Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 21:29

 

 La crise n'épargne pas les espagnols : à Madrid, samedi dernier 13 avril, les retraités manifestaient contre les banques qui les dépouillaient ;  le Parti Socialiste et le Parti Populaire  (de droite) qui dirigèrent le pays depuis la chute de FRANCO sont traités avec égalité !

 

015.JPG 

 Dimanche, les espagnols représentant la gauche dure étaient 20.000 à manifester au Centre Ville de MADRID...contre les dépenses du ROI, les remèdes contre la crise...

 

 

 DSC00016

 

 A la différence de la FRANCE...tout cela se traitait de manière amiable y compris chez les anarchistes espagnols.

Le pessimisme à la française n'est pas de mise...l'Espagne travaille à sa façon et ne sacrifie pas à la tradition de faire la fête même si les temps sont durs

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain Rivier 20/04/2013 11:22


La crise est aussi l'absence de  profondes réformes de notre pays par des élus nationaux et locaux frileux, arcqueboutés sur leurs privilièges. Deux importants rapports (Balldur,
Attali) mettent en garde sur des structures dépassées. On refuse par un machaivélisme sordide de prendre en compte que nos structures sont inadpatées et obsolètes. Allemagne : 15 landers, Espagne
: 17 provinces. Pas de départeme,nts ou d'arrondissments (inutiles). Pus de 36 000 communes ! Une abbhération !  Voilà le mal français commençons par là et déjà on y verra plus clair. Quand
on voit l'absurdité du Pays des Olonnes on est horrifié par l'impéritie des élus locaux qui s'accrochent comme la "bernqiue au rocher" au mépris de l'intérêt général et des citoyens. L'exemple de
l' Alsace (ce qui a surpris chez ces français plutôt de bon sens) est éclairant sur les blocages et la frilosité de la société française.

CACO 24/04/2013 11:30



Frilosté qu'on subit et qui fait que dans les classements la FRANCE recule, recule...