Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 18:54

 

014 11 nov 2013

 

 

11 novembre 2013

Cette année la commémoration revêtait un caractère particulier : à la joie de la célébration de l’armistice se mêlait la tristesse de l’approche du centième anniversaire du début des hostilités. Elle s’est déroulée sous une météo mitigée et donc de circonstance. Une pluie légère a accompagné la cérémonie. En tant que porte-drapeau je n’ai pu m’empêcher d’imaginer les « poilus » affrontant non seulement l’ennemi, mais tentant de survivre dans la boue et le froid avec  leur maigre ration pour réconfort. Notre modeste contribution pour que leur souvenir perdure est un hommage que nous souhaiterions voir rendu par d’avantage d’adultes et d’enfants. Notre reconnaissance va à ceux qui nous ont accompagnés.

L’éducation nationale ne devrait-elle pas se préoccuper davantage du devoir de mémoire que de la théorie du genre ?

La Vendée est le département qui a,  proportionnellement à sa population, payé le plus lourd tribut en vie humaines et en blessés dans ce qui fut si mal qualifié de « Der des Ders » Il ne faut pas l’oublier.

 Le soleil ne pouvait pas être au rendez-vous. Il nous reste l’espoir d’une paix durable !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Martine. 12/11/2013 09:55


J'étais présente hier. Je ne les manque presque jamais à Cergy. J'ai eu la même réflexion que toi lors du défilé sous la pluie en me disant que ce n'était rien à côté de ce qu'avaient connu les
soldats dans les tranchées.


J'ai aimé cette commémoration simple et surtout j'ai été surprise de la présence des enfants car il n'y en a pas à Cergy et j'ai trouvé qu'il y avait plus de monde ici malgré la pluie. Le défilé
est beaucoup plus cour à Cergy car entre la mairie et le monument aux morts il y a quelques mètres seulement.

pergwez 11/11/2013 20:15


Recevant mes petits-enfants (dont l'aîné a 7 ans), je n'ai pas pu me rendre, ce matin,  à la cérémonie commémorative...j'espère le faire l'année prochaine et accompagné cette fois; car,
malgré leur jeune âge, mes "petiots" m'ont demandé de leur expliquer ce que c'était le "11 Novembre" !!! Papy leur a parlé - à sa façon - de ce devoir de Mémoire, ayant eu dans sa famille (comme
dans de multiples familles) bon nombre de soldats disparus.


Comme nous sommes en Vendée, j'en ai aussi profité pour évoquer le rôle de Clémenceau dans notre histoire nationale.


Il y a encore de l'ESPOIR!

CACO 11/11/2013 21:49



C'est avec notre passé que l'on construira notre avenir. Car sans notre passé...