Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 15:38

 

 

Nous avons dit, écrit, répétons et démontrons : il n'y a pas de projet de "complexe aquatique" pour le Canton des Olonnes

 

Tentons d'apporter des éclaircissements sur ce dossier

 

Si vous aviez encore un doute sur l'existence d'un projet de "complexe aquatique" nous allons donc vous oter vos dernières illusions.

 

D'abord, redisons qu'il n'y a aucun rapport entre une piscine type celle des CHIRONS ou celle du Remblai et un complexe aquatique avec divers bassins, toboggans, hammam, sauna, salle de remise en forme, restauration(s),plage, jeux, plongeoirs, piscines externes...(voir les réalisations et les vrais projets à la Roche-sur-Yon complexe ARAGO).

 

- Dans son rapport au Conseil Municipal le 31 mai 2011, Monsieur Jean-Yves Burnaud a bien parlé de piscine et de scolaires pas de complexe aquatique ! et maintenant, il s'affiche avec ce commentaire concernant un "complexe aquatique".

 

Donc, deux contre-vérités :

 

1)   Monsieur Burnaud ne parle pas de complexe aquatique mais de piscine, 

2) il n'y a pas de projet au sens strict et encore moins de projet de complexe aquatique présenté aux élus.

 Journal des Sable 2011 06 160001

 

 

- pas de projet : en effet, Monsieur Louis GUEDON dans son interview (Journal des Sables du 16 juin 2011) dit "il reste désormais à faire réaliser le meilleur projet par un maître d'oeuvre désigné après concours"...donc en clair Monsieur Louis GUEDON dit bien qu'il n'y a pas encore de projet...et après, Monsieur Jean-Yves BURNAUD, maire de Château d'Olonne, vous dira qu'on a présenté un projet aux élus !...de qui se moque-t-on ? il n'y a pas encore de projet : ce n'est pas nous qui le disons, mais le Député Maire Louis GUEDON .

 

Soyons clairs : nombre d'élus, faute d'informations, se demandent encore quelle est la différence entre piscine et complexe aquatique. 

 

Si le choix s'est porté sur un nouveau "complexe aquatique" c'est simplement parce que le Pays des Olonnes n'a pas plus besoin d'une piscine de plus (ceci a été affimé le 13 mai 2011 en assemblée plénière à la CCO).  

 

Mais, le Pays a besoin d'équipements structurants pour favoriser le tourisme et le développement économique. D'où cette idée de construire autre chose qu'une piscine classique cette atre chose est nommée "complexe aquatique".

 

En jouant sur la confusion des termes, des élus ont espéré brouiller les cartes pour s'arranger entre eux...je te donne une piscine, tu me donnes...Monsieur GUEDON a appelé cela équilibrer entre les communes les équipements sportifs. Etrange mode de gestion pour une collectivité : retour au troc du Moyen Age.

!

Si chacun veut son équipemnet aux frais du contribuable et avec des mini projets nous disons  : d'accord pour une piscine à Château d'Oloone : faisons une piscine municipale à la place de la Clinique ou sur la zone dite économique de Piere Corneille et n'en parlons plus ! plus de complexe aquatique intercommunal et encore moins de complexe cantonal !

 

Mais pourquoi avoir voulu faire statuer les élus sur un complexe cantonal ? Pour obtenir la subvention de la Région...on n'ose pas croire cela ! parce qu'il y a une subvention de 20 à 30% on se précipite (parce qu'on est en retard pour emander la subvention) sans savoir ce qu'on veut ou peut faire ! Parce qu'il y une partiicpation de 2 millions d'euros de la Région, on va en dépenser sans étude préalable 8 et se demander après pour quoi faire!

 

  

- "PROJET" : un projet d'investissement se gère suivant des normes réglementaires :

 

1)d'abord une phase préparatoire qui est la définition des besoins,

2)puis le projet prend forme avec l'APS Avant Projet Sommaire où se définissent les différentes solutions avec variantes et premiers chiffrages,

3)on passe ensuite à la phase 3 : l'avant projet définitif APD mais on est toujours en avant-projet comme son nom l'indique :

 

Donc, aujourd'hui qu'on ne nous parle pas de projet quand le seul document présenté est le "brouillon" ci-dessous !

 

On en est à la phase qui prépare l'avant projet ! C'est tout ! Voilà le seul document (à peine lisible) présenté aux élus comme le projet de 8 millions d'euros. Jugez vous-même de l'avancement de la définition du projet :

 

projet esquisse cabinet INEXIA0001

 

- on nous cite comme modèle maintenant la Piscine (on parle piscine et non complexe aquatique) de Saint Jean de Monts : d'accord ! nous prenons acte que l'agglomération du Canton des Olonnes est redescendu au niveau de la Commune de Saint Jean de Monts  (nous respectons cette commune dynamique de 7.800 habitants ) mais rappelons que l'agglomération du Pays des Olonnes approche des 50 000 habitants.  Comparer les investissements d'une commune de 7800 habitants à ceux d'une agglomération de prés de 50.000 habitants est révélateur du manque d'ambition de nos élus. Dommage ! mais dure réalité... que les habitants du Pays des Olonnes apprécieront.

 

Nous sommes et demeurons favorables à un vrai "complexe aquatique" dont le projet sera défini avec la population de l'agglomération et qui se fera par tranches ambitieuses mais réalistes budgétairement !

 

Dire qu'il y a la plage et qu'on n'a pas besoin de complexe aquatique et mettre sur tous les documents  "complexe aquatique" alors qu'in veut faire une piscine c'est aussi vouloir tromper.

 

Nous pensons que tous ceux qui ont espéré qu'un "complexe aquatique"  serait une bonne chose pour mieux passer la période longue "hors saison", serait  un lieu de rencontres, de détente...apprécieront. On a loupé le Palais des Congrés des Atlantes va-t-on recommencer avec le complexe aquatique ?

 

Voir trop petit finit toujours par coûter plus cher !

 

 

Nous disons STOP à la langue de bois, aux contre-vérités, aux polémiques et OUI au travail sérieux sur les projets où les collectivités concernées  ont tout à y gagner...

et arrêtons de prendre les élus de base pour des quantités négligeables, inaptes à réfléchir, comprendre, proposer.

 Ce sont aussi des élus du peuple dévoués et désireux de s'investir...à condition que ce soit en toute clarté baptisée aujourd'hui "TRANSPARENCE ".

 

et merci à vous tous, plus nombreux chaque mois à suivre nos informations.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires