Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 18:40

 

Voir : DECHETS : la filère dite tri mécano biologique TMB doit être abandonnée sous sa forme actuelle  

 DSC06186

Chaque jour apporte son lot d'informations plus ou moins alarmantes sur le fonctionnement des usines TMB en France et particulièrement en VENDEE. 

Aprés l'arrêt de l'usine de Château d'Olonne cet été pour cause de pollution olfactive et sonore, le Président du Syndicat mixte TRIVALIS confirme les malfaçons  et le fait que l'usine ne fonctionne qu'à 50% de sa capacité.

  photo 18 août 2009 1 août 2009, conseil municpal et manifestation contre le projet d'usine 

 

    Rappelons la mise en garde que l'opposition castelolonnaise avait faite en août 2009 solennellement en Conseil Municipal et le mépris avec lequel le Maire de Château d'Olonne et sa majorité ont  traité cette mise en garde et rappelons aussi que le Conseil Municipal de Saint Christophe du Ligneron a eu le courage de dire NON à l'usine TMB.  (avis du conseil Municipal que le Préfet n'a pas suivi !) 

A quand la transparence avec une vraie commission de suivi du fonctionnement ?

Les informations qui vont suivre sur ce sujet sont autant de preuves de l'échec de cette  filière.

Rappel : le Département de la VENDEE s'est trouvé pour l'élaboration de son premier Plan Départemental d'Elimination des déchets dans une première impasse .

En effet, il était anormal que la VENDEE exporte ses déchets dans les départements voisins : coûts, pollution...

L'idée initiale pour stopper cette anomalie a été d'incinérer ces déchets...la présentation du projet de l'usine d'incinération, la tentative de l'imposer aux habitants a été un échec...d'où le recours à la bouée de secours : les usines de TRI MECANO BIOLOGIQUE  TMB réparties sur la VENDEE

Mais un nouveau problème s'est fait jour que les élus n'ont pas voulu analyser s'accrochant à cette bouée de sauvetage : quelle est la fiabilité de cette filière ?

 

La réalité : la filière TMB est une impasse

    Les puissants groupes qui ont une spécialité assainissement, déchets...ont proposé leur solution qui sauvait les élus qui ne savaient plus comment résoudre leur problème de déchets. Et les élus, sans esprit critique, soutenus par des études partiales et partielles proposées par des cabinets dont les attaches avec les grands groupes devenaient de plus en plus évidentes se sont engouffrés dans le choix de la filière TMB .

Construire  des usines à grand frais pour faire du compost dont une part importante sera enfouie et une autre part ira polluer définitivement les terres agricoles et les cultures est une ERREUR.

Faisant fi des mises en garde, des échecs qui ont fait que divers Pays ont abandonné ces filières, les élus vendéens du Conseil Général en vertu du principe "je suis élu donc je sais"ont foncé tête baissée dans l'impasse où aujourd'hui ils se trouvent.

Sortir de l'impasse

Maintenant, en vertu du principe "ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM", il faut envisager un scénario qui permette au Conseil Général de la VENDEE de sortir la tête haute de cette impasse.

Il faut qu'il fasse une opération vérité sur les bases suivantes :

- nous avons été trompés,

-  nous abandonnons la construction de la 3ème usine TMB,

-  nous demandons à un cabinet indépendant l'expertise des usines construites en VENDEE et aussi l'analyse des dysfonctionnements des autres usines en France et à l'étranger,( voir le rôle que peut jouer l'ADEME),

- nous rebâtissons un plan Départemental d'Elimination des Déchets avec une large concertation et examinons les suites juridiques et financières à donner contre les prestataires qui ont trompé le Conseil Général. 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain RIVIER 03/10/2012 21:29


Et pourtant que n'avons-nous pas entendu de ces brillants élus de la majorité municipale et du "tout éclairé" JP Heuzé (toujours le chewing-gum à la bouche ce qui est très mal élévé) sur les
biensfaits du TBM !.... Il est aujourd'hui confirmé qu'il existe un vrai risque sanaitaire majeur d'enfoiur des horreurs minérales et biologiques ! Quel pitoyable fin de règne, car il faudra
réparer toutes ces erreurs dues à l'impéritie "rare et notoire" de cette majorité municipale.   

CACO 06/10/2012 09:31



D'où notre appel au conseil Général...le retour à une opération vérité


Dans cette affaire tout est truqué y compris l'enquête publique...des millions d'euros engagés et perdus