Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 11:33

        Malgré ces derniers jours de pluies et de tempête nous restons dans la zone de cote d'alerte avec le danger non plus de restrictions comme les années passées mais une année, avec d'une part, des restrictions, et d'autre part, avec le risque de coupures d'eau.

PLUVIOMETRIE au plus bas

Pour l'instant, malgré une pluviométrie qui est au niveau de l'année de la sécheresse 1975/1976 (voir document infra) nous devons espérer que le civisme permettra de faire des économies suffisantes pour préserver la réserve qui est à peu prés satisfaisante eu niveau des barrages en VENDEE et que la pluie, même si cela peut en mécontenter certains continuera à tomber suffisamment pour recharger barrages et nappes.

 

Nous rappelons que le responsable de l'alimentation en eau potable est le Syndicat départemental VENDEE EAU auquel adhérent presque toutes les communes de la VENDEE.

De plus, rappelons aussi, comme le fait le Préfet de Région, que la création de nouveaux lotissements nécessaire face à la pénurie de logements ne sera autorisée que dans la mesure où ces lotissements seront assurés d'une alimentation en eau potable toute l'année...Verra-t-on un jour des constructions programmées interdites au motif que les autorités estiment que la production et la distribution d'eau potable n'est plus garantie ? Un maire doit garantir à ses concitoyens l'approvisionneemnt en eau potable (obligation de résultat imposée au maire).

eau 2012 04 270001barrages-2012-040001.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain RIVIER 28/04/2012 10:22


Je partage en partie cette annalyse. Mais, il serait bon de rappeler que nous pesistons ausii à cultiver des céréales comme le maïs qui ont épuisés les nappe phréatiques et plus bas encore les
aquifères. Cette culture est non seulement consommatrice d'eau à outrance, mais demande aussi l'usage de pesticides de façon ahurissante.  

CACO 29/04/2012 18:41



Bien sur mais les lobbys font peut-être la pluie et le beau temps. On le voit dans la définition des zones humides où des zones sont omise et idem dansl'élaboration des SAGES ...les élus
locaux ne vont pas contre une partie de leur électorat