Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 17:34

 

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

Accident.jpg

La Ville de Château d’Olonne est située sur une zone où un risque sismique est classé de Type III.

...pas de panique mais...

Ceci entraîne diverses conséquences sur l’organisation des secours, l’information des habitants…qui s’ajoutent aux mesures qui devront  aussi être mises en place suite aux leçons tirées des catastrophes, des accidents survenus et des risques nouveaux ou potentiels aussi bien en Vendée qu’en d’autres points du territoire français.

Compte tenu des événements passés, la Commune de Château d’Olonne est tenue d’élaborer avant 2014 un Plan de Prévention des Risques d’Inondation PPRI (sigle dont il faudra se souvenir)…qui lui engendre aussi la création de procédures d’alerte de la population et la mise en place de dispositifs répertoriant les moyens de secours à mettre en œuvre pour chaque catégorie de risque, les procédures d’alerte…

Aussi la Ville de Château d’Olonne face à ces obligations a anticipé en commençant par l’établissement du Plan Communal de Sauvegarde qui a l’avantage de présenter un dispositif de mise en place de secours adapté à chaque risque et ainsi d’éviter une improvisation qui pourrait être fatale à une bonne gestion de ce qu’on espère toujours éviter mais qui peut toujours survenir : une catastrophe : incendie, séisme, tempête, risque industriel…Ce Plan vise en priorité à organiser l’affectation de personnel communal, les sites où les secours peuvent s’organiser, la coordination des services, moyens  et intervenants…

La Commune a donc sagement commencé par élaborer un Plan Communal de Sauvegarde et un Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM).

Il est prévu divers types de communication sur ce Plan dont la diffusion du Plan d’information des Risques Majeurs.

D’autres mesures suivront dont un dispositif d’Alerte Citoyen par SMS en faisant appel au volontariat.

Il s’agit donc d’un dispositif nécessaire et important et qui sera effectivement lourd à gérer car, bien sûr, évolutif pour sans cesse être adapté aux évolutions technologiques tant des risques que des moyens pour lutter contre les conséquences de ces mêmes risques.

Partager cet article

Repost0

commentaires