Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 09:42

 

 

Poursuivons la publication d'extraits de ce rapport du Conseil Economique Social et Environnemental CESE

voir :

  L'ETAT DE LA FRANCE : un rapport du Conseil Économique Social et Environnemental

 

 

On peut parfois mettre nos propos en cause et dire que nous ne voyons qu'à travers le microcosme de notre Pays des Olonnes ; pourtant

 

-           d’une part, notre effort tend à la modération, à une certaine liberté objective,

 

-           et d’autre part, à l’incitation à une réflexion sur des thèmes généraux nationaux voir planétaires comme celui de l’environnement, de la Justice, des droits de l’Homme.. c'est bien là le rôle d'une Association Citoyenne comme la nôtre.

 

Nous nous élevons régulièrement contre le cumul des mandats dans le temps et en nombre. Le CESE propose de limiter ce cumul nuisible tant à la collectivité qu’à l’élu lui-même dont l’objectif devient trop souvent celui de sa réélection au détriment du service de l’intérêt général.

 

 Les dernières informations sur l’enrichissement de certains élus mettent en exergue cette situation dangereuse et jettent le trouble dans l’opinion sur le terme ELU au service de la Nation !

 

 « Cette limite des mandats dans le temps devrait s’articuler avec l’adoption d’un véritable « statut de l’élu »

 

...ce n'est pas nous qui l'écrivons mais le Conseil Économique Social et Environnemental CESE.

 

Voyons son "avis"

 

"Redonner confiance en l’action publique

En permettant l’accès à la vie politique au plus grand nombre

Des efforts collectifs sont indispensables pour accélérer la mise en responsabilité des jeunes générations et contribuer à une plus grande diversité (professionnelle, culturelle, parité) de nos représentants politiques. Alors que le monde va vite et se transforme, notre représentation politique ne peut plus demeurer figée dans le temps.

                                  

À cette fin, le CESE préconise de limiter les mandats dans le temps notamment pour ceux parlementaires, à l’image de ce qui a été fait pour le Président de la République ainsi que pour notre propre assemblée pour laquelle les mandats ont été limités à deux consécutifs ; on pourrait envisager une limite de trois pour les élus locaux.

   

En outre, le CESE souhaite qu’un débat s’engage dans la société civile afin de régler la question du cumul des mandats.

      

Le CESE suggère de synchroniser la tenue des diverses élections nationales, locales et européennes afin d’éviter un état permanent de périodes électorales qui favorise l’immobilisme.

   

Le CESE recommande une réelle mise en œuvre de la parité et insiste sur la nécessité d’une plus grande transparence de l’action politique."

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

C'est effectivement une horreur démocratique que l'on ait laissé s'installer dans notre pays de telles possibilités de confiscation du pouvoir au profit d'un seul homme et de ses "obligés".
Certains (mais je ne peux donner de noms) ont même renié leurs idéaux pour avoir une place dans un conseil municipal. Mais les français semblent aimé cela. En fait, nous avons conservé nos
reflexes monarchistes permettant ainsi la transformation d ela République en "Monarchie Républicaine". 
Répondre
A

Notre pays soufre de mal implacable du cumul des mandats et de leur non limitation. Si bien que nous sommes gouvernés par des caciques qui s'accrochent des décénies entières ! Cette absence de
renouvellement est une épine noire dans la pratique de notre démocratie. On en a la preuve par la difficulté de certains candidats aux présidentielles de ne pas trouver leurs 500 signatures. Que
l'ion partage ou non les opinions politiques ds ces candidtas, ils doivent pouvoir se présenter et s'xprimer. L'exemple le plus significative dans notre région est celui de Louuis Guédon et de
Jean Marc Ayrault : indéboulonables et ne cessent de se réprésenter entrainant avec eux un caravansérail d'obligés, de bénis oui oui, et de serviteurs zélés.... Même constat à Chateau d'Olonne !
Le Conseil municipal est atone et aux ordres. Il faut interdire le cumul des mndats  y compris dans les présidences de SIVOM ou de Communuaté de Communes, erc. Un seul mandat éléctif (direct
ou indirect) et au surplus limiter à deux mandats de maire et de député : 12  ans et 10 ans déjà pas mal, parfois trop ! Seules de telles dispositions donneront de l'air et régenrera notre
démocratie. A 76 ans être encore aux commandes d'une ville moyenne est étouffant pour la vitatlité démocratique.        
Répondre


Qui dit cumul des mandats dit clientélisme et immobilisme (surtout dans le temps)


."moi je suis maire, député depuis 25 ans !": entendre cela est le réssultat d'une aberration que l'on aurait jamais du voir s'installer en démocratie...la monarchie c'est fini !la dicttaure
à vie ausssi