Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 17:30

DSC07125

 

LOGEMENT et RESERVES FONCIERES A CHÂTEAU D’OLONNE

LA MECANIQUE ET LA LOGIQUE ECONOMIQUE DE LA CONSTRUCTION ET DU LOGEMENT

Pour construire il faut des terrains dits « constructibles » vérité de La Palice, constructibles vis-à vis de la législatioin, constructibles sur le paln financier !

Au Pays des Olonnes depuis des décennies on sait que l’attraction du Pays va conduire à multiplier les constructions comme on sait aussi que les terrains constructibles et accessibles financièrement se feront rares,

Si la demande en terrains se fait forte le prix du m² flambe et les prix des logements s’envolent,

Donc impossibilité de construire des logements sociaux ou aidés et de proposer des logements accessibles aux jeunes.

Ce n’est pas une fatalité…

La parade pour les collectivités : se constituer des réserves foncières, les collectivités en ont les moyens financiers et juridiques au nom de l’intérêt général.

QUE S’EST-IL PASSÉ A CHÂTEAU D’OLONNE

Monsieur Jean-Yves BURNAUD qui détient les rênes de la Ville de Château d’Olonne depuis près de 25 ans a concédé la création de réserves foncières aux particuliers.

Ceux-ci par exemple détiennent les terrains de la zone d’activités Pierre Corneille, une grande part de la zone des Prés de la Clais, une grande part de la zone des Bourrelières, la zone sur laquelle s’édifient les Grands Terrages (Petit Paris)…

On voit ainsi que la zone d’activités Pierre Corneille aurait fait un beau site pour des infrastructures d’intérêt général, (on en a parlé pour le Centre Aquatique !),  pour des logements…sur cette zone il est créée une zone d’activités : les propriétaires des terrains détiennent aussi l'aménagement, la promotion, la construction. Ils ont bien saisi l’opportunité. Ce qui n'a rien d'anormal, le maire et son équipe restant passifs...la nature a horreur du vide !

Pour les Prés de la Clais : la construction est concédée à un des propriétaires qui est le même qui construit les Grands Terrages et qui gèle la construction sur les Bourrelières…c’est bien ce groupe qui régule le marché, ce n’est pas la collectivité qui, elle, a abdiqué.

C’est à la collectivité qu’il appartient de maîtriser l’urbanisation, de réguler le marché du logement et de pourvoir aux exigences légales et réglementaires par exemple en matière de logements sociaux ou de logements ou terrains pour les primo-accédants.

A Château d’Olonne, il est pour le moins étonnant qu’au cours d’un Conseil Municipal (juin 2013) le Maire et son Adjoint à l’urbanisme Madame BILLION nous disent pour justifier la lenteur des projets municipaux : le marché est étroit et on ne va pas mettre sur le marché 400 logements ! (Près de la Clais et Centre-Ville) alors que le groupe cité ci-dessus construit les GRANDS TERRAGES à marche forcée pour son compte et avec le soutien du maire  !

 Pour les « particuliers investisseurs » : c’est de la bonne gestion : il vaut mieux gérer, organiser la pénurie…voire la provoquer…pour éviter un risque de baisse du prix du logement et pendant ce temps les prix des terrains gelés, en attente d’une promotion, ne cessent d’augmenter.

Pour une collectivité locale comme la commune de Château d’Olonne : sa passivité c’est de la mauvaise gestion.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires