqué avant ma prise de contacte avec celui dont je te parle.

Revoici son E-mail:maitre.razack@gmail.com ou marabout.razack@hotmail.com.
Vous pourrez le contacter aussi sur son numero:00229/66/44/06/03

Bonne chance a vous.........