Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 22:33
SITUATION DE LA MÉDIATHÈQUE : ENTRE UN MONUMENT HISTORIQUE ET LE COMMISSARIAT DE POLICE BÂTIMENT ADMINISTRATIF

SITUATION DE LA MÉDIATHÈQUE : ENTRE UN MONUMENT HISTORIQUE ET LE COMMISSARIAT DE POLICE BÂTIMENT ADMINISTRATIF

PLAN DE SITUATION : LA MÉDIATHÈQUE MITOYENNE DU MUSÉE

PLAN DE SITUATION : LA MÉDIATHÈQUE MITOYENNE DU MUSÉE

LA FUSION SUJET DE CONCORDE, LA MÉDIATHÈQUE SUJET DE DISCORDE

suite de

http://www.olonnes.com/2018/07/la-fusion-des-communes-adoptee-par-le-conseil-municipal-des-sables-d-olonne.html

 

LE PROJET MÉDIATHÈQUE PRÉSENTÉ EN CONSEIL MUNICIPAL

La médiathèque sera donc implantée à quelques mètres du Musée de l'Abbaye Sainte Croix (monument classé) près du commissariat de police (voir plan de situation ci-dessus ).

La présentation qui a été faite par un Cabinet extérieur aux élus et au nombreux public présent à ce Conseil Municipal a pu effacer une partie de la gêne ressentie quand il a été dit, précédemment, que le bâtiment envisagé sera de type modulaire "ALGECO" ! Une caricature, une erreur de communication ? Un projet amendé ?

Selon l'avant projet, il s'agira d'un bâtiment de 1627 m² utile sur 3 niveaux comprenant notamment :

au rez de chaussée : un atrium, un espace multi média, un espace cinéma (53 m²) et un espace polyvalent exposition et animation,

au 1er étage trois espaces : BD, jeunesse et adulte,

au 2 ième étage : une ludothèque , des bureaux et locaux de travail.

Le coût prévisionnel : 2 976 000 euros HT

La présentation correspond à la phase administrative de l'Avant Projet Définitif APD. Cette phase précède la consultation des entreprises avant le lancement des travaux.

 

UN DÉBAT ÂPRE

Que ce soit pour  l'opposition de droite par la voix de Loïc PERON , pour les nouveaux opposants transfuges de la majorité du maire GALLOT par les voix d'Armel PÉCHEUL et Catherine BROSSARD ..l'insertion de ce batiment dans le site du Musée n'est pas admissible. "Ne faisions pas n'importe quoi sur ce site."a dit Armel PÉCHEUL

On a un OUI à une médiathèque sur la commune des Sables d'Olonne et un NON d'élus (douze, si l'on se fit au résultat du vote final)  pour le site choisi et pour le style de construction.

De plus, l'avis donné par DRAC ( Direction Régionale des Affaires Culturelles) ne remet pas en cause le projet mais demande des compléments sur l'aspect extérieur du bâtiment, sur les études des aménagements extérieurs ...L'inconvénient de cet avis c'est qu'il a été donné sur la base de l'avant projet et que, par exemple, l'insertion du bâtiment dans le site n'est pas finalisé.

La réponse du Cabinet c'est que ce qui a été présenté aux élus a bien été discuté avec la DRAC.

La maire et son équipe ont reçu un renfort presque inattendu : celui de Didier Planson qui fut de 1990 à 1998 sous le règne de Louis GUEDON directeur du développement sportif et culturel de la Ville des Sables d'Olonne. Il fut missionné pour "impulser un souffle nouveau sur le site de l'Abbaye Sainte Croix avec comme cap : donner à terme au Musée tous les espaces." Il juge ce projet cohérent, s'intégrant dans le site, et économe . "Ce projet conforte l'unité culturelle du site " .

Il revenait au maire Didier GALLOT de défendre son enfant ou même ses enfants que sont l'agrandissement du Musée, donc la délocalisation de la bibliothèque et de la médiathèque et l'implantation de celle-ci rapide avec en prime son engagement tenu de ne pas faire sauter le blockhaus hôpital allemand comme l’envisageait son prédécesseur. De plus, les finances de la Ville ne permettent pas la construction d'un bâtiment qui aurait nécessité le recours à l'emprunt, option bannie par les gestionnaires de la commune.

Les deux élus socialistes "voteront des deux mains " pour le projet du maire.

Le vote est sans appel 21 voix POUR, 1 abstention et 12 voix CONTRE.

Il appartiendra désormais aux élus de la Ville Nouvelle de financer ce projet et de juger si leur ancien et dernier maire de la ville des Sables d'Olonne avant fusion avait eu raison de faire de ce projet une réalisation à marche forcée.

Avant ce 1er janvier 2019 tant espéré,  avec la création de la Ville Nouvelle unique des Sables d'Olonne, nous vivons des moments difficiles, pas très clairs où  vitesse et précipitation se confondent. On peut aussi oser espérer que la sagesse reviendra et que le 1er maire de la Ville Nouvelle aura les moyens de pouvoir bien gérer cette année 2019 dite de transition.

 

ON A VOTÉ ET REVOTÉ LORS DE CE CONSEIL MUNICIPAL

ON A VOTÉ ET REVOTÉ LORS DE CE CONSEIL MUNICIPAL

Partager cet article
Repost0

commentaires