Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 18:30



TRI MECANO BIOLOGIQUE TMB

TMB en terre olonnaise
ce n'est pas le Tour du Mont Blanc TMB
ce n'est pas le Théatre Musical de Besançon.TMB..

Il va falloir apprendre ce que ce sigle TMB signifie  : ce qu'il cache et ce qu'il peut avoir de positif, ses dangers, ses possibilités...

"Qu'est-ce que c'est qu'une unité de tri mécano-biologique ?

Une usine de tri mécano-biologique(TMB) est un outil industriel de traitement des déchets. Ce type d’usine

prend en charge les ordures ménagères,c’est-à-dire les poubelles de la cuisine et de la salle de bain.

Le traitement de ces ordures ménagères porte sur l’extraction de la partie fermentescible éventuellement

présente dans les sacs d’ordures ménagères et sur l’extraction d’éventuels déchets recyclables, des boîtes

de conserve en acier, par exemple.

Les éléments fermentescibles, une fois isolés, vont connaître une période de maturation pour devenir du compost

organique."

 

 

descriptif : tmb_info_taffeneau_chateau_olonne.pdf tmb_info_taffeneau_chateau_olonne.pdf


Une chose est sûre, c'est que 35.000 tonnes "d'ordures managères" seront traitées sur le site aggrandi de l'usine actuelle du TAFFENEAU, que ces déchets seront stockés sur un site sur les sources du Tanchet...

L'enquête publique est programmée pour cet été. Il y a donc URGENCE !

En citoyen responsable, il faudra participer avec votre coeur, avec vos savoirs, avec vos sensibilités...

Le Taffeneau c'est :

- une usine à risques gérés(????) dont le coût va certainement dépasser les 20 millions d'euros,
-  incorporé dans un ensemble dit Plan Départemental  d'élimination des Déchets Ménagers et assimilés : plan nécessaire car il est insupportable que les déchets vendéens soient exportés (à quel prix!) dans les départements voisins...
- une usine à produire du compost de meilleure qualité mais qui "risque" de ne plus être du compost si l'Europe modifie les normes,

mais c'est aussi un processus dont le principe de fonctionnement et  les résultats sont contestés à l'étranger...pourquoi ?

Il y a pas d'élus susceptibles de prendre position sur ce grave sujet en toute connaissance et en toute objectivité..cela veut dire qu'une enquête publique en l'état actuel des choses n'aura aucune crédibilité. La décision sera politique et non technique alors que là aussi on s'engage pour des centaines d'années !

Ce que nous écrivons est aussi grave qu'inquiétant ! C'est un cri d'alerte : nous ne sommes ni pour ni contre l'usine du TAFFENEAU, nous voulons avoir le droit de savoir.

ELUS et simples citoyens conscients de la gravité du problème NOUS DEMANDONS A ETRE INFORMES OBJECTIVEMENT ; c'est-à-dire par des études non influencées par des entreprises parties aux projets, par des exemples qui ne sont pas celles de vendeurs d'usines de ce type.

Le vendéen a compris les enjeux :
- en 5 ans la "production" de déchets a diminué de 16 %...cela fait une usine TMB de moins comme l'a dit le sénateur B RETAILLEAU,
- il y a des alternatives comme les redevances incitatives : le consommateur paye au poids de sa poubelle !cei est couplé avec l'utilisation des composteurs individuels, des unités de compostages locales...et la production de déchets diminue,
- il y a les efforts des industriels pour diminuer la quantité d'emballages,
- il y a la question de l'abandon des incinérateurs qui, avec les progrès techniques, se révèlent être encore une solution de traitement de nos déchets...

Tout cela qui le sait ? et qui le saura avant la prise de décison défnitive de la création de l'usine du TAFFENEAU qui sera opérationnelle, demain, en 2011 ?


Partager cet article

Repost0

commentaires

fadette 24/02/2011 17:37



le monde paysan aux dire de notre représentant de suivi TMB élu au conseil génèral et la responsable  du dit conseil génèral.... accepte ce compost...les accords sont passés


qui croire ?



fadette 24/02/2011 10:11



pourtant..que d'articles, manifestations, écrits,opposition ds les enquêtes publiques..  saisie du petit livret dénonçant le TMB...c'est simple, vexé du refus de la population d'un
incinérateur empoisonneur d'air, le vicomte d'alors a décidé loa construction de 5 puis 3 TMB empoisonneurs de vie.


le compost obtenu sera bien mélangé avec des déchets verts..et l'article ne parle pas de plastiques mis à fermenter ( molécules PFOA, bisphénols A etc etc) bonjour le coktail déposé sur les
cultures que nos organismes recyclerons ....pourquoi pas le choix de T.méthano biologique ? trop compliqué !


plus facile de nous faire manger nos propres résidus  c'est une honte et des procés vont se profiler pour mise en danger de la vie d'autrui..aller sur le site du professeur Belpomme


fadette



CACO 24/02/2011 15:10



Il faut savoir que le monde paysan est contre l'épandage de ce compost...;donc que va-t-on en faire ?...une seule solution :l'enfouir


Avantage du TMB : le compost est moins volumineux à enfouir


Inconvénients : on paye très cher pour faire du compost et on repaye très cher pour tranférer dans un centre d'enfouisseemnt ce compost et pour l'enfouir



Grognon 23/02/2011 20:03



Bonjour,


Où en est-on de ce projet ? J'ai lu dans le "Canard Enchaîné" du 09/02/2011 q'il y a des doutes sur la qualité du compost qui regorgerait de déchets non organiques, potentiellement polluants.


Auriez-vous des informations à ce sujet et sur l'impact ( en plus de la présence de déchets non-organiques criblés à une taille de 10mm ) des risques de pollutions dont des produits chimiques et
métaux lourds pourraient être à l'origine- malgré les engagements de respecter la norme NF 44051 ?


 


D'avance merci


Cordialement


Alexandre ABACE



CACO 24/02/2011 16:14



Comme vous pouvez le voir dans nos articles (faites dans "rechercher" TMB ou déchets) le compost se fait par macération dans ce grand tube...c'est-à-dire que tous les produits toxiques, métaux
lourds, fragments de plastiques...se retrouvent dans le compost ainsi généré. Ce n'est pas un hasard si cette filière de traitement des déchets initialement choisie par divers pays est
abandonnée.


L'ADEME qui est l'agence qui exécute le décisions du ministère de l'Environneemnt a pris ses distances et refuse désormais de subventionner les installations nouvelles.


www2.ademe.fr/servlet/getBin?name...pdf


Voyez aussi ce qu'écrit le Profeseur Belpomme


 



sandrine gauthier 11/07/2009 11:44

parmi ceux qui ont dit que le traitement des déchets gris  répandus ensuite sur les terres agricoles était innofensif ,combien y avait-il de professionnels de la santé?Aucun - rien que des marchands et gestionnaires!Regardons l'intérieur de nos poubelles...il y a certes des résidus verts pour ceux qui n'ont pas de composteur, des plastiqueset des métaux  qui seront éliminés .MAIS que dire de ces déchets particuliers: couche de bébé sales , serviettes féminines usagées, préservatifs utilisés, résidus de médicaments non remis à la pharmacie et tous les  produits  que l'on utilise et dont on ne connait pas la composition ! Je frémis à l'idée de voir répandu ce compost pollué aux pieds de nos tomates ou blé. Avez vous entendu parler du principe de précaution ? Serions nous à la veille d'une affaire de santé publique ou bien à la veille d'une interdiction d'utiliser ce compost comme en allemagen, suissen etc- ce qqui ferait que nos "chéres" usines seraient décoratives puisqu'il faudrait alors enfouir ces déchets gris.Les débats ont eu lieu à huis clos - sans possibilité de faire valoir un point de vue différent. Sommes nous encore en démocratie en Vendée ?

CACO 11/07/2009 14:11


Depuis des mois nous étudions, cherchons, visitons des sites...ramenons des échantillons du fameux compost dont encore aujourd'hui on nous dit le plus grand bien.
Nous restons anxieux
- d'une part il n'est pas normal que la Vendée produise des déchets et qu'elle les "exporte" à grand frais dans les départements voisins : il faut faire quelquechose !
- d'autre part les fameuses usines TMB nous laissent un goût amer :
pourquoi nos voisins allemands et suisses font-ils marche arrière ?
nous n'avons pas épuisé les possibilités de diminuer notre production de déchets...si on passe de 5 usines prévues à 4 c'est grâce aux efforts des collectivités et des particuliers qui ont fait
baisser notre production de déchets
. On peut faire mieux et les autres procédés ?
Dans quelques jours l'enquête publique sur la création sur le site du TAFFENEAU sur le territoire de Château d'Olonne de notre usine TMB va débuter . Il faudra participer même si on doute de
l'efficacité de  cette procédure !

Nous disons, dans le doute ,nous n'avons certainement pas besoin d'une usine TMB à Château d'Olonne. La collectivité ne nous a pas convaicu de l'efficacité à terme de cette usine et si c'est pour
enfouir un compost que l'Europe aura interdit (changement des normes) alors nous serons tous obligés de dire que nous , élus et simples citoyens, avons été trompés.