Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 22:57

 

 

 

euro

 

 

RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES : première estimation du coût du sauvetage pour la France 6.6 milliards d’euro...autant pour l'Etat Belge.

 Les Chambres Régionales  des Comptes n'ont eu de cesse de mettre en garde les collectivités locales et autres organismes publics.

DEXIA : banque spécialisée dans le domaine du financement des collectivités locales !

La banque DEXIA est née de l'alliance en  1996 entre le Crédit communal de Belgique et le Crédit Local de France issu de la privatisation de la CAECL (Caisse d'aide à l'équipement des collectivités locales), un établissement public administratif, dont la vocation première était de répondre aux besoins des collectivités locales.

 

Les élus locaux, par son intermédiaire, ont collectionné des emprunts à risques avec DEXIA

 6.6 Milliards d’euro: le coût pour l’État français pour étouffer le scandale, éviter des vagues financières et sauver l’institution aux frais des épargnants français, des contribuables…

 

Extrait du rapport de la cour des comptes

« D - Les coûts cumulés 2008-2012

Le montant cumulé des coûts liés à Dexia entre 2008 et 2012 comprend tout d’abord un coût certain, calculé comme la somme des coûts issus de la perte de valeur sur les participations de la SPPE, de la section générale de la Caisse des dépôts et consignations et du Fonds d’épargne205, minorée des recettes issues des garanties octroyées jusqu’à fin 2012. Ce premier montant est de 4,033 Md€. En second lieu, pour l’année 2012, s’y ajoute le coût budgétaire supporté par l’État qui a recapitalisé Dexia résiduel à hauteur de 2,585 Md€. »

Autre précision : pour l’État belge l’addition est à peu près la même.

Mais qui est donc responsable, qui a été sanctionné ????

 

Ce qui est encore inquiétant : "les risques persistent "ajoute la Cour des Comptes !

 

D'ailleurs qu'est-ce auprès des 115 milliards de francs de pertes du Crédit Lyonnais (1993) dirigé par un brillant polytechnicien, politicien "économiste" qui a présidé aux destinées funestes du Crédit Lyonnais  de 1993 à 2003...après la Présidence d'UAP .

 

Le scandale DEXIA dépassera-t-il en coût pour les français celui du Crédit Lyonnais...pas impossible...mais là aussi le silence sur les responsabilités est pesant.

 

Nous tenons le rapport de la Cour des Comptes à votre disposition

 

A SUIVRE pour y voir plus clair sur le couple DEXIA CAISSE DES DEPOTS... 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires