Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 11:28

 

 

03437.jpg

 

 

Jean-Pierre CHAPALAIN, candidat aux prochaines élections municipales du Château d’Olonne en 2014.

Voilà dans son intégralité ci-dessous la déclaration de candidature remise à la presse ...les occasions ne manqueront pas de revenir sur ce sujet : les castelolonnais attendent du sang neuf dans leur municipalité, nombreux sont ceux qui ont mal digéré de n'avoir pas été consultés lors du referendum sur la fusion en 2009, nombreux sont ceux qui espèrent une autre gestion plus participative, plus démocratique...

 

"Depuis plus de trente ans, mon implication dans le monde associatif humanitaire et sportif, ainsi que mon expérience professionnelle m’ont inspiré le désir de m’impliquer dans l’avenir de notre cité. C’est pourquoi j’ai décidé de m’engager dans l’action politique et de me présenter aux élections municipales au Château d’Olonne en 2014.

Nous sommes tous  responsables de la construction de l’avenir de nos enfants. La cession de mon cabinet d’assurances en Octobre 2011* initiée en Mars 2011, me permet d’être désormais beaucoup plus  disponible pour étudier les dossiers et réfléchir à la construction d’un projet novateur au service de l’intérêt général.

Pour ne plus se laisser porter par le cours des choses, je veux devenir l’un des acteurs du changement, à l’écoute de tous nos concitoyens. Qu’attendent-ils justement aujourd’hui ?

-          Un logement, un emploi, une cité attrayante avec  des perspectives d’avenir.

Le logement :

Combien de jeunes ménages peuvent construire ou acheter au Château d’Olonne ? Trop peu. Nous disposons dans notre commune d’assez de foncier  pour réaliser une politique de promotion du logement.

Nous avons l’ambition et nous prenons l’engagement, dès 2015 de mettre à la disposition de nos concitoyens, et en particulier les jeunes ménages, 50 à 60 parcelles par an, à des prix raisonnables, leur permettant ainsi de rester vivre sur leur commune, à proximité de leur lieu de travail et de leur famille. 

L’emploi et l’économie :  

Au-delà de la dimension sociale, c’est une dimension économique  que nous souhaitons promouvoir. Elle permettra de  développer les PME de tous secteurs. Construire des logements, mais aussi créer  localement  un marché pour le développement durable, secteur porteur et source de croissance.

Nous devrons associer plus fortement les acteurs sociaux et économiques de notre commune, à la gestion des dossiers économiques et sociaux. Chaque année, le Maire et son conseil municipal, iront à la rencontre de ces acteurs, pour développer le dialogue et moderniser la concertation.

Nous planifierons une stratégie cohérente, lisible et mieux adaptée aux préoccupations des acteurs économiques, en incitant notamment les entreprises à investir sur notre territoire.

Nous mènerons  une politique volontariste dans le domaine économique.  Il est urgent que la ZAC de la Vannerie se réalise. Nous prenons l’engagement d’ouvrir cette zone aux entreprises à partir de 2014.

Notre commune dispose de tous les atouts pour réussir.

 Ce qui nous pénalise  c’est l’absence totale  de projets. Une nouvelle vision de l’avenir  s’impose.

  Le conseil municipal

J’assiste depuis près de deux ans à toutes les réunions du Conseil Municipal et Communautaire. Quelles sont mes impressions ?

Alors que ces séances sont publiques, je déplore l’absence de public, d’autre part j’aurais aimé que les élus de la majorité soient plus à l’écoute de ceux de l’opposition  qui à mon humble avis font souvent preuve  de réflexions  ou de propositions intéressantes.

Bien que les commissions soient composées d’élus de la majorité et de l’opposition, je constate que le conseil municipal devient une chambre d’enregistrement des décisions prises par les  commissions,  dans l’absence quasi-totale de débat et dans le silence absolu des conseillers de la majorité.

Bien sûr l’ordre du jour est exclusivement fixé par Monsieur le maire, mais je m’étonne que les questions posées par l’opposition soient reléguées comme portion congrue en toute fin de séance.

