Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 16:58

CHOISIR LES YEUX BANDES L'IMPLANTATION D'UN COMPLEXE AQUATIQUE (investissement d'environ 8 millions d'euros non compris les extensions à venir promises !)

 

Arriver à mettre la charrue avant les boeufs et réussir à marcher sur la tête : ainsi va la Communauté de Communes des Olonnes

 

 

Nombre d'entre vous, suite à nos précédents articles, attendent avec impatience le résultat du Conseil Communautaire de ce lundi 30 mai au soir.

 

Nous avons demandé aux élus  solennellement de renoncer à statuer sur le lieu d'implantation de ce complexe tant que les grands axes de cet investissement ne seraient pas définis. Nous avons demandé de nous préciser ces grands axes : aucune réponse. Comment peut-on alors décider du choix d'un site pour un investissemnt quand on ne connaît pas la teneur du projet ?

 

Et bien, les élus représentant les trois communes sont capables de décider du choix de ce site et c'est ce qu'ils ont fait hier soir en votant pour le site des PLESSES au Château d'Olonne. Un plus pour cette commune mais un plus obtenu comment ?

 

Le débat était soit politique soit truqué soit les deux. L'intérêt général n'entrait pas en considération.   Les élus choisisisaient de faire un cadeau au Maire de Château d'Olonne sans savoir ce que contenait ce cadeau !..il est peut-être empoisonné.

 

Nous ne pouvons pas croire que, par exemple, des élus sablais qui ont un QI bien dans les normes aient accepté de faire un choix alors qu'ils ne connaissaient rien du projet ! En veulent-ils au maire d'Olonne sur Mer qui préférait le site de la Vannerie ? Assistait-on seulement à une guerre de clochers alors qu'on devait débattre d'un projet d'intérêt général ?

 

Ce qu'il y a de sûr c'est que si on analyse les dernières constructions de "parcs ou complexes aquatiques" ils sont installés sur des terrains qui font au moins 5 hectares et la Ville de Château d'Olonne a présenté un terrain de 2,2 hectares et que c'est ce terrain qui a été choisi. Incroyable !

 

Y aurait-t-il du non-dit dans cette décision ?

 

Est-ce que, comme le suggérait le Maire de Château d'Olonne, si l'acheteur de son ancienne clinique veut implanter un hôtel c'est peut-être un plus pour un acheteur d'avoir un complexe aquatique à sa porte? Quelle est cette manoeuvre de bas étage ?

 

En fait, si on limite l'emprise à 2,2 hectares c'est peut-être aussi que le projet reste baptisé "complexe aquatique" mais qu'il s'agit en fait que d'une piscine scolaire amélioré et là on trompe les citoyens et même les élus naîfs qui sont unanimes à dire qu'on n'a pas besoin d'une nouvelle piscine des CHIRONS rénovée mais d'un vrai complexe aquatique ? Nos maires porteurs du projet ont-ils menti à leurs collègues élus?

 

Hier soir, triste soirée pour nous, les élus de la Communauté de Communes des Olonnes se sont définitivement déshonorés et le Président de la CCO ne sort pas grandi de ce pseudo débat : les fins de règne sont parfois difficiles ! On va continuer avec des projets "petits bras" et le Pays des Olonnes continuera à s'enfoncer dans la crise. On a un palais des congrés des Atlantes sous-dimensionné et moribond, une hôtellerie insuffisante...et maintenant on va proposer une pataugeoire inutile aux habitants du Canton et à nos visiteurs.

 

Rappelons que l'argument des collectivités qui construisent des centres aquatiques est que c'est "un vecteur du développement économique et touristique" : c'est vrai que nous oublions, dans notre tour d'ivoire, que le Pays des Olonnes n'a pas besoin de développemnt économique et touristique, qu'il peut vivre en autarcie d'une pêche qui se meurt, d'un tourisme sans hôtel, d'un secteur bâtiment en difficulté, d'un nautisme qui s'expatrie...bientôt pour la tranquillité de tous en entrant au Pays des Olonnes on pourra mettre un panneau : ici, repos garanti : vous ne serez pas géné : plus de bruits d'entreprises, plus d'emplois productifs, plus de jeunes, plus de boîte de nuit, plus de cinémas...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain RIVIER 01/06/2011 09:32



Il me semble que l'Histoire finit par donner raison à ceux qui dénoncent depuis tant d'années cette épouvantable gestion des trois communes imbriquées les unes dans les autres, de cette CCO
bancale et à bout de souffle, ces maires obtus sans vision d'avenir et leurs relais de la même facture. Il m'apparaît que jamais l'occasion nous sera donné d'en finir - et pourquoi pas avant
l'échéance -, car Les Jardins de Villeneuve, nos actions au quotidien, l'estraordinaire montée au créneau permanente de Demain Les sables et la volonté affichée de Yannick Moreau d'aller de
l'avant devrait inciter (si ce sont des démocrates) de remettre leur mandant en jeu. Ils sont en permanence désavoué et je suis convaincu aujourd'hui que les deux "caciques résistants" ont
concentré un tel rejet qu'il nous appartient de fédérer.    



demain les sables, en avant pour 2014 01/06/2011 06:57



Come d'habitude, une gestion à la petite semaine, sans aucune autre ambition que des petits intérêts personnels ! Venez en  parler lors du meeting des élus DEMAIN LES SABLES consacré à
l'urbanisme, au développement économique, à la circulation et au stationnement, mercredi 22 juin au Cinéma LE GRAND PALACE à 21h. ouverture des portes à 20h45.



CACO 01/06/2011 22:48



Bien sûr nous nous ferons un plaisir de participer à cette réunion et de tenter de mobiliser des citoyens du Pays des Olonnes pour partiicper à cette réunion.


Nous pensons que nous sommes au fond du trou et que l'édifice fragile s'écroule : la CCO a pris hier soir un coup mortel on peut estimer que le vote irrationnel des Sablais pour un projet qui
n'existe pas face à leur  Président de la CCO KO debout annonce une fin de règne et une déliquescence des structures qui ne fera que s'accentuer en cette fin de mandat attisée par les
ambitions personnelles sans limite d'élus en quête d'honneur mais incapables d'avoir un projet et une ambition pour notre Pays des Olonnes. 



Alain RIVIER 31/05/2011 19:13



C'est ahurissant de voir que le destin d'une collectivité locale est dans les mains de gens frappés d'une telle impéritie. Je constate (comme des spécialistes l'ont déjà écrit) que
désormais se faire élire à tout prix ne suffit plus pour avoir une vision claire de ce qui doit être fait ou pas. Malheureusment nos concitoyens (pour la plupart s'en moquent) et du moment que
les maires leur sert la "paluche" ou chante "Plus loin la mer est belle", tout va bien. Pas brillant tout cela.....



CACO 01/06/2011 22:53



Le Pays des Olonnes est malade de ses élus et ils viennet de démontrer leur incapacité de monter de vrais projets et leur capacité à niveler tout par le bas. Bravo ils nous donnent ainsi une
preuve de leur incompétence que les citoyens pourront apprécier si on arrive à faire passer le message.


Il faut que les gens qui croient en l'avenir de leur Pays se mobilisent et donnent de leur personne pour préparer


 


2014 : l'année du changement au Pays des olonnes