Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 décembre 2018 1 03 /12 /décembre /2018 19:25
LA LIBERTÉ, L'ÉGALITÉ ET LA FRATERNITÉ EN SOUFFRANCE

LA LIBERTÉ, L'ÉGALITÉ ET LA FRATERNITÉ EN SOUFFRANCE

RÉÉCRIRE LES DROITS DE L'HOMME ?

RÉÉCRIRE LES DROITS DE L'HOMME ?

LES FRANÇAIS PAS ÉGAUX DEVANT LA LOI, DEVANT L'IMPÔT...AUX ARMES CITOYENS !

 

Dans la période trouble que nous vivons il est peut-être bon de ce souvenir d'un "fait divers" qui a fait chanceler le Président de la République et qui aurait pu, avec le temps de ses vacances et donc celui de la méditation, lui permettre de modifier sa méthode de gouvernance.

Faudra-t-il supprimer le mot "ÉGALITÉ" sur les façades de nos monuments publics ?

Déjà  "LIBERTÉ"souffre avec un État tentaculaire qui devient inquisitorial et l'impôt à la source ne fera qu'empirer cette situation, comme la loi anti-fraude, comme les déclarations visées par L’article L 561-46 du Code monétaire et financier...

 

"Moi aussi, comme Benalla, je veux une arme "pour ma défense personnelle"

extrait de Contrepoints

 

- Pourquoi Benalla a-t-il eu un droit qui est refusé à la quasi totalité des citoyens ?

- Pourquoi faire payer plus de CSG à une seule catégorie de citoyens : les retraités?

- Pourquoi ...

Un article de Contrepoints nous alerte sur la situation des français les uns par rapports aux autres égaux ou pas devant la loi !

"Alexandre Benalla prétend avoir un droit de port d’arme pour sa sécurité personnelle. Ce droit ne devrait-il pas s’appliquer à tout le monde ?

Il est pour le moins étonnant qu’Alexandre Benalla, lors de son audition, ait choisi comme ligne de défense qu’il portait une arme pour se défendre.

Devant le Sénat, il a dû justifier pour quelle raison il avait fait une demande de port d’arme.

J’ai fait une demande à titre personnel d’autorisation de port d’arme pour des motifs de défense personnelle.

Arme pour sécurité personnelle ou mission de police ?

On aurait attendu un motif professionnel, justifié par ses fonctions – encore floues –  auprès du président de la République. Mais non. Il a développé l’argument le plus simple (le plus bidon ?) et le plus basique.

L’argument  a été démenti par Yann DROUET, chef de cabinet du préfet de police :

Pour être très clair, ce n’est pas pour sa sécurité personnelle que le port d’arme lui a été octroyé. C’est dans le cadre de ses missions, de sa fonction, donc de la mission qu’on a considérée comme étant une mission de police, de coordination, et du fait qu’il est dans le cadre de ses fonctions – donc ce n’est pas à titre personnel – manifestement exposé à des risques d’agression.

 

Néanmoins c’est bien l’argument avancé par Alexandre Benalla : la défense personnelle.

La défense personnelle : la seule raison valable

Reconnaissons que l’idée n’est pas complètement dénuée d’intérêt : car si Alexandre Benalla a besoin de porter une arme pour sa sécurité personnelle, nous devrions tous avoir le droit d’en faire autant.

Moi aussi je veux assurer ma sécurité personnelle, sans attendre que ce soit l’État qui me protège. Car qui sait s’il se chargera de ma protection avec efficacité ? Après tout, il nous  conseille de nous planquer en cas d'attaque et d'attendre l’intervention de la police… Mais moi aussi je suis Charlie, je suis l’Hyper Casher, je suis Nice, je suis le Bataclan, je suis le Thalys… Et j’aimerais mieux pouvoir porter une arme qui serve à me protéger plutôt qu’être bêtement la cible facile d’un « déséquilibré ».

L’État désarme les citoyens

Mais l'État préfère actuellement désarmer prétextant ainsi lutter contre le terrorisme et ne faisant que passer à côté, puisque les terroristes ne s’arment pas en passant par les filières officielles et légales.

Le durcissement de la détention d'armes concernant la détention d’armes légalement acquises, compliquant singulièrement la vie des clubs sportifs, des amateurs d'armes, des chasseurs, des collectionneurs ne semble pas avoir été appliqué à Alexandre Benalla. Et l’on fait mine aujourd’hui de découvrir avec quelle légèreté on peut disposer d’une arme… quand on n’est pas un citoyen lambda.

Si Alexandre Benalla peut obtenir gain de cause avec l’argument de la défense personnelle, s’il a le droit se se protéger, il est souhaitable que tout honnête citoyen ait le droit d’en faire autant. Alexandre Benalla a droit au port d’arme pour se défendre ? Moi aussi ! "

S'il doit y avoir une révision de la Constitution au lieu d'en faire un acte technocratique sur le nombre de députés et de sénateurs, sur ceci et sur cela...pourquoi ne pas élaborer et soumettre au référendum  un texte définissant les droits de l'homme et du citoyen ? Revenir aux fondamentaux.

"Article 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune."

 

Partager cet article
Repost0

commentaires