Il faut impérativement  restaurer le dialogue et le débat démocratique dans l’équité et le respect de l’ensemble de l’électorat, majorité et opposition confondues.

Je crois beaucoup dans les vertus du dialogue et de la vraie concertation.

Parmi les axes forts de notre mandat, nous mettrons  en place une démocratie participative dans notre commune, avec au centre du dispositif la nomination de conseils de quartier, véritable force de propositions,  choisis parmi toutes les catégories de la population.

L’objectif de cette  démarche  participative est de faire en sorte que la population de notre commune s’implique dans les projets que nous mettrons en œuvre. Nous devons favoriser la confiance et la conscience civique.  

Nous serons à  l’écoute de la population, en ayant une attitude d’ouverture dans les possibilités d’évolution des  projets proposés.

La fusion des trois communes.

Seul un débat avec l’ensemble de nos concitoyens permettra de rouvrir ce dossier. Je regrette sincèrement qu’en 2009 les Castelolonnais n’aient pas été consultés. Pour répondre aux besoins de proximité des citoyens, les services des mairies en matière d’administration et services publics se doivent d’être maintenus voir renforcés.

L’urgence, c’est de changer notre  mode de gouvernance, couteux et inefficace.

Il faut prendre conscience que la crise est devant nous, et que l’état réduira inévitablement les subventions versées aux communes. Nous devons dès à présent anticiper cette situation et prendre les décisions nécessaires pour y faire face. Le contribuable est-il prêt à financer cette absence de recettes par l’augmentation des impôts, ou à défaut réduire notre système de protection sociale à l’égard des plus démunis pour  rééquilibrer le budget. Je m’y oppose formellement. Il n’est pas question de faire payer aux contribuables les erreurs de nos politiques.

A titre d’exemple, les élus de la majorité municipale, comme si de rien n’était,  ont décidé d’investir plus de 4 000 000 € dans la construction d’une nouvelle mairie. Il me semble que dans le contexte économique actuel il y a bien d’autres priorités beaucoup plus importantes pour nos jeunes et nos ainés. Répondons d’abord à l’attente de nos concitoyens.

La gestion

Il est vital de renforcer les compétences exercées par la communauté de communes dans les domaines économique, tourisme, urbanisme, transports et logement, par la mutualisation des services et des moyens entre les collectivités. Cela permettra ainsi à l’action publique de retrouver toute son efficacité et de réaliser des économies substantielles.

Dans ce monde en mutation, nous devons impérativement nous adapter et faire preuve de réalisme, de volonté et de courage. Cessons la politique individualiste ou chacun agit pour sa propre commune, au détriment de l’intérêt général.

Les grands équipements culturels, et sportifs (Médiathèque, salle de sports, piscine…)  doivent évidemment être des équipements communautaires, voire cantonaux.

Ce que je propose  

Depuis près de deux ans, nous travaillons avec mon équipe qui ne cesse de s’étoffer au fil des semaines, sur des thèmes majeurs, comme le logement, la jeunesse, la formation supérieure, le chômage  qui est le pire fléau social avec la précarité qu’il engendre, et le renforcement de la vie associative. Evidemment nous ne pouvions pas ignorer les problèmes rencontrés par les personnes âgées qui souffrent de solitude et d’isolement ; nous devons permettre à nos ainés de couler des jours heureux et paisibles. «  Rajouter de la vie aux années, et non pas des années à la vie ».

 Ce travail d’équipe où chacun peut s’exprimer est tout à fait passionnant et précède l’élaboration de notre programme que nous serons amenés à présenter aux électeurs dans les prochains mois.

Nous appelons les électeurs et électrices à choisir en 2014, une équipe nouvelle constituée d’hommes et de femmes dynamiques, novateurs et porteurs  d’un réel projet, à la hauteur des enjeux et des défis actuels .

Nous devons préparer l’avenir de notre commune et proposer des perspectives nouvelles à nos concitoyens.

Nous appelons toutes celles et ceux qui partagent nos idées et nos convictions à se rassembler et à se mobiliser autour de notre programme avec leurs critiques et leurs propositions.

Pour la gouvernance de notre cité soyons audacieux, ouverts aux personnes de bonne volonté, prêtes à s’investir pour l’intérêt général, unis dans le respect de nos diversités. Nous avons besoin de tous les talents, de toutes les énergies. Nous disposons d’atouts considérables, sachons les employer aux services de tous nos concitoyens.

Ensemble, nous devons résolument tourner notre commune vers l’avenir.

 

·         Après avoir fondé son cabinet en 1981, Jean-Pierre CHAPALAIN exerce désormais la fonction de consultant en gestion des risques d’assurance auprès des PME.  

 

     

Partager cet article

Repost0

commentaires

CARDINALES 06/01/2014 14:26


Bonjour,


Votre déclaration est somme toute classique car préliminaire , mais toutefois intéressante . Les élections municipales sont par définition locales , mais une municipalité est forcément en lien
avec "le monde extérieur" , donc avec les dimensions politiques régionales , nationales , européennes... , c'est pourquoi je suis intéressé de connaitre ce que vous pensez d'un parti comme "NOUS
CITOYENS" emmené par Denis PAYRE . Merci d'avance pour votre réponse .

CACO 11/01/2014 14:53



La nature a horreur du vide. Aujourd’hui on assiste  à une désaffection du peuple pour ses élus même pour leurs élus locaux  Il y a des idées de Denis Payre qui nous
séduisent : la troisième voie, déception ressentie pour les élus de droite et de gauche contre les carriéristes « Les politiques de carrière ne prennent jamais le moindre risque
pour traiter des vrais sujets car ils sont obsédés par leur réélection »


Pour nous association citoyenne locale nous participons à ce mouvement de
tentative de renouveau de la démocratie locale.


Face à ce fossé qui, s’est creusé entre élus et citoyens, face à la montée
de l’abstentionnisme va-t-on laisser le pouvoir à des aventuriers, à des affairistes, à des extrémistes ?


Il faut rendre le pouvoir au peuple mais cela sans angélisme. Il faut faire
naître une nouvelle génération d’élus pour leur confier une délégation de pouvoir pour gérer la cité.


Il y a donc des idées de Denis Payre qui peuvent nous séduire. Une
situation actuelle qui ne nous satisfait plus. Cela c’est l’aspect négatif des choses. L’aspect positif sera de faire naître une nouvelle génération d’élus qui obtiendront la confiance des
citoyens et auront à cœur de maintenir le lien de cette confiance du départ jusqu’aux fin de mandats. Des élus à qui le pouvoir de gérer la cité sera donné et qui auront à cœur de ne jamais
abuser de ce pouvoir, de ne pas devenir des carriéristes de la politique locale ou nationale. Réconcilier citoyenneté et politique.



Si « Nous citoyens » prend ce cap et le maintient,  il pourra obtenir notre adhésion, notre soutien local mais observons d’abord…il y a tant
à faire pour notre agglomération de 50 .000 habitants



Vannier 17/09/2012 13:47


Les éléctions vont être intéressante au Chateau d'Olonne. Fin de 2 règnes aux Olonnes ?

CACO 24/09/2012 15:18



Il faut souhaiter un renouveau au Pays des Olonnes et le" rapprochement "au minimum des 6 communes du canton



Alain RIVIER 14/09/2012 10:21


Plutôt une bonne nouvelle. Intéressante s'il met sur sa liste des anciens de Cap Vrai. Je rêve pur mes anciens concitoyens qu'en 2014 le cauchemar de cette gestion calamituese et la médiocrité
des projets de cette triste équipe municpale aux ordres prennent fin.    

Paranque 24/03/2014 22:15

Facile de critiquer quand on est derrière son écran !!!! Comment expliquez-vous que la dette par habitant figure parmi l'une des moins élevées des pays de la Loire et surtout la moins élevées au pays des olonnes....

CACO 24/09/2012 15:20



Nus pensons que ce candidat s'entourera de ceux qui ont appris durant ce mandat et qui gardent espoir et dynanisme