Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 21:23

 

LA FACTURE D'EAU EST-ELLE IMBUVABLE ? OUI, MAIS SON PRIX DOIT BAISSER. IL APPARTIENT AUX ELUS D'UTILISER TOUS LES LEVIERS QUI PERMETTENT D'ABAISSER LE PRIX DU METRE CUBE D'EAU.

Nombreux êtes-vous à avoir reçu votre facture semestrielle d’eau et vous avez constaté avec résignation que cette ponction sur votre revenu n’est pas indolore.

Eau fact 20120001

 

Que payez-vous, à qui, pour quoi ?

Vous payez au moins quatre  choses :

-          L’eauque vous consommez depuis sa source jusqu’à sa livraison à  votre robinet : cela comprend les coûts de traitement qui font que votre eau doit être consommable, une part de l’amortissement des installations et réseaux…

-          L’assainissement ou traitement des eaux usées et là il y a non seulement l’eau que vos installations rejettent mais aussi une part des eaux pluviales qui soit ont malencontreusement utilisé le circuit des eaux usées soit ont été volontairement mélangées aux eaux usées. Ce traitement des eaux comprend aussi l’entretien des réseaux concernés.

-          Les coûts de fonctionnement d’organismes qui se penchent avec attention sur tout ce qui touche l’eau. Citons en premier les’Agences de l’Eau,

-          La TVA

Qui bénéficie de votre payement ?

       -          Les collectivités territoriales : votre commune, la communauté de communes . (Pourquoi les deux au Pays des Olonnes ?  parce que les communs n’ont pas réussi à s’entendre pour UNIFIER la compétence et la transférer à la communaiuté de Communes ! malgré le fait que ce soit une obligation de leur part !...on verra en 2013 s’il y a progrès sur cette UNIFICATION ! et sur le prix du m3)

-          Le syndicat départemental comme VENDEE EAU qui gère la ressource pour ce département,

-          Les Agence de l’eau,

-          Le délégataire (SAUR,  VEOLIA, AGUR, LAGUN, NANTAISE DES EAUX, SPI, LYONNAISE DES EAUX, SATEG…) : la gestion directe par les collectivités est l’exceotion, la délégation à une de ces sociétés est majoritaire en France,

 

-      L'ETAT qui "récupre" la TVA...sur un produit qui ne coûte rien au départ. TVA qui vient de passer de 5 à 7%.

          

Peut-on payer moins cher ?

OUI ; il ne manque pas de leviers pour faire baisser ce cher prix du m3 d'eau ;  citons :par exemple :

     1) Renégociation des contrats de délégation de service public :

Nous avons cité de nombreux exemples où la renégociation des contrats de délégation de Service public a entraîné des baisses du prix de 10 à 40 % du prix du m3.

 Cliquez sur ce lien : http://www.olonnes.com/article-eau-son-prix-est-il-juste-au-pays-des-olonnes-et-pourquoi-le-prix-du-m3-baisse-t-il-dans-de-nomb-105140303.html

2) Amélioration de la gestion des services des collectivités territoriales et des structures  Agences de l’Eau, Syndicats départementaux ou intercommunaux...

3) Diminuer sa consommation : l’eau est une denrée qui se raréfie…économisons-la. On voit que les campagnes d’information sur ce thème aboutissent à des baisses effectives de consommation…incitons à économiser, éduquons.

L’eau chère est une fatalité surtout avec le coût du traitement des eaux usées mais il existe donc des leviers pour que cessent des hausses parfois abusives et  puisons dans les sources d’économies possibles  de cette matière vitale : l’EAU POTABLE. Nos élus qui fixent le prix de votre eau consommée doivent prendre conscience qu'ils doivent favoriser les économies d'eau et peuvent faire baisser la facture.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain RIVIER 14/07/2012 09:43


Excactement cela ! De même que les commissions consultatives ne servent à rien. Qui de plus quand on leur demande des comptes ous des explications, ils joueznt les outragés et sont à la limite de
l'agressivité. Comndané plusieurs fois par la Tribunal ademinstratif de nates, Vendée Eau s'en moque et continue de faire payer le prix fort au plus dmodestes d'entre nous et font la part aux
pollueurs notamment les prodcuteurs de maïs et les élévages intyensifs qui polluent les nappes phréatiques. Sans citer de noms, on voit encore et encore et toujours, qu'une poignée d'élus avec
quelques obligés et inféodés au système se sont accaparés et se sont appropriés avec leurs propres règles souvent au détriment du droit la République du haut en bas. Quand les français et
notamment les jeunes feront preuve d'un peu plus de citoyenneté alors là les choses changeront. le renouvellment en Vendée de certains élus est peut-être un signe encourageant ? 

Alain RIVIER 11/07/2012 10:09


Eternel débat ! Sauf les communes ou les collectivités de communes courageuses qui sont passées en régie directe en se s sortant de ce vértitable piège de la "délégation de service pubic au
privé". Longtemeps pompes à fric des partis politiques (en Afrique des valises de fric), je reste convaincu que la gestion de l'eau au privé reste opaque avec des lignes de crédit, de débit et
des provisons exceptionnelles pour charges sur les comptes d'exploitatiuon pour lesquels les associations de défense des usagers ont bien du mal à savoir à quoi elles servent ? La Cour régional
des compytes a déjà signalée des anomalies d egestion. Seuls problèmes est effectivement le désintérêt de sélus sur ce vrai problème d'équité entre eusagers. A titre indicatif dans les années
2000, notre "débarqué" et ex-député du 17 juin, ne savait pas qui représentait à Vendée Eau Le Pays des Olonnes? C'est Jean Yves Grolleau qui lui a rafriachi (ou appris) que c'étatit le maire de
Vairé. Amen ! 

CACO 13/07/2012 22:25


Vendée EAU, syndicat départemental, à qui a été confiée cette tâche de la gestion de la ressource a brillé par son manque d'efficacité des années durant. Maintenant on voit le résultat. Le problème
de ces structures est qu'elles sont abandonnées aux mains d'un poignée d'élus qui cumulent ce mandat avec d'autres tout en gérant des millions d'euros : des structures donc importantes sans patron
et sans responsables réels