Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

14 juin 2018 4 14 /06 /juin /2018 21:22
LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE EST REJETÉ PAR LA POPULATION

LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE EST REJETÉ PAR LA POPULATION

LE NON AU PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE EST PLÉBISCITÉ

Suite de

http://www.olonnes.com/2018/06/donner-la-parole-aux-citoyens-l-exercice-du-droit.html

Ce mercredi, sur le Remblai des Sables d'Olonne des adhérents de l'Association CACO (Citoyens pour un Avenir Commun au pays des Olonnes) recueillaient des signatures pour une pétition contre le projet du maire de Château d'Olonne de fermer, dévoyer la route littorale depuis le parking du célèbre Puits d'Enfer jusqu'à Saint Jean d'Orbestier (voir document ci-dessus).

 

AMBIANCE

De la curiosité, un accueil étonnement sympathique des nombreux  promeneurs qui sont de toutes origines : des locaux de l’agglomération du Pays des Olonnes, des vacanciers, des  jeunes, des retraités...un vrai panel qui ferait rougir les "manipulateurs" de sondage !

Un dialogue aisé, beaucoup, beaucoup de questions.

Plébiscité : la population qu'elle soit sédentaire, de passage, étrangère... aime "son" littoral qu'elle parcourt à pied, en vélo, en voiture...

 

UNE QUESTION ESSENTIELLE ET FORT SOUVENT POSÉE : POURQUOI CE PROJET ?

Pourquoi fermer la route littorale et détourner la circulation importante sur une route nouvelle qui va massacrer une zone boisée, déboucher au pied de l'Abbaye romane... pourquoi ?

 

UNE RÉPONSE DIFFICILE

Les arguments avancés par le maire sont vite balayés : érosion, problème de submersion de l'Anse de la Parée...les gens ne croient pas que cela justifie le projet . Ils cherchent plus loin la vraie réponse. 

 

CONFIANCE DANS L'AVENIR ET DANS LA RAISON

"Un préfet ne laissera jamais faire cela !" Combien de fois cela a-t-il été dit devant nos petites affichettes !

Pour ceux qui sont plus au fait de la vie locale...c'est aussi "pourquoi faire cela à quelques mois de la fusion...c'est à la nouvelle commune et à l'Agglomération de décider".

Puis la discussion glisse en étudiant la carte exposée...n'y aurait-il pas des projets de construction ? n'y a-t-il pas des intérêts particuliers ?...et le maire ?

Du bas de la rue TRAVOT, au milieu de la belle baie des Sables d'Olonne, les passants vous montrent la barre des immeubles du front de mer, le bétonnage de l'après-guerre. Ils ne veulent plus de cela ! ...On a beaucoup entendu parler de "loi littoral", Xynthia, et de la beauté du site, du littoral, de la tentation des maires, des dérogations accordées par certains ...

La population ne veut pas qu'on leur vole leur littoral.

Mais aucun passant n'a pu avoir une réponse claire à ce POURQUOI ? ...qui justifierait la réalisation du projet.

Ces passants ont signé la pétition, ont emporté des documents pour les faire signer à leurs proches...

Car la population rejette massivement le projet du maire de Château d'Olonne et cet après-midi a ainsi permis de lui apporter le complément d'informations demandé.

CETTE ACTION MENÉE PAR CACO AU NOM DU COLLECTIF SE TERMINE MAIS... 

Si le maire ce Château d'Olonne ne prend pas acte de ce rejet de son projet, d'autres actions suivront avant l'éventuelle "enquête publique" en fin 2018.

Le recueil de signatures de la pétition, bien sûr, se poursuit sous la houlette du collectif SOS ROUTE LITTORALE" sos.route.littorale@gmail.com

Nous retiendrons de cette action et particulièrement de ces contacts de cet après-midi du 13 juin :

- les mots et attitudes de soutien de la population à notre action,

- son rejet du projet,

- l'accueil de ces centaines de familles qui nous ont interrogés, entendus, encouragés, remerciés et ont souhaité que notre action porte ses fruits.

 

MONSIEUR LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE : REPORTEZ LE PROJET !

On ne peut donc que redemander à Joël MERCIER, maire de Château d'Olonne et à son équipe de sortir par le haut de la crise locale qui surgit à partir de ce projet. Que tout acte décisionnel, tout engagement soient reportés après le 1er janvier 2019.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires